logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Edito août 2015
126 articles .......... anciens éditos

vignette
Le sentir... ou pas

Une fois n'est pas coutume, l'édito du mois d'août est en avance... Primo parce qu'il aborde un sujet d'actualité, deuzio parce qu'on ne peut pas toujours être en retard !

Ce 24 juillet, une centaine de pilotes va s'élancer dans la boucle du 20e Tour ULM. Un ''petit'' tour du quart Nord-Ouest du pays, qui fera la part belle aux survols côtiers, sans difficulté, ni risque particulier.

Sans doute un Tour au goût différent, sans son leader Dominique.

Reste la météo qui, comme chacun sait, est hautement prévisible, notamment en ce qu'elle a d'imprévisible.

Or si les inscrits peuvent majoritairement se targuer d'une grande expérience, d'un sens inné de l'air et d'une habileté hors pair, certains très rares pilotes ne possèdent pas ces extraordinaires qualités.

Je pense aux pilotes ''normaux'', qui volent durant l'année quand les conditions sont agréables, évitant le vent et les turbulences, parce que c'est beaucoup mieux ainsi et qu'on est pas là pour se faire chahuter. Des pilotes que je respecte parce qu'ils se font exactement ce pour quoi on a inventé le loisir et l'ULM : PLAISIR !

Car enfin... qui affirmera sans cligner des yeux que prendre l'air par force 5 à 6 est plaisant (c-à-d quand les flèches du wintem possèdent plus de deux plumes et demi...) ?

Donc tous à l'exception de quelque-uns, vont affronter vaillamment les pièges de la météo et se poseront comme des aigles auréolés de clameurs d'émerveillement par une foule en liesse galvanisée par leur hardiesse.

Ceux-là n'ont besoin de personne et surtout pas de conseils. Encore moins de conseils de sagesse et de prudence, ayant de longue date banni ces mots de leur vocabulaire.

Je pense et m'adresse aujourd'hui aux autres... si peu nombreux... Ceux pour qui voler 1500 à 2000 km en une semaine est déjà hors norme. Les inscrits qui décollent avec une boule dans le ventre, parce que l'inconnu les attend, avec son lot d'incertitude et de complexité. Ceux qui ne gèrent correctement que l'acquis, et dont l'acquis se résume à des choses simples.

Plus qu'apprendre à voler audacieusement, plus que s'entraîner en vue de la grande agitation ailée, plus que se charger à la testostérone, ceux-là doivent apprendre à refuser un départ.

Bon ! Vous allez me dire qu'un Tour ULM à plusieurs vitesses n'est pas gérable ; que le gars qui paye pour une organisation ne paye pas pour suivre la caravane à distance, que le camion du traiteur ne peut être divisé... D'accord. Mais que vaut-il mieux : sauter un repas ; abandonner le voyage ; ou plier son ULM... voire se tuer ? J'ai une petite idée de la réponse.

Je reviens sur une phrase entendue de la part d'un membre de l'encadrement du Tour : ''le vent, c'est dans la tête''... Non m'sieur ! Le vent, c'est du concret, palpable. A force de vent donnée, tout le monde ne se vaut pas. Certains seront hésitants quand d'autres accompliront une formalité.

Dominique Méreuze parlait d'une saine émulation. Oui, à condition qu'émulation ne signifie pas dépassement de soi et de ses limites propres. On n'est pas là pour ça et le Tour ULM n'est pas une épreuve sportive extrême.

Par deux fois, lors de sorties en groupe, j'ai choisi d'abandonner la partie. Pour un front qui me semblait ''chaud'', ou pour une visibilité réduite. Choix qui m'ont imposé des contraintes agaçantes (nuit à l'hôtel, retour en bagnole, rapatriement de l'ULM...). Les potes m'ont un peu blagué. Grand bien leur fasse... Jojo est vivante et c'est tout ce qui importe. Elle me considère comme prudent et je luis à ses yeux comme celui qui l'aime et la respecte. Pour moi, c'est aussi ça, le courage.

Et à en reparler au club, certains des potes en question ont admis que le retour avait été particulièrement glauque... Un a même carrément cru y rester. Est-ce ça le plaisir de voler ?

On a bien assez de raisons de se casser la gueule pour ne pas en rajouter au motif que la meute est plus couillue, plus adroite ou plus écervelée.

