FAQ

Minority Report
Il ne faut pas faire l'apologie des actions terroristes comme en commet régulièrement David Van Hemelryck. En saluant son ''courage'' (je vous laisse la responsabilité du terme), vous encouragez tous les extrémistes en mal de représentativité à commettre des actes contre la démocratie. Aujourd'hui ce monsieur remorque une banderole. Mais qui dit que demain il ne brandira pas une arme sur le Président de la république. C'est aujourd'hui qu'il faut stopper NET ce genre de personnage remuant, avant qu'il ne soit trop tard. Merci du travail d'information que vous faites.
Robert - Reims - 29/11/14
Bonjour Robert,
A vous lire, il faut interdire à une personne d'user de son droit, de peur que demain elle n'outrepasse ce droit... Cela fait référence au scénario de Minority Report, film de science fiction dont l'intrigue prouve l'inefficacité du système. Mais allons plus loin... Emprisonnons les enfants, parce qu'un jour, adultes, ils seront peut-être responsables d'une calamité ou deux... Et puis allons-y : emprisonnons les femmes, coupables d'engendrer ces futurs potentiels perturbateurs. Et tant qu'à faire, emprisonnons tout le monde pour que la planète soit enfin en paix... Ce n'est pas comme ça que ça marche. Cet individu a des droits et les fait respecter ; son survol est en rapport avec le monde ULM, ce sont les raisons pour lesquelles j'ai publié cette actualité. C'est tout. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

Néfaste pour l'ULM
En visionnant la vidéo de ce type ''Hollande démission'', je me dis que c'est grâce à ce genre de gars, qu'on va finir par nous couper les ailes... Cet individu fait une mauvaise utilisation de l'ULM ; à force de titiller les autorités (même s'il est dans son bon droit, ce qui reste à voir, il devait y avoir une ZIT ou une ZRT ce jour là), elles finiront par devenir systématiquement sourcilleuses à notre encontre. Il vaudrait mieux que ce soit la fédération qui se charge du dossier ''excès de zèle des autorités''. Mais cela n'engage que moi bien sûr. Bien cordialement.
Paul-Emmanuel Pelissier - 27/11/14
Bonjour Paul-Emmanuel,
Peut-être... sauf que l'individu en question n'a commis aucune entorse à la réglementation. Suite à son interpellation le procureur n'a pas trouvé matière à une mise en examen pour des causes en rapport avec son usage de l'ULM. Vous vous doutez bien qu'en cas contraire, ça ferait bien longtemps qu'on lui aurait cisaillé les haubans ! Je pense a contrario que ce genre de comportement peut causer un électrochoc pour que les forces de l'ordre usent sans en abuser de leur pouvoir, sachant que face à une vidéo, les avocats et la justice les feront valser (ce qui a été le cas avec Van Machin). Ceci pour dire que la vidéo en question n'a qu'une vertu : montrer que l'intimidation ne fonctionne pas face à une personne motivée et sûre de son bon droit. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

A propos des drones et de l'édito de septembre 2014
Hello,
L'actualité est truffée d'inepties au sujet de ces putains de jouets et le mot drone mis à toute les sauces. En tant qu'ancien aéromodéliste, j'ai pu observer des tentatives de pilotage par caméra embarquée qui ont permis au pilote de se voir piloter d'en haut (et c'est tout) et le retour au pilotage à vue habituel permettait de limiter la casse trop couteuse. Un drone est un engin autonome qui vole seul et revient seul à l'endroit prédéterminé. Les versions militaires sont de grosses machines (souvent motorisées comme nos ULM) qui peuvent tuer une fois (après ils se prennent la DCA locale dans le pif) et surtout observer ou baliser de loin sans risque humain. Comme tu l'a si bien souligné les ZIT (que tout journaliste franchouillard ignore totalement) culminent à 3500 pieds, 1100 malheureux mètres atteignables même avec un vieux Weed 503 ou autre hélico... desquels ont peut lâcher au moins 100 kg d'explosifs balèzes dont nous avons le secret et faire péter la planète en toute légalité (le dit Weed a 210 kg de charge utile soit 115 si c'est moi pilote!). Bon courage et A+.
Guy Fromont, alias be Good - 10/11/14
Hi Guy,
Tu as raison, on se trompe de cible ; un salopard caché en bout de piste d'un aéroport pourrait tranquillement exploser un jet au lance-roquette ; un autre pourrait larguer 100 kg, 200 kg ou plus de TNT sur une centrale depuis un aéronef volé ou détourné. C'est si simple de foutre la trouille aux gens. C'est pourquoi les guignols de la démocratie qui en connaissent un rayon en désinformation trouvent de jolis motifs d'inquiétude pour bien nous gigoter le bulbe... Bon, il est vrai qu'avec les bras-cassés actuels, y'a pas une affaire montée de toute pièce qui ne leur pête à la gueule. Finalement, c'est assez jouissif de les regarder s'ébattre dans la médiocrité. Pendant ce temps, on vit... on peut même voler. A bientôt.
miguel horville - ULMaG.fr

