FAQ

Susceptible
Bonjour Miguel,
Tu n'y vas pas un peu fort d'arrêter le site pour une simple réaction de lecteur (un peu bête, je le reconnais) ? Tu mets tout ton crédit en jeu par susceptibilité, je trouve ça dommage. ULMaG jouit d'une très bonne image auprès des ulmistes, ce serait dommage de la perdre pour si peu. Enfin, c'est toi qui voit.
Julien L. - 24/11/10
Salut Julien,
Lorsque j'ai ouvert le service des commentaires aux actualités, c'était à la demande des lecteurs qui désiraient contribuer à la qualité de l'info. Au lieu de ça, les messages sont orientés vers la suspicion, la dérision et la raillerie. J'ai même viré un message ignoble qui se réjouissait de l'incendie de Lens (j'en connais l'auteur). Je trouve désolant de voir le mauvais esprit qui règne dans cet espace de communication ; et je trouve révoltant qu'il serve à m'insulter. Car si pour toi c'est anodin, être traité de vendu est pour moi très insultant. D'autant que je me bats énergiquement contre toute forme de compromission. Je préfère fermer ULMaG et perdre le bénéfice du capital sympathie que tu soulignes, plutôt que me laisser emmerder par de vulgaires crétins sans couilles qui n'ont même pas le courage de signer leurs messages. Je vais t'en sortir une autre. Quotidiennement, 3 à 5 questions m'arrivent par mail. Je réponds en général sous deux jours. Parfois je dois enquêter pour trouver les réponses... Sais-tu combien de personnes remercient pour le service ? Environ 1 sur 3 ! Donc 2 sur 3 ont été élevées par des truies ; on doit s'occuper d'eux, ensuite on peut aller se gratter. T'en penses quoi ? Moi j'ai arrêté de penser, ça devenait malsain. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

ULMaG vendu aux constructeurs
Pour info cet ustensile est vendu chez KBI 10€ TTC.....
Je suis étonné que ULMAG l'ayant testé, ne soit pas au courant du prix, cadeau du fournisseur?
anonyme - 23/11/10

voir l'actu et les réactions
Je vais vous raconter une histoire qui va vous instruire sur l'immensité de votre ignorance.
Etape 1 : un équipementier me contacte. Il me présente son produit et prend mes coordonnées pour l'expédition - 10 mn.
Etape 2 : je reçois le produit, l'analyse et le passe en studio photo - 25 mn.
Etape 3 : je teste le produit ; plusieurs tests avec plusieurs carburants que je vais acheter - 2 heures.
Etape 4 : le produit passe au studio vidéo - 35 mn.
Etape 5 : la vidéo est montée, avec fond sonore et doublure vocale - 1h30.
Etape 6 : j'écris l'article et je le mets en ligne - 10 minutes.
Etape 7 : je perds encore 10 minutes à répondre à votre message et le mettre en ligne.
Total : 5 heures ! Donc à 10 euros le produit, cela fait 2 euros de l'heure... Vous avez raison : je n'ai pas payé le flacon testeur. C'est un cadeau. Oui monsieur. Vous avez la possibilité de vous excuser pour votre message qui, je n'en doute pas n'est qu'à mettre sur la méconnaissance de mon travail. Mais à l'avenir, essayez de réfléchir avant de me lancer vos mesquineries à la face. JE LE REDIS : ULMAG NE ME RAPPORTE ENCORE RIEN ! SI VOUS INFORMER GRATUITEMENT EST ENCORE TROP CHER, AYEZ L'AMABILITE DE ME PREVENIR AFIN QUE JE STOPPE NET CE SITE DECIDEMENT TROP MAUVAIS POUR VOUS. Marauder, grâce à vous, l'ensemble des lecteurs de ULMaG sera privé d'information pendant 3 jours. Vous m'avez écoeuré par votre suspicion et vos commentaires. Bosser jour et nuit pour me faire insulter de la sorte, sincèrement ça vaut pas le coup. Alors je plie boutique et je barre quelques jours loin de cette connerie.
miguel horville - ULMaG.fr

