logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Tourisme

<< page..123456..page >>




Europe de l'Est


Dans la fournaise des coeurs




Départ pour un autre monde

Le 26 est un autre jour. Avant de quitter la Hongrie, nous nous posons à Debrecen, afin d'avitailler et de déposer un plan de vol à destination de la Roumanie qui ne fait pas partie de l'espace Schengen. Ce que nous découvrons en ces lieux est du ressort de l'impensable : cet aéroport international au demeurant moderne et accueillant recèle des abris anti-bombardement dont les portes pèsent au bas-mot 300 tonnes, pour deux mètres d'épaisseur et une centaine de mètres carrés. Qu'abritent ces hangars ? Des avions de loisir ! Nos ULM lors de l'étape de retour ! Exit les jets soviétiques sur-armés de la guerre froide. Une fois la paperasse expédiée, nous nous préparons à décoller pour la Roumanie. Alignés sur le taxiway, nous attendons qu'un liner A320 de Wizzair accomplisse ses tours de piste d'entraînement ! Ici, le simulateur pèse 50 tonnes et engloutit 2700 litres de kéro' à l'heure ! Rafraîchissant. Lors de la préparation du voyage, nous avons dû nous inscrire à l'AC afin de se faire aider administrativement. Si le régime s'est quelque peu assoupli avec le temps, la pénétration par les airs reste un sujet délicat. Dan Cobuz de l'ACR (qu'il en soit remercié) a facilité les choses. Un bref vol (environ 50 km) à destination de l'aérodrome d'Oradea nous fait franchir la frontière. Nous atterrissons pour dédouaner et clore le plan. Notre destination finale de Floreni sera atteinte en fin de journée après 528 km de vol. Là c'est l'accueil extrêmement chaleureux de la famille Cobutz, Dan et son épouse Anna, son père, sabots et survet', qui fait très naturellement le baise-main aux dames... Sur la base un grand hangar vide attend nos ULM. Pour cause, Dan a absolument voulu sortir ses propres machines pour nous laisser la place ! Il nous amène à l'hôtel, mettra une voiture a notre disposition le lendemain, reviendra nous rechercher le surlendemain, préparera notre nav' pour Vadeni (l'étape d'après) et nous fera moult petits cadeaux avant de partir. Vous avez dit ''accueil'' ? L'occasion nous est offerte de visiter des lieux insolites, des bâtisses d'un autre monde, d'un autre âge, des églises orthodoxes fabuleusement décorées, des chapelles troglodytes, des masures de bois aux murs colorés... Un autre monde.





Accueil chaleureux par le club ULM local.


Le paroxysme de l'accueil

La cinquième étape nos mène donc à Vadeni dans le delta du Danube, au bord de la mer Noire, soit 620 km de vol avec un survol maritime sensationnel. Dan nous a vivement recommandé de nous y arrêter. Il faut dire que ce samedi n'est pas jour ordinaire : c'est la fête de l'ULM en Roumanie. Tous les clubs sont là. Alors vous imaginez, deux machines arrivant de France... Comme Dan à téléphoné pour prévenir son copain Albert, autant vous dire que l'accueil va être porté à un haut degré. Deux jours de réjouissances avec pompe à bière open, repas de piftele, délicieuses petites boulettes, de mici, petites saucisse à l'ail... Le soir toute cette chaude amitié réunie autour d'un feu de camp pour la fameuse ''bors de peste'' (comprenez soupe de poissons) qui donne son nom à cette réunion annuelle. Deux jours où il nous sera absolument im-po-ssi-ble de payer quoique que se soit ! Pour le départ, au cas où ça ne serait pas suffisant, Albert nous munit de bouteilles de vins blancs du Danube. C'est une partie du cadeau qui lui a été fait la veille pour son anniversaire...









<< page..123456..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020










page générée en 0,01 sec.