logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Tourisme

<< page..1234567..page >>


En courte finale, on doit s'insérer dans un essartement large de 30 m.


La Montagne de Brancion


Le paradis, ça se mérite



Accès rapides


Diplôme de pilote

L'arrivée sur le Col de Brancion procure la sensation qu'on va côtoyer l'inhabituel en ces lieux. La piste se découvre au sommet d'un mont culminant à 400 mètres. A première vue, elle semble plutôt accueillante, bien qu'enclavée et bordée d'arbres hauts. On intègre donc le tour de piste à l'Ouest, comme demandé par Jacques, le maître des lieux. La branche vent arrière suggérée lors du contact PPR est préférentielle en 01 à main gauche. Là encore, le paysage défile, presque normalement. C'est en étape de base qu'on entrevoit l'originalité du circuit. Croisant la canopée, on aperçoit une forte déclivité qu'il va falloir suivre jusqu'à plonger dans un point bas avant d'atterrir en mode montagne. La finale réserve elle encore deux surprises de taille : un thermique persistant qui repousse les aéronefs hors du plan d'approche, suivie -là c'est moins courant- d'un essartement large d'une trentaine de mètres dans lequel on doit insérer ses ailes pour aborder correctement la piste. Dès lors, ce tour de piste qu'on abordait avec la certitude d'en avoir déjà vu d'autres réclame l'entièreté des compétences et une bonne dose de concentration. Cela étant, il ne faut pas non plus exagérer. La piste est parfaitement fréquentable, dès lors qu'on respecte les paramètres de l'aéronef et qu'on applique les conseils de Jacques Million. La difficulté s'accroît quand le vent s'en mêle, avec des rabattants et une piste descendante dans le sens Nord-Sud. Si un diplôme de ''Pilote Burné'' est attribué aux visiteurs par temps calme, d'autres formules colorées distinguent les pilotes plus audacieux. Reste qu'en cas de doute, mieux vaut se rabattre sur la très confortable piste de Tournus-Cuisery (LFFX), seulement distante d'une quinzaine de kilomètres, où vos hôtes viendront vous récupérer. Il est moins honteux de reculer face à une difficulté, que de devoir réparer la machine parce qu'on l'a mésestimée.


Approche par le Sud du Site de la Montagne de Brancion.


La piste est enclavée, ce qui provoque turbulences et rabattants.


En branche vent arrière 01 à main gauche (préférentielle), on ne présage pas encore l'astuce de la finale ''montagne''.


Le hangar qui abrite le Sinus de Jacques Million ; un mécanisme permet de le sortir latéralement.


La piste est d'une rare tranquillité : on laisse son aéronef près du hangar avant de descendre à l'hôtel.


Jacques Million... un homme comblé qui a réalisé son rêve au-delà de toute espérance. La piste lui appartient.


La distinction de ''pilote burné'' aux audacieux qui se posent ici !



<< page..1234567..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,11 sec.