Une Loi bien embarrassante en Italie
Je suis pilote ULM en Italie. Mon HM14 est basé depuis quatre ans sur une ''aviosuperficie'' dans la CRT de Fiumicino. Décoller de ma plate-forme sera bientôt illégal. Toutefois je ne pense pas que l'école ferme, ni que les pilotes restent au sol, vu l'investissement colossal des trois dernières années. Pour voler, l'avion ne suffit pas, il faut un pilote dedans. Pour voler dans une CTR ou en zone contrôlée, le pilote doit aussi être ''avancé''. On n'a pas encore une définition très claire de ce qu'est un pilote ''avancé'', mais on sait déjà que pour la qualif' radio (qu'aucun n'a pour l'instant sur ma base), l'examen se passera obligatoirement à Rome. Le reste de la définition est du domaine de l'inconnu, sous la responsabilité de l'AeCI (Aéroclub d'Italie, ndlr). Enfin bref, c'est le gros bazar, et je ne vois pas d'issue simple ni rapide. On peut effectivement être pessimiste ou pas ! Pour ma part, je n'ai pas d'avis, vu que je vais quitter l'Italie en mars prochain. Ce que je constate, c'est plutôt un pessimisme général chez les pilotes VDS (ULM, ndlr), chose nouvelle et jamais vue en quatre ans.
Norbert Mosson - 20/11/10
Bonjour Norbert, merci de ton témoignage qui j'espère en amènera d'autres, afin qu'on sache si réellement la Loi 133/2010 italienne est un sale coup porté aux ulmistes transalpins.
miguel horville - ULMaG.fr

Favoritisme
Votre dernier essai ULM est un Guépy, après le Guépy Club et les deux versions du Super Guépard. J'espère que vous ne payez pas trop cher vos ULM ! Sinon, c'est qu'il est pas reconnaissant l'aveyronnais. Pourquoi pas d'essai de Tétras ? Les constructions Humbert valent largement celles de Aéroservices. Je ne comprends pas ce copinage qui vous discrédite complètement. J'en suis à me demander si vos conclusions et vos chiffres sont réels ou inventés pour satisfaire votre constructeur fétiche. Je sais que je perds mon temps, mais ça me fout vraiment en rogne de voir que tous les journaux sans exception, même pas le vôtre, sont vendus à des marques. La presse n'en sort décidément pas grandie.
Manu - 16/10/10
Oui... bonjour aussi, Manu.
Vos fantasmes infondés sont insultants et lâches. Mais contrairement à vos prévisions, je publie votre courrier, non sans corriger les fautes. Pourquoi ai-je publié la saga Aéroservices ? Parce que j'en ai eu tous les modèles sous la main ou en ma possession : après les avoir PAYES ! Concernant le Tétras, justement, l'article est prêt et déjà en ligne. Certains lecteurs attentifs l'ont lu. En effet je mets toujours les articles à paraître dans un registre discret (mais pas secret) en attente de leur parution. Donc le Tetras CTS est programmé pour novembre. Je me suis fait violence pour ne pas le déprogrammer, mais ce serait vous donner trop d'importance et léser des gens sympas qui ne méritent pas cela. Concernant ma probité ou l'honnêteté de mes écrits, soit vous prouvez ce que vous dites, soit vous fermez votre bouche malpropre et rédigez vous-même les articles que vous avez envie de lire. Enfin je vous rappelle que les essais sont réalisés sur mes deniers perso, que les recettes publicitaires ne couvrent pour l'instant pas mes frais, que deux salaires restent impayés depuis 2 ans et que des propos comme les vôtres me donnent envie de tout envoyer chier ! Alors plutôt qu'ouvrir votre vilaine gueule, payez un abonnement à ULMaG et seulement après vous aurez un droit de parole. Pour l'instant, restez derrière votre ordi à ressasser votre mépris et emportez avec vous les deux ou trois sales cons qui polluent ULMaG par leur présence négative. Ai-je été assez clair ou faut-il que je publie votre adresse IP et votre patronyme complet ? Je pense que vous venez de vous faire des amis dans le monde ULM et aussi parmi les passionnés de Tétras.
miguel horville - ULMaG.fr

