logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Edito février 2021
143 articles .......... anciens éditos


vignette
Comparaison n'est pas raison

En février dernier, l'équipementier E-Props publie une vidéo ''Droit de réponse'' suite à un comparatif d'hélices paru dans un magazine ULM vendu en kiosque.

Grosse amertume d'un l'industriel innovant qui voit ses efforts récompensés par un article bourré d'erreurs, d'approximations et de contre-vérités, toutes nuisant à sa marque.

La lecture de l'article suivie du visionnage de la vidéo laisse peu de doute quant à la partialité des conclusions.

Mon sujet n'est pas de comprendre les raisons d'un tel ratage. Ni d'apprécier des compétences journalistiques de l'auteur, sa sincérité ou son intérêt.

Peut-être au contraire, vais-je tenter d'expliquer pourquoi la comparaison en matière aéronautique est une aventure à haut risque.

S'y lancer demande un tel investissement, que nos médias désargentés ne peuvent s'y frotter sans risquer de passer pour des cons. Objectif atteint, semble-t-il.

Le comparatif est une activité que je connais par cœur pour l'avoir exercée torrentiellement durant deux décennies.

J'ai réalisé des centaines de comparatifs entre motos, parfois jusqu'à 10 modèles, entre autos...

Je l'ai fait dans le domaine terrestre parce que :
- la liminaire répétibilité des tests est possible,
- les conditions d'essais ont peu d'influence sur les résultats,
- les produits testés sont en configuration standard, tels qu'on les trouve en concession,
- l'enchaînement des tests est facile et rapide du fait que l'on reste sur terre, passant d'un engin à l'autre sans autre délai qu'un ''reset'' de l'enregistreur de données...

Enfin, je l'avoue, la dangerosité d'un essai routier ou sur circuit est sans commune mesure avec celle d'un essai d'aéronef, dès lors qu'on pousse les performances au maximum, ce qu'exige un comparatif. Sinon, comparer quoi... ?

Ainsi quand le responsable du magazine VOLEZ! qui m'employait autrefois m'a suggéré de comparer les ''ULM ayant la meilleure finesse'', j'en ai parlé à un expert, Jacky, vélivole accompli du club de Brioude.
Sa réponse fut des plus révélatrices :
- si tu as beaucoup de temps, et très envie de voler, c'est une bonne idée...
- pourquoi beaucoup de temps ?
- parce que moi qui suis sensé ''sentir'' la finesse d'un planeur pour l'exploiter au mieux, je suis incapable de statuer en moins d'une saison de vol, à condition de voler tous les jours. Entre les chiffres annoncés par les constructeurs et la réalité observable en toutes conditions, il y a un océan qu'on ne traverse pas en canoë !

Je me suis retiré du projet et la rédaction en a abandonné l'idée.

Il ne passe pas un mois sans qu'un lecteur d'ULMaG ne réclame un comparatif entre deux ou plusieurs machines. Je refuse systématiquement l'exercice, sachant une réalisation équitable quasiment impossible à exécuter.

Pour être limpide : comparer deux engins terrestres sur des critères objectifs est simple : prenons une accélération suivie d'un freinage. Gaz à fond au premier signal et freinage d'urgence au second. Une chèvre déficiente réussirait cela.

Mais tenter un atterrissage court en aéronef, cela dépend pour une part des performances intrinsèques de l'objet, pour une autre des compétences du pilote. Or là, les choses se compliquent.

Qui est bon en short landing ? Pas moi c'est sûr. Je suis même plutôt une grosse tanche. Sauf que sur ma piste perso, étoilée funeste au grand classement des pistes merdiques, là où j'ai obligation d'atterrir, y'a pas meilleur fin poseur que bibi. Sauf petite forme.

Et puis il y a les ULM qui me causent... avec lesquels j'accomplis des trucs sympas. Et d'autres que je ne ''sens'' pas, et pourtant avec lesquels d'autres pilotes se régalent..

Vous la voyez, la farce ?

Piloter un zinzin, c'est pas si simple qu'écraser alternativement deux pédales ou tourner une poignée.

Quand je poussais trop une sportive sur circuit, je ruinais mon cuir, mon casque et payais ma tournée au bar du circuit. Et tout le monde se marrait bien, moi le premier.

Je n'ai pas envie de connaître l'histoire d'un essai ULM poussé au delà des limites (siennes ou miennes).

Or réaliser un comparatif, c'est tester la limite de chaque objet. Sinon c'est juste faire plaisir à des constructeurs peu regardants.

Bah pour ça... il faut... je sais pas quoi, mais autre chose que des nains journaleux comme nous autres.

Et surtout : C'EST PAS UTILE !

Pour en revenir au comparatif polémique, il est seulement regrettable qu'il ait été raté. Car de nombreux propriétaires d'ULM sont curieux de connaître les données objectives comparées (en premier lieu en terme de performances), des deux héliciers leaders français.

Mais cela reste très compliqué à réaliser correctement. Il faut comparer des appareils identiques dans des conditions identiques. Donc le même ULM, équipé d'un modèle réglé au petits oignons, puis de l'autre modèle pareillement optimisé.

