logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Technique

<< page..123..page >>


Les stagiaires autour de Pierre Pouchès.


Stages mécaniques


Pourquoi, pour qui, comment ?



Accès rapides


Investissement personnel et financier

Combien les stagiaires sont-ils prêts à payer leur stage ? En moyenne, vous êtes prêts à dépenser environ 200 euros pour un stage de deux jours alliant théorie et pratique. Personne n'investirait plus de 450 euros, et peu réclament la gratuité sur cet enseignement. Le déplacement moyen qu'ont effectué les stagiaires est supérieur à 700 kilomètres (aller et retour). Si on ajoute l'hébergement, la restauration et les frais annexes, un stage coûte en moyenne de 563 euros (frais de déplacement base 6 ch au barème fiscal). Moins de 25% des personnes interrogées ne pensent pas refaire un stage, contre 42% qui veulent renouveler l'expérience. Les autres ne se prononces pas ou fixent des conditions.


Daniel, Fly Synthesis Storch :
- Ma femme et moi sommes venus au stage en camping-car : cela permet de loger sur place sans problème, et à mon épouse de visiter la région durant la journée.


Composition et niveau des stages

La plupart des participants jugent les stages équilibrés entre théorie et pratique. Moins de 20% regrettent de ne pas avoir consacré plus de temps aux opérations pratiques. Moins encore (15%) de personnes trouvent les stages « ardus », ou inadaptés aux mécaniciens inexpérimentés. Environ 75 % des stagiaires ont collecté des réponses précises à leurs interrogations individuelles. Rares sont ceux que les explications ne satisfont ou ne convainquent pas, mais ils existent (5 à 6%). Le gros des questionnements concerne les entretiens basiques, les carburants, les huiles, les réglages, la carburation, la gestion des périphériques moteur...


Jean-Pierre, Coyote :
- Le stage animé par Pouchès chez l'importateur Jabiru m'a paru très polyvalent ; les mécaniciens confirmés y trouvent des réponses pointues, et les débutants reçoivent un enseignement basique.


Compétences, connaissances et progrés

Notés par eux-mêmes de 1 à 5 sur leurs compétences, les stagiaires reconnaissent un gain sensible de leur connaissances. Ainsi, concernant le niveau en mécanique générale pratique, la note moyenne passe de 3,32 avant à 3,74 (/5) après le stage. Meilleure progression de la note sur le plan théorique, puisque la moyenne passe de 3,41 à 4,03 (/5). Les stages apportent-ils beaucoup d'informations aux participants ? Pour la partie pratique des sessions, 75% des gens répondent oui ; plus de 80% de réponses positives pour la partie théorique. Il subsiste encore de nombreux a-priori ou zones d'ombre chez les stagiaires qui avouent à plus de 30% avoir été surpris ou déroutés par certains enseignements. Plus de 78% des personnes concernées prennent des notes ; seulement un tiers recopient leurs notes ultérieurement.


René, Hanuman :
- J'en ai appris beaucoup sur les huiles et les carburants, le fonctionnement et l'intimité du moteur, l'intérêt de l'entretien, le soin et l'attention pour la mécanique. Même si on oublie ensuite des infos, il reste toujours des traces de cet apprentissage.






<< page..123..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,01 sec.