Blois 2008 intro;
Blois 2008

Quand les ailes tournent et que les voiles démâtent...


Le 28e salon de Blois aura plus que jamais été celui des autogires ! Leur présence en grand nombre, plus quelques nouveautés très remarquées (M24 Magny ou proto DTA) ne sera pas passé inapperçu. Parallèlement, les pendulaires basiques reviennent en force.


Comme en 2007 et en dépit d'une météo capricieuse, le salon de Blois a encore prouvé cette année qu'il est un salon d'exception, capable de réunir un grand nombre d'exposants et un volume de visiteurs toujours important. Cette année, on a pu se rendre compte de la montée en puissance de la catégorie autogire. Machines peu encombrantes, habiles et relativement tout-terrain, elles revisitent l'image de l'ULM basique tel qu'il était à ses débuts. A la différence qu'ici la technologie et le prix n'ont rien de basique, bien au contraire. Les constructeurs ont présenté des nouveautés marquantes, comme le M24 de Magny dont la démonstration effectuée par Eric Changeur a marqué les esprits. DTA, constructeur français spécialiste du pendulaire a présenté son futur autogire, déjà bien avancé. Air Copter a montré un adorable monoplace de 100 ch et Celier Aviation un extraordinaire Xenon pouvant emporter 3 personnes ! Cela bouge aussi du côté des pendulaires. Aujourd'hui la mode est au démâtage. Epiphénomène ou tendance pérenne ? L'avenir seul le dira, détracteurs et promoteurs ayant de sérieux arguments à se renvoyer. Point commun aux constructeurs d'autogires et de pendulaires, la prise en compte de la dépense énergétique. Tous font des efforts pour réduire la consommation en carburant. Sans parler bien sûr d'Electravia qui a gratifié le public du vol silencieux du pendulaire monoplace Electro-Trike ! Du côté des multiaxes, on aura senti une ébauche de retour aux sources qu'on doit notamment à Aéroservices Guépard présent avec la Guêpe : un tandem propulsif comme il y a 20 ans, mais avec des matériaux et des profils d'aujourd'hui. Aérotrophy a présenté l'Outback, un Kit-fox revisité et moderne qui permet de poser court, de voler lentement... JMB a créé l'événement avec la balle VL3, visiblement ULM et assurément très rapide. Enfin nous aurons pu remarquer les sempiternels ULM « lourds » que tous les artifices du monde ne parviendront pas à faire entrer dans le cadre légal dès lors qu'on les utilisera en duo avec le plein de carburant ! Bref, ce n'était pas cette année un salon pour les multiaxes. Le paramoteur n'est d'ailleurs pas mieux loti, la seule innovation marquante tenant à un chariot remorquable par une voiture... super !
Retour sur le Salon en 4 volets ; suivez le guide !
1 - 2 - 3 - 4 - >