Para-gire
Bonjour Miguel,
Je découvre votre article sur le parachute pour autogire. Enfin une innovation importante ! Ce matériel est-il compatible avec une Magni M22 ? Aéronautiquement.
Maurice - Cambron - 09/11/14
Bonjour Maurice,
Je n'ai pas la réponse à votre question. Je suppose que GRS Galaxy n'a pas limité son dispositif aux seuls Auto-Gyro, mais le mieux est de questionner le revendeur de la marque, Philippe Boucherat de ULM Delta Aquitaine, dont les coordonnées sont dans l'article que vous citez. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

Comedia del arte
Bonjour,
Suite à la lecture de votre édito concernant le décès de M. De Margerie (édito octobre 2014). Au risque de déplaire, naturellement et c'est bien normal en ''démocratie'', je suis d'accord avec Miguel. Tout simplement parce qu'il meurt des milliers d'enfants chaque jour, de guerre et/ou de malnutrition, ce dont toute la planète (ou presque) se fiche... ; parce que comme par hasard tout le monde politique devient soudainement l'ami presque intime de ce patron, et pas seulement à gauche (voir par exemple Mme Dati à la télé : c'est ''capital pour l'histoire de France'') ; parce que la modestie, l'humilité et le respect ne sont pas visiblement des mots qui étouffent. Mais nous sommes latins et le resterons, ne l'oublions jamais, et cela dans nos gènes fait partie de notre comedia del arte...
Jean Luc Castelli - 03/11/14
Bonjour Jean-Luc
J'ai entendu dire qu'un homme comme Christophe de Margerie est plus important politiquement qu'un président de la république comme Hollande. Bon... la comparaison est certes facile... Mais une chose est certaine : CdM a créé plus d'emplois que le FH ; en a détruit autant ; a déclenché plus de conflits : généré plus de croissance ; s'est fait presque autant haïr... je me demande si cela ne ressemble pas finalement à un bel ex-aequo ! Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

Drones circus
Bonjour Miguel,
J'ai pensé à toi hier soir lors de la rediffusion de "C dans l'air" sur les drones ; aux arguments de certains je me suis dit : ''Tiens ULMag est également lu par nos élites'' ! On aurait dit du ''copier/coller''... J'écris ''élites'', mais hormis le représentant de Greenpeace qui connait son sujet, le reste du débat était très quelconque. Quant à la confusion entre ULM et drones... étant déjà tirés comme des canards sauvages par certains chasseurs... (rarement certes, heureusement !) il ne manque plus que les forces de l'ordre pour nous faire des trous dans les fuselages... A quand les missiles ? Je suis curieux de connaître les résultats des enquêtes si elles nous sont rapportées ! A bientôt.
Daniel Combes - 02/11/14
Bonjour Daniel, fidèle parmi les...
Que le bon peuple dorme en paix... qu'il s'amuse de jeux licites... qu'il paye ses taxes, ses impôts... qu'il vote comme il faut... L'état se charge du reste. S'il faut pour l'endormir tirer sur des humains, pas de problème... le sommeil est une chose sacrée. Faudrait quand même pas tomber dans la parano ! Quoique... Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

Atomic circus
Certes potentiellement, le survol de centrales nucléaires par des drones doit rentrer dans la règlementation actuelle puisqu'elle est là. Mais alors, puisque l'on vient de nous démontrer à la télé, au JT de 20 h, dessin à l'appui que :
- un drone est un moustique qui n'a aucune chance de détruire le confinement d'un réacteur nucléaire,
- un ULM ou avion léger n'a aucune chance de détruire le confinement d'un réacteur nucléaire,
- un avion de ligne n'a, a priori, qu'assez peu de chance de détruire le confinement d'un réacteur nucléaire,
- un missile aéroporté peut endommager la centrale sans forcément exploser son coeur nucléaire...
dans ces conditions pourquoi ne pas autoriser le survol des centrales nucléaires par toute l'aviation légère et les ULM ? Cela nous libérerait de l'espace aérien et des évitements inutiles sans aucun risque, nous qui le voyons se réduire de plus en plus ; n'est-il pas ?
Jean Luc Castelli - 01/11/14
Bonjour Jean-Luc
De mémoire, le T de ZIT signifie TEMPORAIRE ; c'est ainsi que j'aime les restrictions : temporaires. Après, qu'est-ce qu'on s'en fout qu'elles durent ad vitam œternam ! Merci de votre courrier. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