Je n'aime pas les pleutres, mais encore moins les hardis. Le juste milieu se trouve où chacun place son curseur. Si un pilote ne ''sent'' pas le décollage, son curseur est bien réglé. Mais s'il décolle quand même, c'est lui qui est déréglé.

Quand viendra l'heure du décollage durant la semaine du Tour, les pilotes qui décolleront devront penser que ceux qui hésitent ont également le droit de voler... même s'ils hésitent.

D'où le paradoxe de ces balades aériennes en groupe, qui loin d'unifier le niveau des pilotes, ennuient les plus habiles, et angoissent ceux qui le sont moins (sans oublier que les récentes tragédies frappent des pilotes... justement expérimentés !).

Ce qui vaut pour la météo, vaut également pour le stress d'une semaine à peu ou mal dormir, à changer de rythme et d'habitudes, à gérer des masses d'informations. Rappelons que les inscrits ne sont pas tous de la première jeunesse et que l'âge ne facilite pas l'adaptation.

Le Tour ULM de la fédé' est une remarquable organisation. C'est une vitrine spectaculaire et enivrante de notre activité. Elle permet à des gens qui n'en avaient pas l'idée, de découvrir des itinéraires nouveaux, couvrant des territoires inédits. Le Tour ULM est une belle et bonne chose. Il faut le tenter, mais il faut également rester maître de soi et, si c'est souhaitable, décliner une étape, confier le manche à un condisciple... ou abandonner.

Il faut savoir faire tout ça pour montrer qu'on a un truc en plus, quand les autres pensent qu'on a un truc en moins.

Bons vols, avec prudence.

Miguel Horville

ANCIENS EDITOS
ULMaG : le renouveau magazine
septembre 2019
De qui se moque-t-on ?
août 2019
Les spécialistes
juillet 2019
Le respect des hôtes, des autres
juin 2019
Métastases cherchent naïfs pour proliférer
mai 2019
Les nouveaux ULM...
avril 2019
Vend liberté : mise à un prix 300 000 euros !
mars 2019
Remplir les cases
février 2019
Générations éphémères
janvier 2019
Est-il urgent d'attendre ?
décembre 2018
Aérodrome avec supplément d'âme
novembre 2018
Promotions à débattre
octobre 2018
Victimes or not victimes ?
septembre 2018
La foire aux accessoires
août 2018
Esprit ULM... es-tu là ?
juillet 2018
Entre peu et pas, un état d'esprit
juin 2018
Espace Schengen, my ass...
mai 2018
Entêtement irresponsable
avril 2018
Du carburant frais pour voler ''safe''
mars 2018
Universalité ; diversité ; francophonie...
février 2018
ULM : aéronef sémantiquement indésirable
janvier 2018


Ce contexte qui brise le rêve ?
Quelle est la plus vigoureuse de ces voitures : Hummer H1 ou Renault 4L ? Je réponds sans hésiter : - Lequel de ces véhicules est plus large qu'une place de parking, communément comprise entre 2,30 et 2,50 m ? La Hummer ne pouvant se dégager de son stationnement, elle est déclarée forfait. En conséquence la...

