logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..1234567..page >>




Alpi Aviation Pioneer 300 S - 912 S


L'outil professionnel



Accès rapides


Un performeur efficace

L'étalonnage du badin révèle un pessimisme décroissant. A 3 500 tr/mn, l'instrument de bord indique 130 km/h et le GPS 143. A 4 000 tours, on lit 160 km/h sur le premier et 170 sur le second. A 4 500 tours les valeurs sont 185 et 189 km/h. A 5 000 tours, 225 et 228 km/h. Gaz à fond, après une prise d'élan nécessaire, le Pioneer 300 stabilise son allure à 262 km/h chrono à 5 650 tr/mn. Le pas d'hélice semble ne privilégier aucun usage en particulier. Il offre un bon compromis voyage/évolutions. Ces tests sont l'occasion d'apprécier -enfin- un cockpit silencieux. L'écoulement aérodynamique se fait discret et le moteur ne ferraille pas. J'apprécie également les buses orientables ; même sans fenêtre latérale, la cabine est bien ventilée. De même, le P300 s'avère confortable dans les thermiques naissantes et j'apprécie de ne pas me faire chahuter les vertèbres comme parfois.
Aux performances élevées s'ajoutent des qualités dynamiques étonnantes, au rang desquelles la stabilité en tangage. S'il réclame plus d'une minute avec deux oscillations et demi pour récupérer son assiette de vol après qu'on lui a effacé l'horizon d'une traction sur le manche, le Pioneer 300 ne change quasiment pas d'altitude lors des évolutions. Une aptitude singulière que peu d'ULM possèdent. Ainsi on a beau enchaîner les virages à forte inclinaison, le variomètre reste au neutre. Et pourtant ce Pioneer n'est pas un ''mou'' du stick ; avec une grosse seconde et demie pour passer de -45° à +45° en roulis et pareil en retour, il fait même partie des appareils réactifs. L'axe de lacet montre également une stabilité appréciable, avec un retour au cap établi en 4 secondes depuis la gauche et 12 secondes depuis le dérapage à droite. Et toujours en prédominance, la sensation de piloter un avion rigoureux, très maniable et d'une obéissance absolue (qui confère à la soumission, voire la permissivité). Avec des vitesses limites élevées (Vne 290 km/h, Vno 210...), le Pioneer 300 se pilote en toute décontraction ; on ne guette pas le badin de peur d'emboutir ces paramètres Il suffit de conserver un régime moteur approprié : l'ULM se charge du reste. On a ainsi le loisir de profiter du paysage ou s'occuper de la navigation sans stress. Cela aussi fait partie du confort et du plaisir de voler.


Vol en toute décontraction à 230 km/h, dans un confort remarquable et une ambiance sonore très bien maîtrisée.


La stabilité est le maître mot qui caractérise le Pioneer 300 ; lors des évolutions, quelle que soit la vitesse, le vario réagit peu aux forts taux de roulis.


Avec une seconde et demi pour opérer un basculement de -45° à + 45° en roulis, le Pioneer 300 entre dans la classe des aéronefs réactifs.


Aérateurs frontaux très appréciés pour leur efficacité et le bien-être qu'ils procurent. A côté, une prise 12V pour les accessoires dont l'emplacement peut s'avérer gênant.



<< page..1234567..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020
















page générée en 0,01 sec.