logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..1234567..page >>


Le Shark est fait preuve d'excellentes caractéristiques de vol : maniabilité, stabilité et dynamisme. Même aux basses vitesses, il continue de d'étonner par sa neutralité. Une réussite.


Shark-Aero Shark - 912 S


Le Squale contre-attaque



Accès rapides


Atterrissage d'un ULM ''normal''

Capable d'un taux de chute de -750 ft/mn en lisse à 120 km/h (rappelons qu'il s'agit d'une vitesse d'équilibre stabilisée), le Shark montre un couple piqueur lors de la sortie des volets. Avec 2 crans et le train sorti, ce taux passe alors à -800 ft/mn pour 110 km/h. Une glissade réalisée à 170 km/h m'a permis d'accrocher -1 800 ft/mn. Des valeurs inutiles pour accéder aux pistes enclavées, mais qui peuvent s'avérer utiles pour viser des trous entre les nuages (ce genre d'aéronef évolue souvent on-top). Le retour vers la piste se déroule de façon académique avec sortie du train et volets au 1er cran (Vlo & Vle 150 km/h - Vf1 130 km/h - Vf2 & Vf3 120 km/h). En finale à 105 km/h (le vent de travers n'a pas faibli), je réduis à 95 km/h en courte avec 2 crans, décrabe et arrondis à 80 km/h pour un contact des roues vers 70 km/h. Eric me confie que la sortie complète des volets n'est envisagée que dans des cas particuliers, notamment pour les pistes courtes. Les suspensions sont efficaces, effaçant une éventuelle erreur d'appréciation lors du posé. Le guidage au sol lors de la phase de transition est bon, sans ''balayage'' de la piste. La roue avant ne touche terre que tardivement, en dessous de 60 km/h.


Les becs de compensation ont rendu la commande de roulis plus souple. S'ensuit un manche doux et précis qui revient spontanément au neutre.


Les volets à commande électrique s'abaissent de 20°, 30° ou 40°. Décollage sur le 1er cran, atterrissage sur le 2e cran et 3e cran pour les pistes courtes.


La sortie des volets provoque un couple piqueur qu'on corrige instinctivement d'une légère action au manche.


Le renfort de verrière est placé trop près du passager et risque de causer des blessures en cas d'accident. L'usine travaille sur sa ré-implantation.



<< page..1234567..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,02 sec.