Edito en retard
Pas d'édito en octobre ? snif.......... c'est le meilleur de ULMag. Merci d'offrir ce web-zine sans abonnement aux passionnés d'ULM. Je lis ça et là des remarques acerbes contre vous : je trouve les internautes bien peu reconnaissants. Il y en a quelques uns à qui j'aimerais bien clouer le bec, leur demander par exemple ce qu'ils foutent de leur journées plutôt que d'insulter le SEUL SITE VIVANT sur l'ULM ! Bon courage et longue vie à ULMAG !
Bernard de Choisy - 15/10/10
Un peu de retard ce mois-ci, mais l'édito est sur l'établi. La prochaine newsletter est prévue pour le 22 octobre. J'ai aussi mes petits problèmes qui me prennent du temps. Merci de tes encouragements et te tracasse pas pour ceux qui trouvent toujours à critiquer ; j'imagine que ces êtres supérieurs doivent faire tout très bien... et j'imagine leur vie très triste ; ça me console.
miguel horville - ULMaG.fr

Impatience...
Bonjour toute l'équipe. Super reportage sur le rassemblement de Blois 2010, sauf qu'il manque selon moi pas mal d'exposants, surtout les importateurs de matériel (radio, GPS, EFIS, strobes etc). Pourquoi cette ségrégation ?
Lionel D. - 12/10/10
Bonjour Lionel. Le compte-rendu sur Blois n'est pas encore terminé. Il y a pas mal de nouveautés à venir. Si tu as un peu de temps disponible, je t'invite à m'aider pour rédiger, vérifier et réaliser les vidéos. Je ne chôme pas, rassure-toi. Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

Un ULM à Turbine ?
Bonjour ULMAG et bravo pour le magnifique reportage de Blois ; les vidéos sont géniales elles apportent tout ce qui manque dans les journaux papiers et même dans les autres sites d'information. Du salon de Blois je retiens de beaux ULM, encore des machines lourdes et rapides et aussi des pendulaires dans l'esprit des débuts. Ma consternation vient de l'hélicoptère Kiss 209 M à turbine ! Qu'a-t-il à voir avec l'ULM. La classe 6 n'existe pas encore que déjà les constructeurs se permettent de contourner la règlementation (ULM = moteur à pistons). Et l'importateur n'a pas l'air de douter un instant que cet hélico sera légal en France ! Si c'est cela, alors dès demain je monte un moteur de fusée sur mon Skyranger. C'est vraiment n'importe-quoi ! Si D. Méreuze défend la classe 6 avec ce type d'égarement, je ne donne pas cher de notre fédération, dont je me demande dans quelle mesure elle n'est pas à la solde des constructeurs d'hélico. Quelle est la position d'ULMAG sur le sujet ? Cordialement.
Claude - Rhône-Alpes - 11/10/10
Bonjour Claude et merci pour les compliments. C'est vrai qu'on a fait fort cette année avec une équipe de 5 personnes qui n'ont pas lésiné sur la sueur. Merci surtout à eux : Fabrice, Guy, Xavier et Joëlle. La position d'ULMaG sur le Kiss 209 M ? C'est en effet embarrassant pour tout le monde de voir une turbine débouler dans le monde ULM. Mais si on va plus loin, les hélicos n'ont en théorie rien à y faire non plus, puisque machines complexes, comme les désigne l'Annexe II. Pour ma part, je me suis fait insulter parce que j'ai osé exposer ceci dans un édito. Tout comme en 1997 ma position anti-équivalence du permis B-125 m'a valu une mise à l'écart des réflexions sur la moto. Aujourd'hui le gouvernement voudrais bien faire marche arrière, mais ne sait pas comment s'y prendre face à l'hécatombe des ''équivalents'' qui se vautrent en 125. Aujourd'hui, je la ferme et je commence à compter les points. Petite précision, si on lit attentivement les textes, rien ne semble interdire le montage d'une turbine, du moment que sa force motrice soit exprimée en watts (ch) et non en poussée (kg - lb). Cordialement.
miguel horville - ULMaG.fr

