.
.

Blois 2015
Aujourd'hui : 24/10/17

--/--/--
Blois 2015
Visite salon

photo : Patrick Perrier
L'année d'UNE nouveauté

Si on ne devait retenir qu'un exposant de cette 35e édition du salon de Blois, le constructeur suédois Blackwing serait celui-là. Car si peu de nouveautés ont été présentées, l'aéronef aux ailes noires de carbone suffirait presque à justifier le rassemblement. Celui-là et tous les acteurs qui s'échinent à améliorer leur production pour atteindre l'excellence. Finalement, il fallait être à Blois cette année.


Etrange manifestation, cette mouture 2015... Si peu de nouveautés. Encore qu'à mieux y regarder, les exposants façonnent un nouveau visage au monde ULM, qu'il est intéressant d'approfondir : celui du sérieux et du professionnalisme. Les vendeurs de vent, les charlots, nombreux auparavant, se font discrets. Certains rentrent dans le rang, d'autres disparaissent... On en rencontre encore, mais tellement peu que les vendeurs deviennent fréquentables dans leur immense majorité. On rencontre les ''majors'' du milieu. Ceux qui inondent le marché de matériel cher et sophistiqué, qui impressionnent la concurrence et même le chaland avec des stands à faire pâlir les stars du show-bizz. Ils font du bruit, proposent des démonstrations à couper le souffle, des vols en patrouille, des essais sur rendez-vous et du champagne pour attiser le grand remue-ménage. On pourrait s'étonner des moyens à leur disposition ; c'est parce qu'ils vendent beaucoup de matériel qu'ils y parviennent. Le salon est devenu pour eux une récréation dans le business. Attention toutefois de ne pas trop snober le système... car le système n'est pas tendre avec ceux à qui tout semble réussir. Le jour du besoin, les services coûtent cher et se payent cash. Durant la visite, on rencontre les laborieux ; ceux qui bossent dur depuis des années, qui ne font pas de poussière, qui peaufinent leur matériel parce qu'ils y croient. Sans exubérance, ils participent également pleinement au développement des ULM. Officiant dans des niches, ils ne cherchent pas les fastes d'une réussite éblouissante, mais simplement à faire leur job, se faire plaisir, prouver qu'ils détiennent une compétence... Au salon cette année, l'absence de certaines grandes marques a été particulièrement remarquée. De ces marques qui vont plus loin que snober la clientèle et le chaland : qui s'en foutent. Surfant sur des projets marketings confus, leurs décideurs pensent que c'est perdre du temps et de l'argent de venir à la rencontre des passionnés. Quel cynisme... Ces marques-là, mieux vaut les snober à notre tour. Les visiteurs du salon n'existent pas pour eux ? Et bien soit ; que la réciproque les plonge dans l'oubli. Ces tentatives de dédain se soldent toujours par une disgrâce, et par un retour penaud. Là on a vu les extrêmes. Mais le gros des exposants est représenté par les marques historiques, les importateurs ayant pignon sur rue, ceux qui brassent leurs affaires avec application et surtout respect de la clientèle. Ceux-là ne font pas de vagues ; ils approvisionnent le marché et font vivre l'ULM. L'édition 2015 du salon les a surpris par la qualité des visiteurs venus les voir. Des visiteurs connaisseurs, ayant fait des choix raisonnables et passant à l'acte d'achat après une réflexion mature. Des ventes se sont concrétisées, pour le bonheur de tous. A croire que la crise est derrière nous. Et les kilos dans tout ça ? Il semble que tout le monde, ou presque, s'en foute. On présente des ULM légaux qu'on charge d'équipements lourds, et d'un sourire entendu on montre bien qu'on sait mais que c'est pas grave... Rares sont ceux qui échappent à l'obésité clandestine. Et plus c'est cher, plus c'est lourd ! Alors que justement, les moyens devraient permettre de travailler sur les masses, d'utiliser de meilleurs matériaux... De ce côté, les acteurs de l'ULM ont encore un long chemin à parcourir. Les professionnels pour assainir l'offre, mais surtout les clients pour enfin devenir adultes. Peut-être l'avenir, les prochains salons, nous gratifieront-ils d'une évolution dans ce sens. En attendant, mangeons moins !


