logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Essais

<< page..12345678..page >>




Best Off Skyranger Swift 912 UL

décembre 2009 - par ULMag

Champion de tout... et du reste

Le Skyranger demeure la référence ULM du marché français, ne serait-ce qu'en regard de son palmarès en compétition, de son attractivité en école de pilotage et de son commerce aisé. Disponible en 3 versions, le Skyranger possède aussi l'originalité d'être vendu seulement en kit, qu'un réseau pléthorique de distributeurs propose d'assembler.


Accès rapides


Un pan de l'histoire ULM

Né en 1990 dans la région toulousaine, le Skyranger a immédiatement rencontré le succès et sa place dans un marché alors hésitant. Son secret ? Une formule simple, robuste, économique... Cet ULM bénéficie d'études réalisées par les écoles aéronautique de Toulouse (Sup et Aero, Ensica, Université...). Côté résistance, les tests menés en 96 en vue de certifications extraterritoriales, ont permis de démontrer 6 G positifs, 16° d'incidence pendant plus de 10 secondes et une résistance sans déformation aux tests de crash réalisés en Espagne (sécurité passive). La structure est constituée exclusivement de tubes droits assemblés par boulons sous légères contraintes. Pas de soudure, pas de collage, pas de rivet de structure : montage, démontage et réparation sont d'une simplicité inégalée, ce qui en fait un des kits les plus rapides à assembler.


Si on n'est pas bouleversé par l'esthétique du Skyranger, on reconnaît toutefois une intelligence de conception qui explique et excuse en partie la disgrâce des lignes.


Utile et sportif

Le Skyranger a été fabriqué sous licence à presque 198 exemplaires par l'entreprise française Synergie de 1994 à 1998. Depuis 1999, c'est la société Best Off qui a repris la maîtrise de gestion technique et commerciale des Skyranger, sous la férule de Philippe Prévot, son concepteur historique. La fabrication est réalisée à Kiev, en Ukraine, chez Aeros Ltd. Les kits arrivent en France très avancés, permettant un montage aisé. Le Skyranger est vendu à plus de 1200 exemplaires à ce jour dans le monde entier ; il est beaucoup utilisé en école, ou en travail aérien par des professionnels. On estime à trois cent mille heures de vol cumulées par l'ensemble des Sky'. Cet ULM n'est pourtant pas qu'une bête de travail, comme en témoigne son palmarès sportif inégalé à ce jour : 5 fois vainqueur des championnats du monde organisés par la FAI, champion de France, d'Europe, d'Angleterre... Depuis 2007 le Skyranger est proposé en trois versions : V-Fun (aile 9,50 m, standard de base) ; V-Max (aile 9,50 m, stabilisateur longitudinal, dérive plus haute, capot aérodynamique) ; Swift (envergure réduite à 8,50 m, performances accrues).


La structure du Skyranger ne fait appel qu'à des tubes droits, ce qui facilite les réparations.


L'un des secrets d'un montage réussi est le doigté dans les assemblages boulonnés.


Les ''chaussettes'' sont fermées par laçage.



<< page..12345678..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2019





















page générée en 0,01 sec.