Donc je monte une hélice puis décolle à 10 heures. Les tests en vol durent, au plus court 30 minutes, en réalité une heure. Et si le calage est imparfait, je repars en test... Admettons que tout va bien : les paramètres ont tenu leurs promesses. Le mécano monte l'autre hélice, ce qui me permet de repartir en vol vers midi. Mais pas de bol ! L'aérologie a changé, la température a augmenté, la pression diminue... C'est foutu pour aujourd'hui. Et demain... ça pleut.

Jour 1 : j'ai comparé un demi ULM. Au fait, combien y'a-t-il d'ULM sur le marché ?

Quand je dis aventure à haut risque... je pense être bien en dessous de la vérité. Mission impossible semble une locution plus appropriée.

Et là me reviennent en tête les paroles de Jacky, le vélivole. Une saison... des vols réguliers... pour statuer... sentir le machin...

SENTIR... Voilà le terme qui convient. L'hélice truc est-elle mieux que l'hélice chose ? Bah, pour Roro, y'a pas photo. Pour Lulu, c'est moins clair. Et pour Domi c'est plutôt l'inverse.

C'est quoi le point commun entre ces 3 pilotes incapables d'accorder leur violon ?

C'est qu'il n'attendent pas la même chose de leur ULM, de leur hélice, qu'ils ne possèdent pas les mêmes ULM, que leur ressenti est différent...

C'est vrai pour une hélice ; c'est vrai pour un ULM ; c'est vrai aussi pour une bagnole ou une godasse, pour une gonzesse ou un clébard. On a chacun une sensibilité différente ; un ressenti personnel ; une attente particulière. Alors les comparos objectifs ; pfffff ! La belle affaire...

Comme dit Gilou, philosophe-diéséliste et psycho-chaudronnier : heureux celui qui honore sa blonde sans regard pour les brunes ; il ne souffre pas le tourment de la comparaison... (mais il dit aussi beaucoup de conneries).

Bons vols, en finesse, en souplesse, en sécurité.

Miguel Horville

Voir la vidéo ''Droit de réponse''