Parler patois pas parler à toi ?
novembre 2017
From rustic to high-tech
octobre 2017
S'élever, se régaler, se déplacer...
septembre 2017
De l'impuissance à l'imposture
août 2017
Baliser entre les cônes
juillet 2017
ULM : le bal des hypocrites
juin 2017
Les marquis du narquois vous em... brassent
mai 2017
500 kg : et après ?
avril 2017
Il est si facile d'interdire
mars 2017
A quand les ZIP ?
février 2017
Spécialistes en herbe
janvier 2017
Légèreté
décembre 2016
Comprenez si vous pouvez
novembre 2016
Le ciel a bon dos
octobre 2016
Salon de Blois : les limites
septembre 2016
Les euro-cocus du 8.33
août 2016
Concepteurs amateurs
juillet 2016
Ce chien... un humain comme les autres
juin 2016
Fumisterie électrique
mai 2016
De l'économie au foutage de gueule
avril 2016
Ça va chier !
mars 2016
Presbyte cherche gros caractères
février 2016
Et après?
janvier 2016
Le prix du baril d'a-brut-i...
décembre 2015
Vol de nuit : le bal des hiboux
novembre 2015
Et si la sophistication tuait ?
octobre 2015
Victimes consentantes
septembre 2015
Le sentir... ou pas
août 2015
La saison des gamelles
juillet 2015
Qui osera ?
juin 2015
Un système qui nous échappe
mai 2015
Multicopters : vers une 7e classe ULM ?
avril 2015
Le cinquième élément : celui de trop
mars 2015
Vigipirate : entre psychose et laisser-aller
février 2015
Dans le brouillard de la schizophrénie
janvier 2015
Une furieuse envie de voler !
décembre 2014
Marques sulfureuses... attention patates chaudes !
novembre 2014
Ceux dont la vie vaut moins...
octobre 2014
Drones : la messe est dite
septembre 2014
Attention aux bagages
août 2014
Dieu ne connaît pas ma soeur !
juillet 2014
L'ultime décision ; question de choix
juin 2014
Le beurre, l'argent du beurre et le reste on s'en fout
mai 2014
Volez! : la fin d'une histoire
avril 2014
Nous irons tous au paradigme*
mars 2014
Histoire belge
février 2014
Transfert d'incompétence : le Noël des voyous
janvier 2014
Drones à toutes les sauces
décembre 2013
Sophistication simplifiée
novembre 2013
Histoires de discrimination
octobre 2013
Un cône, ça se respecte ou ça se fume
septembre 2013
Dommages collatéraux
août 2013
Voler n'est pas un caprice
juillet 2013
Profiter c'est bien : mériter c'est mieux
juin 2013
Rencontres avec des martiens
avril 2013
Les pommes tombent des arbres... Les bananes s'y accrochent !
mars 2013
La méritocratie des branleurs ; comment accélérer le déclin
février 2013
Occasion : qu'est-ce qui cloche au pays des ulmistes ?
janvier 2013
Problèmes d'entoilage X-Air : lumière en vue
décembre 2012
Total Access ou l'étonnant paradoxe d'un vampire au sourire d'ange
novembre 2012
Une tablet'... à tous prix !
octobre 2012
Sainte Sarah is watching you*
septembre 2012
Intérêts... Désintérêt ? Connivence ou naïveté ?
août 2012
Conflit de probité ou incompétence... le danger guette
juillet 2012
J'ai tombé, je m'ai fait mal, je m'ai relevé... ou pas
juin 2012
En mai, fais ce qu'il te plaît...
mai 2012
Le bruit flou de l'administration
avril 2012
Rotax 912 iS : une innovation qui se mérite
mars 2012
Ne sombrons pas dans la vulgarité
février 2012
Et quoi d'autre pour 2012 ?
janvier 2012
Voler, c'est voler
décembre 2011
Les limites ont été atteintes... et dépassées !
novembre 2011
Blades...
octobre 2011
Les femmes, mères de tous les maux
septembre 2011
Le Tour ULM : une belle vitrine pour l'aéronautique
août 2011
Fausse-bonne idée cherche gogos... pour allonger l'oseille
juillet 2011
Du choix des mots et des propos
juin 2011
Basses couches en vert kaki
mai 2011
Ce facteur qui sonne toujours ... le glas
avril 2011
OUI... MAIS...
mars 2011
Des vautours planent sur nos ULM
février 2011
Restons éveillés
janvier 2011
Faisons un rêve
décembre 2010
Attention à la tâche d'huile...
novembre 2010
Mon royaume pour un bidon
octobre 2010
Genèse d'une Loi liberticide
septembre 2010
Aime le ciel, et le ciel t'aimera... peut-être
août 2010
Voler en Belgique... ou rouler
juillet 2010
Poule, oeuf et sophistication : la classe de plus, la classe de trop ?
juin 2010
Sous couvert d'anonymat
mai 2010
Taxe carbone : carbonisée
avril 2010
L'union fait notre force, notre salut
mars 2010
Le désespoir de ceux qui restent
février 2010
Bug de l'An 2000 : une simple répétition ?
janvier 2010
Migration : coucous désorientés
décembre 2009
La Chine s'éveille ; le monde s'endort
novembre 2009
Une crise... quelle crise ?
octobre 2009
Un parachute par amour, ou par respect
septembre 2009
Quand les pilotes dérapent...
août 2009
Quand les médias dérapent !
juillet 2009
A moi le ciel électronique !
juin 2009
A la gravité s'ajoute la connerie !
mai 2009
Etrange réglementation...
avril 2009
Inauguration
mars 2009

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2019

















page générée en 0,14 sec.