logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Essais

<< page..123456..page >>




JMB VL3 Sprint 912 S

octobre 2008 - par ULMag - photos ULMaG & constructeur

Recordman toutes catégories

Nouveau venu sur le marché français, le VL3 est un ULM ambitieux qui ne prétend pas moins que d'être le plus rapide du monde, triple record du monde homologué FAI en attestant. Reste qu'un aéronef rapide ne vaut rien s'il ne sait pas voler lentement, s'il s'avère maladroit ou malsain. Ceux qui, un peu comme votre serviteur, ne croient pas au Père Noël vont devoir reconsidérer leur position !


Accès rapides


Position d'outsider

Le VL3 Sprint est construit en république Tchèque. La puissante société Aveko (à Brno) en charge de sa production a repris le projet de Vanessa, initialement entrepris par Karel-Klenor - KLN. C'est finalement dans les locaux de cette dernière firme que l'appareil est fabriqué, en raison de sa longue expérience dans le domaine des matériaux composites, consolidée par la fabrication et la maintenance de planeurs. Le VL3 vole dans ses versions de développement depuis 2004. Séducteur né, cet ULM haut de gamme présente des lignes extrêmement racées qui le font jouer dans la cour des Dynamique et autres Fascination. Entièrement construit en carbone revêtu de Kevlar dans la partie habitacle pour éviter les éclats blessants en cas de crash, il existe en versions train fixes ou rentrants. La qualité de fabrication est de haut niveau. En témoignent la perfection des surfaces, les liaisons et jointures d'ailes, d'empennage ou de verrière, les aspects pratiques comme les trappes de visite articulées ou les pions de levage (sous le bâti moteur) accessibles sans démontage pour l'entretien de la fourche. L'intérieur ne détonne pas. Passons outre la sellerie cuir flatteuse mais chère et lourde, pour mieux se concentrer sur les ajustement des commandes, leur présentation, l'habillage des parois ou le design du tableau de bord, à la fois simple et irréprochable. Commercialisé uniquement avec le moteur Rotax 912 UL S (FR pour la France), le modèle testé accuse 285 kg sur la balance, sans parachute, mais avec radio et transpondeur Filser, afficheur Dynon D100 et GPS Avmap EKP4 (sellerie cuir optionnelle décomptée). Il s'agit du n° 22 de la série. Une version avec parachute, pack radio et Flydat a été pesée à 297 kg. Les derniers modèles seront légèrement modifiés : implantation du parachute derrière le moteur et adaptation d'un kit roues et freins Beringer pour un gain de poids de l'ordre de 7 à 8 kg. L'occasion nous sera donnée de vérifier sur la balance cette déclaration très alléchante.


Son dessin très pur et son aérodynamique irréprochable confèrent au VL3 Sprint un haut pouvoir de séduction et des performances très élevées.


La qualité de fabrication est palpable dans chaque détail, quel que soit l'angle de vue.


Au chauffage cabine efficace s'ajoutent des ventilateurs frontaux et des bouches de désembuage qui contribuent autant au bien-être des occupants qu'à la sécurité.


Détail qui pourrait passer pour anodin : des pions de levage sont accessibles pour la maintenance de l'ULM. Quand cela ne coûte pas cher et ne génère pas de surpoids, pourquoi s'en priver ?



<< page..123456..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2019

















page générée en 0,01 sec.