.
.

Actualités Aujourd'hui : 17/12/18

13/01/11
Piper Sport : le divorce
Actualité
Le constructeur américain Piper Aircraft a annoncé la fin de la collaboration d'avec Czech Sport Aircraft. Selon le constructeur passé sous contrôle d'investisseurs de Brunei, des différences philosophiques incompatibles avec l'exigence de Piper sont à l'origine de cette décision. Sous-entendu, l'usine tchèque n'est pas en mesure de livrer les quantités, n'assure pas une stabilité qualitative et se montre négligente dans ses relations commerciales. Rien moins que ça ! Ceci étant, Piper a fait preuve de versatilité semblant montrer que l'entreprise change assez facilement de politique : d'abord en annonçant l'abandon des programmes monomoteurs, puis en se réjouissant des bons indicateurs de la catégorie LSA pour lesquelles elle répond avec le Piper Sport (petite guéguerre avec l'ennemi de toujours Cessna). Bizarrement, le site officiel (www.piper.com) ne mentionne pas le divorce et continue de proposer le Piper Sport à la vente. Il s'en sera vendu 54 exemplaires sur le continent nord-américain en 2010 sur une perspective de 75. Rien n'est dit concernant l'avenir du constructeur chèque. Devra-t-il rembourser les investissements concédés par Piper pour le développement de l'outil industriel local ? Reprendra-t-il pour son compte la fabrication du Sport Cruiser en kit et prêt-à-voler ? Qui dans ce cas s'occupera de l'importation pour la France, rappelant que Alexandre Patte avait acquis la distribution pour l'hexagone ? Autant de questions pour lesquelles ULMaG tentera d'obtenir des réponses.

12/01/11
Le contrat
En bref...
La compagnie aérienne indienne Indigo a passé commande de 180 Airbus A320 NEO (nouvelle génération new engine option). Le plus gros contrat de l'histoire de l'aviation civile, pour un chiffre record de 16 milliards de dollars.

11/01/11
Ryanair : caprices d'actionnaires
Actualité
Pas contente, la direction de Ryanair. La compagnie aérienne irlandaise avait menacé la France dans le cas où elle serait mise en examen pour travail dissimulé. N'entendant pas se faire dicter sa politique salariale par les pays qui l'accueille, le transporteur quitte Marseille qui était son unique base technique sur le territoire français, où s'effectuait la maintenance et l'entretien de ses avions. Déjà treize destinations sont supprimées par Ryanair (Londres, Lille, Beauvais...). Ryanair, deuxième client de l'aéroport marseillais avec 1,5 million de passagers perdrait 50% du trafic (environ 700 000 billets), obligeant ce dernier à se repositionner. La compagnie génère mille emplois directs et indirects et 750 millions d'euros de retombées économiques. Son départ marquera également un frein dans l'industrie du tourisme régional. Deux cents membres du personnel, employés et pilotes ont d'ores et déjà été mutés sur d'autres bases européennes, en Italie, Espagne ou Lithuanie. Outre le cynisme dont fait preuve Ryanair, on est en droit de s'interroger sur la faiblesse de gouvernements (pas seulement la France) qui se laissent dicter la marche à suivre par des sociétés privées avides de gains au mépris des Lois et de leur personnel. Donc après EasyJet toqué pour son étrange sens de la ponctualité, c'est au tour d'un autre transporteur low-coast de se faire remarquer. On sait ainsi avec qui ne plus voyager... à moins que le profit passe avant la dignité.

Contact - http://www.ryanair.com

09/01/11
LOR 75 : Satisfait ou remboursé
Communiqué de presse
2011 signe le début de commercialisation pour le moteur LOR 75 de Loravia. Ne voulant pas brûler les étapes et faire supporter d'éventuelles pannes à ses clients, le motoriste lorrain a volontairement retardé la finalisation de son moteur tricylindre d'origine automobile, principalement pour valider le réducteur dont les premiers jets ne donnaient pas entière satisfaction. Désormais totalement validé par de nombreuses heures de fonctionnement, le système adopté fait appel à un support en aluminium taillé dans la masse et mécano-assemblé qui garantit le parfait alignement des roulements. La courroie crantée est tendue par un galet. Une nouvelle boîte à air incluant une bride l'admission ø 36 mm assure un meilleur écoulement des gaz, ce qui profite au couple et à la puissance donnée pour 75 ch. Le boîtier électronique est nouveau, comme l'échappement plus compact et léger. Le LOR 75 est donné pour 75 kg complet équipé. Les exemplaires de la première série sont vendus 7 500 euros ttc. En témoignage de la confiance qu'il place en son moteur, Claude Kieger, gérant de Loravia, propose le contrat : satisfait ou remboursé ! Un engagement d'un an inédit dans le milieu ULM.