ANCIENS EDITOS
Comparaison n'est pas raison
février 2021
Fédérer, uniformiser... désunir
janvier 2021
De quoi j'me mêle ?
décembre 2020
Le diable se cache dans les petits caractères
novembre 2020
La cocorilose* en inaction
octobre 2020
J'ai perdu mon ombre... et bientôt ma liberté
septembre 2020
Punir les pilotes ; une idée citoyenne !
août 2020
Et Dieu créa la différence
juillet 2020
Bonne fête, mère Mozette
juin 2020
Vivre riche, sans modération
mai 2020
Histoire d'un rêve qui se termine
avril 2020
Le virus qui rend tout fou
mars 2020
Ceux dont la vie vaut plus
février 2020
Les bonnes résolutions
janvier 2020
Les pendul' à l'heure
décembre 2019
Pour qui roule la fédé' ?
novembre 2019
Qualif' radio : le début du renoncement
octobre 2019
Cherche ULM désespérément
septembre 2019
De qui se moque-t-on ?
août 2019
Les spécialistes
juillet 2019
Le respect des hôtes, des autres
juin 2019
Métastases cherchent naïfs pour proliférer
mai 2019
Les nouveaux ULM...
avril 2019
Vend liberté : mise à un prix 300 000 euros !
mars 2019
Remplir les cases
février 2019
Générations éphémères
janvier 2019
Est-il urgent d'attendre ?
décembre 2018
Aérodrome avec supplément d'âme
novembre 2018
Promotions à débattre
octobre 2018
Victimes or not victimes ?
septembre 2018
La foire aux accessoires
août 2018
Esprit ULM... es-tu là ?
juillet 2018
Entre peu et pas, un état d'esprit
juin 2018
Espace Schengen, my ass...
mai 2018
Entêtement irresponsable
avril 2018
Du carburant frais pour voler ''safe''
mars 2018
Universalité ; diversité ; francophonie...
février 2018
ULM : aéronef sémantiquement indésirable
janvier 2018
Ce contexte qui brise le rêve ?
décembre 2017
Parler patois pas parler à toi ?
novembre 2017
From rustic to high-tech
octobre 2017
S'élever, se régaler, se déplacer...
septembre 2017
De l'impuissance à l'imposture
août 2017
Baliser entre les cônes
juillet 2017
ULM : le bal des hypocrites
juin 2017
Les marquis du narquois vous em... brassent
mai 2017
500 kg : et après ?
avril 2017
Il est si facile d'interdire
mars 2017
A quand les ZIP ?
février 2017
Spécialistes en herbe
janvier 2017
Légèreté
décembre 2016
Comprenez si vous pouvez
novembre 2016
Le ciel a bon dos
octobre 2016
Salon de Blois : les limites
septembre 2016
Les euro-cocus du 8.33
août 2016
Concepteurs amateurs
juillet 2016
Ce chien... un humain comme les autres
juin 2016
Fumisterie électrique
mai 2016
De l'économie au foutage de gueule
avril 2016
Ça va chier !
mars 2016
Presbyte cherche gros caractères
février 2016
Et après?
janvier 2016
Le prix du baril d'a-brut-i...
décembre 2015
Vol de nuit : le bal des hiboux
novembre 2015
Et si la sophistication tuait ?
octobre 2015
Victimes consentantes
septembre 2015
Le sentir... ou pas
août 2015
La saison des gamelles
juillet 2015
Qui osera ?
juin 2015
Un système qui nous échappe
mai 2015
Multicopters : vers une 7e classe ULM ?
avril 2015
Le cinquième élément : celui de trop
mars 2015
Vigipirate : entre psychose et laisser-aller
février 2015
Dans le brouillard de la schizophrénie
janvier 2015
Une furieuse envie de voler !
décembre 2014
Marques sulfureuses... attention patates chaudes !
novembre 2014
Ceux dont la vie vaut moins...
octobre 2014
Drones : la messe est dite
septembre 2014
Attention aux bagages
août 2014
Dieu ne connaît pas ma soeur !
juillet 2014
L'ultime décision ; question de choix
juin 2014
Le beurre, l'argent du beurre et le reste on s'en fout
mai 2014
Volez! : la fin d'une histoire
avril 2014
Nous irons tous au paradigme*
mars 2014
Histoire belge
février 2014
Transfert d'incompétence : le Noël des voyous
janvier 2014
Drones à toutes les sauces
décembre 2013
Sophistication simplifiée
novembre 2013
Histoires de discrimination
octobre 2013
Un cône, ça se respecte ou ça se fume
septembre 2013
Dommages collatéraux
août 2013
Voler n'est pas un caprice
juillet 2013
Profiter c'est bien : mériter c'est mieux
juin 2013
Rencontres avec des martiens
avril 2013
Les pommes tombent des arbres... Les bananes s'y accrochent !
mars 2013
La méritocratie des branleurs ; comment accélérer le déclin
février 2013
Occasion : qu'est-ce qui cloche au pays des ulmistes ?
janvier 2013
Problèmes d'entoilage X-Air : lumière en vue
décembre 2012
Total Access ou l'étonnant paradoxe d'un vampire au sourire d'ange
novembre 2012
Une tablet'... à tous prix !
octobre 2012
Sainte Sarah is watching you*
septembre 2012
Intérêts... Désintérêt ? Connivence ou naïveté ?
août 2012
Conflit de probité ou incompétence... le danger guette
juillet 2012
J'ai tombé, je m'ai fait mal, je m'ai relevé... ou pas
juin 2012
En mai, fais ce qu'il te plaît...
mai 2012
Le bruit flou de l'administration
avril 2012
Rotax 912 iS : une innovation qui se mérite
mars 2012
Ne sombrons pas dans la vulgarité
février 2012
Et quoi d'autre pour 2012 ?
janvier 2012
Voler, c'est voler
décembre 2011
Les limites ont été atteintes... et dépassées !
novembre 2011
Blades...
octobre 2011
Les femmes, mères de tous les maux
septembre 2011
Le Tour ULM : une belle vitrine pour l'aéronautique
août 2011
Fausse-bonne idée cherche gogos... pour allonger l'oseille
juillet 2011
Du choix des mots et des propos
juin 2011
Basses couches en vert kaki
mai 2011
Ce facteur qui sonne toujours ... le glas
avril 2011
OUI... MAIS...
mars 2011
Des vautours planent sur nos ULM
février 2011
Restons éveillés
janvier 2011
Faisons un rêve
décembre 2010
Attention à la tâche d'huile...
novembre 2010
Mon royaume pour un bidon
octobre 2010
Genèse d'une Loi liberticide
septembre 2010
Aime le ciel, et le ciel t'aimera... peut-être
août 2010
Voler en Belgique... ou rouler
juillet 2010
Poule, oeuf et sophistication : la classe de plus, la classe de trop ?
juin 2010
Sous couvert d'anonymat
mai 2010
Taxe carbone : carbonisée
avril 2010
L'union fait notre force, notre salut
mars 2010
Le désespoir de ceux qui restent
février 2010
Bug de l'An 2000 : une simple répétition ?
janvier 2010
Migration : coucous désorientés
décembre 2009
La Chine s'éveille ; le monde s'endort
novembre 2009
Une crise... quelle crise ?
octobre 2009
Un parachute par amour, ou par respect
septembre 2009
Quand les pilotes dérapent...
août 2009
Quand les médias dérapent !
juillet 2009
A moi le ciel électronique !
juin 2009
A la gravité s'ajoute la connerie !
mai 2009


Etrange réglementation...
Nouvelle saison, nouvel ULM : un Super Guépard 912 S flambant neuf, gris métallisé, une merveille ! C'est ma troisième acquisition auprès du constructeur aveyronnais, preuve de ma satisfaction. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, j'ai repris la même radio que sur le précédent Guépy : VHF Filser...

Inauguration
mars 2009

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2021
















page générée en 0,06 sec.