Tous à l'aéro-maritime !
.
.
.
Expérience vécue



Jacques Foucher
octobre 2011

Tous à l'examen Aéro-maritime (part. 1)

L'utilisage de la radio est comme chacun sait conditionné à la détention d'un brevet d'aptitude. Contacté par téléphone, le fonctionnaire de l'administration concernée m'apprend que, pour un tout petit travail supplémentaire, je peux obtenir le CRR, ou certificat restreint de radiotéléphoniste, qualification ''aéro-maritime'' qui permet de manœuvrer les stations radiotéléphoniques dans les contextes de navigation maritime, fluviale ou aéronautique.




Plus on est, plus y'en a...

Bon, après tout pourquoi pas. La date doit être confirmée. Finalement, ce sera pendant les vacances scolaires... Ma fille Aurélie qui, je vous le rappelle, suit un cursus similaire au mien, va pouvoir m'accompagner dans cette nouvelle expérience ! J'en parle au club. Du coup, d'autres membres se proposent de venir également passer l'examen. Nous savons que ce sera à Nancy, dans un grand bâtiment marqué ''FR3''. J'affiche donc un papier au club, pour signaler à tous les membres ma possibilité offerte de se joindre à nous. Le test est payant, ce qui motivant pour réviser. Le fonctionnaire me propose des livrets pour travailler les items ; ceux-ci sont gratuits. Ok, je les distribuerai au club et chacun bûchera comme bon lui semble. Dans l'entre-fait, des pilotes luxembourgeois et belges, de passage au club, lisent l'annonce et décident de s'inscrire aussi. L'administration contactée autorise ces pilotes à passer, en langue française l'épreuve à Nancy. Le jour prévu, nous nous retrouvons tous au pied de l'immeuble où se déroule l'examen, à d'attendre le préposé, venu spécialement pour cette séance ''internationale'' ! Plusieurs candidats annoncent qu'ils ont des lacunes dans leurs connaissances en radiotéléphonie ''Aéro-maritime''. Bah... on va se débrouiller. En effet, on se débrouillera de façon magistrale ! Jugez plutôt !





Gestionnaire des certificats restreints de radiotéléphonie (CRR).






.
.
.