Contact : Loravia - 57970 Aérodrome de Thionville - 03 82 56 63 71 - loravia@wanadoo.fr - http://www.loravia.com

08/01/11
Réglementation : la fin des PULMA
Actualité
Retour sur la modification de l'arrêté du 23 septembre 1998 relatif aux aéronefs ultralégers motorisés, en cours de rédaction depuis la fin de l'année 2010. Si quelques mises à jour semblaient utiles, comme l'arrêt de l'hypocrite notion de puissance maxi continue ou la distinction entre ''propriétaire'' et ''détenteur de carte d'identification'', d'autres peuvent être sujettes à une analyse critique de la part des utilisateurs et des professionnels. Ainsi et par souci de simplification et de cohérence, la DGAC fait fusionner la classe ULM 1 et la sous-classe ULM 1A (paramoteur PULMA dit à motorisation auxiliaire). Il est prévu que les détenteurs peuvent perpétuer leur carte dans la forme actuelle, mais qu'aucune nouvelle carte ne sera délivrée pour des appareils neufs, mêmes similaires (quid en cas de remplacement assimilable à un reconditionnement ?). L'identification sera liée à la voile, indépendamment des chariot, sellette et motorisation, ce qui reste en phase avec le protocole appliqué aux pendulaires. Partant du principe qu'il existe seulement 76 ULM classe 2A et aucun d'ULM classe 3A enregistrés, il est prévu que ces deux classes réintègrent respectivement les classes 2 et 3 (pendulaire et multiaxe). Ces mesures signent la fin des sous-classes PULMA et ainsi la reconnaissance administrative d'une catégorie qui se verra ensuite appliquer un ensemble de règles globales, sans garantie que d'éventuelles évolutions pourront s'adapter à ces aéronefs. Dans ce cas, l'autorité serait amenée à créer des exceptions ou des dérogations, voire à ré-inventer les sous-classes. Enfin... faire et défaire, c'est toujours travailler.
Documentation publique
- consultation
- projet de modification de l'arrêté
- projet non paru au JO
- arrêté à paraître en février 2011

07/01/11
GPS Thinknavi T7
Actualité
Thinknavi T7 est un nouveau GPS grand format. Plus exactement un GPS automobile dans lequel est intégré un logiciel de navigation aéro : le Sky-Map. Le PNA de navigation routière à écran tactile possède un écran de 7 pouces de diagonale (18 cm) avec une résolution haute définition de 800 x 480 pixels. Le système permet la préparation des vols par dépôt de waypoints sur la carte : un double clic à l’endroit souhaité et la route se trace automatiquement sur l’écran. SkyMap calcule ensuite la consommation de carburant, les temps et distances jusqu’aux prochains waypoints ou destination, en tenant compte de la composante du vent. En vol, un vecteur vitesse devant l’avion donne une indication sur la distance ou le temps jusqu’à la prochaine zone. Dès que ce vecteur touche une zone, les informations sur celle-ci s’affichent au bas de l’écran : définition, plancher, plafond et fréquence à contacter. Livré avec la carte OACI France, bases de données waypoints Europe et bases ULM France ainsi que la carte radionav 1/1 000 000 et la carte région parisienne SIA 1/250 000. Cette version comprend, en plus de SkyMap, toutes les cartes VAC et les mises à jour pendant un an. Thinknavi T7 est livré avec support ventouse, alimentation 12V et 230V. En option, coque pour intégration dans le tableau de bord. Dimensions : 190 x 119 x 21 mm ; poids : 450 g. Garantie : 1 an. La carte OACI 2011 d'une valeur de 90 euros est offerte ! Livraison dès sa sortie, fin avril-début mai 2011. Le PLUS produit est un service de proximité dispensé par un propriétaire d'ULM présent pour vous répondre si vous rencontrez une difficulté quelconque. Thinknavi T7 est affiché au prix de 1089 euros ttc, avec une offre de lancement à 999 euros ttc.

Contact : Volez ! Editions - 38 rue Thiers - 94731 Nogent-sur-Marne cedex - 01 49 74 69 69 - volez@volez.com - http://www.volez.com

06/01/11
Coup de feu sur un ULM
Flash spécial
Lundi 3 janvier dernier, un habitant de Mûrs-Erigné peut-être agacé par le bruit a fait feu en direction d'un ULM en phase d'atterrissage. Ni le pilote, ni l'appareil n'ont été atteint par le tir. Le pilote a immédiatement déposé plainte à la gendarmerie. L'auteur du tir a été repéré et sera convoqué devant le délégué du procureur de la République.