Quand ça tourne rond
Je lis régulièrement le magazine que je trouve très bien. J'apprécie les éditos et particulièrement les éléments techniques. L'article sur le Balance Master m'a convaincu de l'utilité d'un tel dispositif car de nombreux possesseurs d'ULM se posent le problème de vibration du GMP. Suite à votre article j'ai équipé mon ULM de cet objet et effectivement cela est efficace. Bien sûr cela ne dispense pas de s'assurer de l'équilibrage des hélices et réglage de carburateur auparavant. Merci donc pour le coup de main. Cordialement
Jean-Claude Gauron - 31/10/14
Bonjour Jean-Claude,
Tout le mérite de cet article revient à Jacques Foucher qui nous a fait partager son expérience. Je lui transmets votre message et vous en remercie. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

C'est la guerre... Youpi !
Bonjour monsieur Horville,
Après avoir lu votre récent édito sur les drones (septembre 2014), puis m'être reporté sur celui de décembre 2013, je ne comprenais pas trop l'importance que vous donniez à ce phénomène, lui consacrant deux éditos à moins d'un an d'écart. Mais suite à l'information révélée par les ''grands médias'' nationaux, que des drones ont réalisé un survol concerté de plusieurs centrales nucléaires en France, je comprends maintenant tout à fait votre point de vue et votre alerte. Cette affaire n'est pas bonne pour l'aviation civile et par retombée pour nous autres ulmistes. Merci de tenir en éveil ceux qui pourraient s'endormir sans réfléchir (j'en suis un...!). Amicalement.
René de Soulac - 31/10/14
Bonjour René,
Quelques précisions... Une centrale nucléaire française est conçue pour résister en tous points à l'impact de chute d'un objet de l'ordre d'un avion quadriplace. Ce ne sont donc pas les drones civils de 1 à 3 kg qui risquent de faire des dégâts. Pas plus que les ULM d'ailleurs. En revanche, il est acquis qu'une charge de 1 kg d'explosif (charge utile de drones performants de gamme grand public) peut causer des dommages importants. Importants, mais vraisemblablement pas catastrophiques. Pour causer une fuite radioactive aux conséquences souhaitées par d'éventuels terroristes, il serait plus efficace (et plus simple) de larguer un engin explosif de 200 kg depuis un hélicoptère et ceci LEGALEMENT (!), c'est à dire sans enfreindre la ZIT généralement étendue à 3000 ou 3500 ft. Certaines évasions de prison montrent que le maintien de l'ordre est désarmé face à ce genre de risque. On pourrait étendre le sujet aux spotters, désormais chassés de certains aéroports au motif qu'ils constituent un risque, leur zoom d'appareil photo pouvant dissimuler une arme à moyenne portée ! De qui se moque-t-on ? Alors qu'il est si facile d'arrêter sa bagnole à proximité d'un aéroport, de shooter au lance-roquette les avions au décollage ou à l'atterrissage et de repartir sans se faire remarquer ! Mais prévenir de tels risques est compliqué. Alors le gouvernement, parfaitement aidé par les médias serviles, préfère rassurer les petits moutons tremblants en stigmatisant une menace, certes stérile, mais a minima identifiée. Un drone, presque un jouet, peut faire un peu peur... mais l'inconscient sent bien que la menace est dérisoire. Donc le peuple dort tranquille en dépit de témoignages terrifiés décrivant une scène de guerre au dessus de Gravelines. Et pendant ce temps, on ne parle pas du chômage qui explose, des libertés qui s'éteignent, de la gabegie des éco-portiques, des conneries à la chaîne de nos gouvernants... En détournant l'attention, on peut voter en catimini des pleins sacs de lois scélérates. Technique archi-connue. Un éditorialiste TV a même imaginé que la victime EDF aurait arrangé elle-même cette foire aux OVNIs. Et pourquoi pas ? On a vu pire, sans que ça gêne personne. Bien entendu, vu la maladresse dont font preuve nos apprentis manipulateurs, ils se feront coincer, générant un nouveau scandale, oublié dans la minute par la dernière MST d'une star éphémère du petit étron. Ce qui me gave, c'est que les drones appartiennent à une classe cousine de celle des ULM. Or on le sait, quand on veut rassurer les bêlants, on ne regarde pas aux dommages collatéraux. Autre technique archi-connue. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

Obsèques nationales
As-tu vu au journal télévisé les obsèques auxquelles a eu droit Christophe de Margerie, dignes d'un chef d'état ? Déplacée est un euphémisme pour qualifier une telle démonstration d'honneur. A se demander si cet homme ne détenait pas, par ses contrats et la puissance de l'entreprise, les mêmes pouvoirs qu'un chef d'état. C'est inquiétant. Je rejoins l'analyse que tu fais dans ton édito d'octobre 2014 et renifle une odeur nauséabonde dans toute cette mascarade. Amicalement.
Jacques Delande - 28/10/14
Salut Jacques,
Une odeur nauséabonde... En clair : ça pue. Je trouve aussi. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr