premier vol solo
.
.
.
Expérience vécue


Voir les informations pratiques

Bernard Bramonte
Mon premier vol solo
(part. 3)



Une journée pas ordinaire

Je pense qu'il me teste ; cela fait longtemps qu'il n'a pas volé avec moi. C'est normal. Je fais mes S ; exécute la perte d'altitude presque parfaitement et pose presque au seuil de piste. Là, Fred me demande d'arrêter la machine. Il me trouve en forme. Mois aussi. Puis il descend de l'ULM et me commande de repartir voler seul pour un tour de piste. Après tout, pourquoi pas ? Je me sens vraiment à l'aise, en phase avec l'ULM et les conditions du jour. Fred me recommande de ne rien changer aux séances habituelles. Il attire mon attention sur l'allègement du Savannah, qui va décoller plus tôt et refusera le solà l'atterrissage. Il se poste au bord de la piste avec sa radio portable.
Je ne réfléchis plus ; je respire profondément. Je me base sur mes acquis, compte sur mes réflexes et dresse toutes mes antennes. J'annonce l'alignement et le décollage qui, effectivement, intervient plus tôt. Pendant la phase de traversier, j'entends le message radio d'un pilote qui s'annonce pour une verticale terrain. Je précise ma position et mes intentions du tac-au-tac dans la VHF. Bizarre... Je ne le fais pas d'habitude. Cela montre combien ma formation a été utile et efficace. Je continue par la branche vent-arrière en annonçant la phase, puis arrivé au travers de l'entrée de piste, je réduis les gaz, poursuis en base et en finale sans omettre de m'annoncer. L'atterrissage est un peu plus long que d'habitude, comme l'avait annoncé Fred. Mais il est propre et j'en suis ravi. Je suis enchanté.. Je l'ai fait ! Toute l'équipe Gémilis est là pour m'accueillir et me féliciter. Je suis content, mais encore inconscient de ce qui vient de se passer. Je remercie mes instructeurs chaleureusement, pour leur patience et pour ce don. Comme la coutume l'exige, j'invite cette équipe à fêter MA REUSSITE au bar de l'aéroport. La nuit suivante est calme et récupératrice, mais chargée de rêves aéro...




Le Savannah S est un très bon ULM pour apprendre et pour réaliser ses premiers vols. Il est facile à prendre en mains en donne confiance au pilote.




La morale

En conclusion de cette histoire, le pense que l'ULM est à la portée de tous, jeunes et moins jeunes. Je suis persuadé qu'il ne faut jamais désespérer, en dépit des difficultés. Ce monde de passionnés transmet fort bien sa science et se montre suffisamment patient pour le faire bien. Au départ, j'ai probablement voulu aller TROP vite à me former (avril à août), et n'ai pas su laisser me temps au temps. Aujourd'hui, fort de mon expérience, je conseille le Savannah qui me paraît très adapté à l'instruction, facile à piloter pour un élève ou un débutant. Enfin je recommande l'entreprise Gémilis Aéro qui m'a accueilli fort chaleureusement et m'a ouvert les portes du ciel. J'ai offert (à mon tour) un baptême ULM à mon épouse qui a adoré cela. Nous allons donc pouvoir voler ensemble... Je serai patient jusqu'à l'obtention du Brevet (car maintenant j'y crois) et de l'emport passager.




Et voilà ! Maintenant je pilote seul. Bientôt le brevet et l'emport passager ensuite pour voler en couple avec mon épouse.





.
.
.