Source - http://www.ouest-france.fr

05/01/11
Les ULM de Laon-Chambry à l'abris
Actualité
Mardi 21 décembre dernier, les services techniques de la ville de Laon ont participé activement à la désincarcération des ULM écrasés par le toit surchargé de neige du hangar. A l'aide d'un matériel lourd composé de deux grues de 34 et 38 tonnes, la charpente a été assurée pendant que les membres du club retiraient les 8 ULM, lesquels ont été accueillis dans les hangars des clubs voisins. Après le retrait du matériel, une pelleteuse a fini d'abattre le hangar abîmé afin qu'il ne crée pas un risque pour d'éventuels curieux. C'est désormais d'heure de la reconstruction, des réparations, le tout avec des financements, comme toujours insuffisants.

Pour les soutenir : Aéroclub de Laon-Chambry - lieu-dit : l'Etendard - RD967 - 02000 Laon - 03 23 23 00 87

05/01/11
L'enfer blanc
En bref...
Lundi 3 janvier vers 16 h 30, un ULM a raté son atterrissage sur le glacier de Taléfre, au pied de l'aiguille Verte à Chamonix. L'ULM est endommagé mais les deux occupants n'ont pas été blessés et ont pu prévenir les secours. C'est le Peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix (PGHM) qui s'est occupé de leur récupération qui s'est faite par hélicoptère.

Correction et précision apportée par Olivier Flahaut (09/01/11) :
L'ULM a tenté un atterrissage suite à une panne moteur et a terminé en pylône à 15h30.

05/01/11
Plus lent que le train : l'avion
Actualité
Dimanche 2 janvier, le vol 3963 de la compagnie EasyJet a décollé d'Orly à 8h50 pour une navette économique à destination de Toulouse où il devait arriver à 10h15. Deux avaries, dont l'une en vol, ont plongé les passagers dans l'angoisse et réussi à retarder substantiellement l'avion qui s'est finalement posé à Montpellier. Le reste du voyage a été fait en autocar. Au terme de cette épopée, les voyageurs sont arrivés à 20 heures dans la ville rose, soit 11 heures après le décollage. La compagnie n'entend pas rembourser ou dédommager les voyageurs car elle ne reconnaît aucune responsabilité dans ce retard. Solution de repli : le train avec comme bel exemple, ce Strasbourg-Perpignan de nuit qui a mis 26 heures pour réaliser son périple épique parsemé d'embuches. En conclusion, prenez votre bagnole et arrivez à l'heure à vos rendez-vous. Au prix des transports, notamment par rail, vous ne serez pas perdant. Encore que l'ULM semble une solution valable.

Pour réserver un billet pas cher - http://www.easyjet.com

05/01/11
Une pensée pour une star discrète
Actualité
Gerry Rafferty est mort mardi 4 janvier à l'âge de 63 ans des suites d'une longue maladie. Le musicien écossais a qui on doit le succès planétaire Baker Street composé en 1978 a également composé Stuck inthe middle with you, rendue célèbre par son utilisation dans la BO de Reservoir Dods de Tarantino en 1992. Un extrait de Baker Street en hommage à cette star discrète.

04/01/11
Histoire de jets
Communiqué de presse
''70 ans d'avions à réaction'' est publié dans la collection ''Histoire de l'aviation'' par Marines Editions. Ce livre écrit par Patrice Guerre-Berthelot est sorti de presse en novembre 2010, ce qui en fait le recueil le plus récent traitant du sujet des avions de ligne et de chasse à réaction. Dans ce livre original et accessible, l'auteur aborde l’histoire du réacteur comme on descend un arbre généalogique, montrant les filiations entre les différents types de moteurs, entre les générations successives. Une histoire de famille illustrée par de nombreux schémas et par les photos des avions emblématiques de chacun des moteurs évoqués. Le réacteur est né en 1939, de l’inventivité simultanée de deux hommes, l’un anglais et l’autre allemand, sans qu’il n’y eût aucune concertation entre eux. Depuis, appliqué à l’aviation militaire puis civile, le moteur à réaction a parcouru pas mal de chemin, au sens propre comme au sens de la technologie. Cent douze pages couleurs au format 21 x 27 broché pour tout savoir sur cette technologie fascinante.

Contact : Marines Editions - 13 rue du Breil - 35063 Rennes Cedex - http://www.marines-editions.com

.
.