Dé-hivernage
Bonjour ULMAG,
J'ai un AX3 avec un Rotax 503 simple allumage et mono carbu ; les deux totalisent 200 heures. La dernière révision atelier (Loravia) date d'une vingtaine d'heures, mais il n'a plus tourné depuis deux ans. Je l'ai nettoyé et rebranché une batterie neuve, le contact électrique se fait et le bruit de la pompe s'enclenche. Au premier coup de pompe des fuites dues aux durits abimées que je suis en train de changer. En revanche un liquide s'échappe des deux petites durits de mise à l'air libre situées de parts et d'autres du carbu (Bing 54). Le liquide me semble clair et apparemment pas de l'essence. Je ne sais pas trop quoi faire, changer le carbu, prendre un kit de nettoyage, démonter et vidanger le carbu. Avez-vous une idée ?
Guillaume G. -RP - 06/10/10
Pour répondre précisément à ta question, il est impensable qu'un liquide autre que le carburant ne s'échappe de ton carbu. A moins que tes réservoirs ne contiennent que de l'eau ! Surtout ne démarre pas ton moteur en l'état. Les fuites pourraient causer des dommages et te faire courir un risque. Vu ton constat, voilà mes recommandations. Ton moteur est presque neuf à 200 heures. Ne change surtout pas le carbu. Démonte-le et porte-le à un technicien équipé d'une cuve à ultrasons. Ce procédé de nettoyage marche bien. Les garages moto en ont parfois, les ateliers avions souvent, les motoristes presque toujours. Démonte tes gicleurs et vérifie qu'ils sont débouchés. Vérifie que le joint de starter n'est pas écrasé. Si tu vois un dépôt blanc, ne gratte pas, mais dissous-le avec un solvant genre Clean-Carb ou équivalent. Vérifie que les flotteurs sont étanches et que l'axe est libre. Achète un kit joints et un pointeau si ce dernier n'a pas été remplacé lors de la révision. Lors du remontage, change la poire d'alimentation, le filtre (par un modèle sans papier acheté chez un spécialiste ULM), remplace la membrane et/ou le joint de la pompe à essence et toutes les Durits par un modèle à double paroi résistant au SP95 E10 (que les moteurs 2T peuvent consommer). Remplace les colliers par des neufs, spécifiques, que tu serres peu pour ne pas endommager les Durits. Après remontage, amorce ton circuit et tente le démarrage. Si ton moteur craque, fait lui un petit rodage rapide (c'est à dire quelques montées en régime, puis ralenti, de plus en plus haut pour le régime, ça élimine les oxydations en douceur). Concernant le Weedhopper, c'est un ULM très solide dont la seule faiblesse est la fourche qui crique parfois. Donc démontage de cette dernière pour inspection, changement éventuel des bagues nylon et remontage. Vérifie tous les axes de démontage dans les ailes. S'ils sont oxydés légèrement, c'est pas grave, mais s'ils ne sont plus géométriques, change-les. ULM Technologie en a toujours dispo. Bon vols.
miguel horville - ULMaG.fr