10/09/15
Blois en chiffres
Blois 2015
Comme chaque année, l'organisateur du Salon de Blois nous livre les chiffres clés de l'événement. Ainsi en 2015, 3 935 visiteurs ''terrestres'' se sont ajoutés aux 800 visiteurs venus par la voie des airs, soit un total de 5 186 personnes, 2,7% de plus qu'en 2014. Du côté des aéronefs, on dénombre 752 ULM et 142 avions. Les exposants étaient au nombre de 102, impliquant 512 professionnels, dont 183 pilotes démonstrateurs. Des chiffres en hausse par rapport à l'année précédente. Comme chaque année, les bénévoles ont réalisé un travail formidable. On les en remercie. La mise à disposition de l'aérodrome durant 3 jours et la compréhension des résidents est à remarquer également. L'Aéro club ACBV est à citer pour la gestion du parking avions et de l'avitaillement.

Contact : AEISULM - Jean-Marie Carré - 02 54 20 61 59 - 06 07 68 51 84 - jmc41350@me.com - http://www.ulmblois.fr


10/09/15
Blois et la Coupe Esthétique
Blois 2015
La onzième coupe esthétique du 35e salon ULM de Blois, a permis de rencontrer de nouveaux constructeurs passionnés aux formidables capacités de création. Ces pilotes ont investi en temps et en réflexion pour parfaire leur aéronef. Les critères de la coupe esthétique portent sur l'aspect général, la décoration, la finition, les innovations, la touche ... lire la suite >>>

--/--/--
BLOIS 2015
Blois 2015
Visite virtuelle de l'expo
Blois 2015



10/09/15
Blackwing : la F1 suédoise
Blois 2015
Présidée par Yannick Morizot, Air Occitanie importe pour la France et en exclusivité le Blackwing. Cet ULM très haut de gamme a été conçu avec soin pour privilégier les hautes performances et le confort, dans le respect de la réglementation. En résulte un aéronef d'allure irréprochable, aux finitions prestigieuses et au raffinement profond. Entièrement ... lire la suite >>>

10/09/15
ELA 10 Eclipse : grand luxe
Blois 2015
Autogire entièrement fermé en configuration tandem avec un design moderne et un haut degré de finition, le ELA 10 Eclipse offre des performances de haut niveau dans une atmosphère de limousine. De série, l'Eclipse se dote d'équipements ''premium'' : coque autoporteuse ; verrière semi-ouverte (avec pare-vent) ou fermée ; réservoir indépendant de 87 litres ; ... lire la suite >>>

10/09/15
DUC FLASH-2-LBT & SWIRL-2 : le nec plus ultra
Blois 2015
L'équipementier français DUC présente 2 nouvelles hélices : la SWIRL-2 (tractive, rotation à droite), destinée aux moteurs 4 temps à entraînement direct (sans réducteur) jusqu'à 140 ch. Dérivée de l'hélice SWIRL, la SWIRL-2 offre un profil de pale modifié, avec une corde plus mince, et surtout un moyeu plus gros, avec un pied de pale ø 70 mm (idem FLASH) ... lire la suite >>>

10/09/15
Aeroparts services : nouveau moteur
Blois 2015
ULM Technologie présente un nouveau venu sur le marché des moteurs 2 temps : le M500. Ce bloc ne reprend pas que l'apparence du Rotax 503 désormais abandonné par le producteur autrichien : il en reprend les caractéristiques, les dimensions précises (permettant le remplacement sans travaux d'adaptation), jusqu'à la prise de force qui permet de monter ... lire la suite >>>

10/09/15
Loravia : up-grade 912 UL
Blois 2015
Dans le cadre de ses reconditionnements de moteurs, le motoriste lorrain Claude Kieger propose un ''up-grade'' pour le Rotax 912 UL. L'opération consiste en un réalésage avec traitement Nikasil (nickel-carbure de silicium) et le remplacement des quatre pistons par quatre éléments Wössner en aluminium forgé. L'augmentation de cylindrée et le nouveau ... lire la suite >>>

10/09/15
ICP Savannah : toujours la référence
Blois 2015
Importateur officiel de l'enseigne italienne ICP depuis 1996, le Centre ULM les Noyers propose la gamme des ULM Savannah S déclinée en plusieurs modèles distincts : Club, Les Noyers et Twin. La version club est un modèle d'entrée de gamme équipé d'un Rotax 912 de 80 ch et vendu sans parachute 48 900 euros ttc. La version Les Noyers est équipée d'un ... lire la suite >>>

La suite...
page : 1 [ 2 ] [ 3 ] [ 4 ]
.
.