Le salon du luxe
Bonjour,
J’ai été au Rassemblement de Blois samedi dernier et je suis inquiet. Pilote de pendulaire depuis quelques années, je trouve que cela tend de plus en plus vers un Salon d’avions tout en carbone ; des tableau de bord 100% électroniques, équipés des dernières nouveautés. Quant au prix de ses joujoux, n’en parlons pas. Il faut gagner au loto ou faire un héritage d’un oncle d’Amérique ! L'ULM, c'était le plaisir de voler à faible coût, pour des passionnés de liberté. C’est dommage car cela freine les futurs pilotes. Quant à l’hélicoptère à 170 000 euros, tant pis si je froisse des gens, mais pour moi ce n’est pas un ULM et cela n’a rien à faire dans la catégorie de aviation légère. Tout cela n’engage que moi. Cordialement.
Daniel Baudet - 09/09/10
Bonjour Daniel,
Et oui... le marché dérive lentement et sûrement vers le luxe et le haut de gamme. Beaucoup d'ULM à 100 000 euros... Mais aussi d'autres à 20 000 euros, que personne ne regarde ! Ce qui est fort dommage. Reste qu'un marché s'adapte à la demande. Hors la demande semble désireuse (majoritairement) de machines chères et luxueuses. Même dans les pendulaires ; regarde la montée en puissance du Tanarg face aux basiques. Et regarde également le transfert de pilotes pendulaires vers la classe autogire (beaucoup plus chère à l'achat et à l'exploitation). C'est ainsi. Je partage ton désappointement.
miguel horville - ULMaG.fr

Acheter un ULM d'école
Bonjour,
J'ai l'occasion d'acheter un Skyranger de 2006 avec cellule et moteur 850 heures, radio TRT500, parachute, mais pas de transpondeur. Cet ULM sert à l'école de pilotage de mon club. Il est à mon avis en état de fonctionner correctement mais la toile est déchirée à plusieurs endroits et très sale. L'entretien de l'habitacle n'était pas fait correctement. Le prix demandé est de 24 000 euros. Sachant que je n'ai pas un gros budget et que je prendrais une part et qu'il restera une part au club pour continuer l'écolage occasionnel car ils ont acheté un nouveau ULM. Que pensez-vous du prix ; est-ce cher ? Quels sont les points que je dois faire réviser et changer impérativement compte-tenu du nombre d'heures de vol et du fait qu'il a fait de l'écolage. Cet ULM a été acheté par le club à un particulier qui habitait près de la mer, certaines vis sont oxydées. Merci de votre opinion et de votre aide concernant les pièces à vérifier impérativement et du prix demandé. Tous vos conseils seront précieux, car je ne connais pas grand chose.
D'avance merci, cordialement.
MP - élève pilote - 02/09/10
Bonjour MP,
Quel moteur équipe ce Sky ? si c'est un 912, il lui reste du potentiel ; si c'est un 582, il est à changer. Je pense et j'espère qu'il s'agit d'un 912, sinon on se moque de vous ; un Skyranger d'école 582 vaut 14 à 17 000 euros pour un total horaire de cet ordre (mais en bon état). Quand un ULM est sale et qu'on ose le proposer à la vente, je crie méfiance ; l'état de l'ULM reflète bien des choses, notamment le peu de cas qu'on fait de son entretien. Qui peut dire qu'il entretient son matos s'il ne le lave pas ; cela veut dire qu'il bricole dans la crasse ? Alors bonjour la qualité des interventions ! Désolé s'il s'agit de l'appareil de votre club, et tant pis si je froisse des gens... ce n'est qu'un constat froid et objectif. 24 000 euros pour un Sky 912 avec radio et parachute de 850 heures, c'est correct si l'appareil est en bon état ; des trous dans la toile ne reflètent pas un bon état ; passez votre chemin ! Selon la description que vous m'en faites, cet appareil est une merde sale et mal entretenue, mal traitée également ; donc sans intérêt. Acheter un appareil dans cet état, de surcroît oxydé, est extrêmement risqué quand on n'y connaît pas grand chose comme cela semble être votre cas à vous lire ; donc non, non et re-non. Cet ULM devra subir une profonde révision, avec de nombreux changements de pièces, de la boulonnerie neuve, des toiles... une fois refait, son coût total va voisiner celui d'une occasion beaucoup plus récente ! Optez pour un matériel en meilleur état ; il y a des occasions bien meilleures à des prix similaires ; il suffit de les trouver au bon moment. Cordialement,
miguel horville - ULMaG.fr