.
.

Blois 2017
Aujourd'hui : 20/11/17

--/--/--
Blois 2017
Visite salon

photos : Patrick Perrier - ULMag & constucteurs
Un bon millésime

Avec d'ultimes prévisions météo déprimantes, l'édition 2017 du rassemblement ULM de Blois aurait pu ressembler à un désastre. C'est pourtant tout le contraire qui s'est produit ! Les nuages se sont contenus durant la manifestation et de belles nouveautés ont suscité l'intérêt des visiteurs. Un bon millésime ont confié certains exposants...


Les années se suivent et ne se ressemblent pas. En 2016, nous constations un salon terne et ennuyeux, où la rareté des nouveautés tendait à hypothéquer l'avenir même du rassemblement de Blois. Le millésime 2017 fût à l'inverse un salon réjouissant, plein de surprises et de nouveautés. Certes la classe pendulaire n'a pas brillé par une abondante luxuriance... C'est vrai. Mais les visiteurs ont pu découvrir de nouveaux et très agréables autogires, des multiaxes décoiffants, d'autres envoûtants, des hélicoptères innovants et des équipements intéressants. Chez Trixy Aviation, le Spirit a remporté un large succès d'audience ; son look sympathique façon torpédo sauce Walt Disney a stimulé les plus blasés. Le Zlin Savage Agilis, par son unicité, son format hors norme et la bonne humeur de l'équipe qui le présentait a fait un carton auprès du public. Le Stampe SV-4 n'a pas manqué sa cible : avec un design à tomber, cette évocation du passé a émoustillé plusieurs générations de pilotes. Le Risen de SEA s'est rappelé au bon souvenir des amateurs de performances à qui il faut régulièrement une injection d'adrénaline pour assouvir leur soif de voler. Coup d'oeil dans le rétro' avec AKS présentant la gamme des moteurs Verner radiaux. De 3 à 7 cylindres en étoile pour mieux rêver... Les constructeurs français n'ont pas démérité : DTA avec un nouvel autogire Xeeleex et Ventura avec le Eagle. Rien de révolutionnaire, mais une offre riche qui aiguillonne l'émulation.
Une constante toutefois : les tarifs très élevés ou en hausse, quasiment partout. Admettons que la lourdeur des charges qui pèse sur les entreprises se ressente sur les factures. Reste que le budget d'un ULM aujourd'hui devient lourd, très lourd, quand ce n'est pas prohibitif. Et quand on évoque le prix des ULM, on n'aborde pas encore celui des équipements dont il serait dommage de se priver : radio, loupiotes, écrans en tous genres, balises, moteurs, vérins, bidules et choses... Un multiaxe vendu entre 100 et 130 000 euros est devenu commun ; mais avec de jolis accessoires, ce même appareil peut atteindre 150, voire dépasser 200 000 euros. Il existe même des tarifs innovants où l'ULM basique n'a plus de roues ; le client choisit en option train fixe ou train rentrant. Mais quoi qu'il en soit, il casque ! Une erreur syntaxique, c'est à souhaiter, mais une erreur symptomatique : tant que la passion commande de payer, pourquoi se gêner ? Des radios à mille euros qui en coûtent 3000 quand elles arrivent au catalogue des options : c'est presque devenu la règle. Un peu d'abus ne nuit pas, mais beaucoup d'abus tue. Il ne faudrait pas qu'à terme le marché des ULM devienne une foire à la surenchère. En discutant avec les revendeurs ou importateurs, on se rend compte que le faible volume de vente entraîne la chaîne de distribution dans cette mauvaise direction. Quand un ''importateur'' réalise une, voire exceptionnellement deux ventes dans l'année, avec une marge commerciale modique, on peut comprendre qu'il se paye, ou tente de se payer sur les ''bonus'' que sont les accessoires. Alors radio, strobes, parachute et bidules, tout est bon pour gonfler la note et assurer une rémunération. Du coup, on se dit que ces petites structures n'ont pas lieu d'exister. Qu'elles participent à la grande régalade de celles qui vendent des volumes ''décents''. Bah... c'est moche de le penser, mais on le peut, en effet. N'empêche : tant que la clientèle ne mettra pas un frein à cette escalade, il n'y a aucune raison que la roue s'arrête de tourner. Et comme la nouvelle clientèle vient (pour un grand nombre) de l'aviation certifiée, que cette discipline a habitué ses participants à ouvrir généreusement la bourse, les constructeurs-importateurs-distributeurs d'ULM, pas bêtes, ont bien compris qu'il y avait matière à se gaver ; alors ils se gavent. Reste le prix de la rareté, des performances, de l'élégance... Chacun place la barre où il veut. C'est aux assureurs de ramener ce petit monde dans la réalité afin que les caprices des uns ne privent pas les autres de leur passion.
Remarquons l'absence, pour la quatrième année consécutive, de l'italien Tecnam qui n'en a peut-être plus rien à faire des ulmistes et des ULM. Une chance que la majorité des constructeurs montre un peu plus de respect pour leurs clients et l'ensemble des passionnés d'ULM.


27/09/17
Blois en chiffres
Blois 2017
Comme chaque année, l'organisateur du Salon de Blois nous livre les chiffres clés de l'événement. Ainsi l'édition 2017 a-t-elle attiré 3774 visiteurs ''terrestres'' et 922 visiteurs venus par la voie des airs, soit un total de 4 696 personnes, un chiffre en augmentation par rapport à l'année passée (+27% ), mais qui ne parvient pas à recoller au standard des années 2010 à 2014. Du côté des aéronefs, on dénombre 591 ULM (dont 180 d'exposants) et 175 avions. Les exposants étaient au nombre de 103, impliquant 569 professionnels et 160 pilotes démonstrateurs. Des chiffres en légère baisse par rapport à l'année précédente. Comme chaque année, les bénévoles ont réalisé un travail formidable. On les en remercie. La mise à disposition de l'aérodrome durant 3 jours et la compréhension des résidents est à remarquer également. Saluons l'effort tout particulier qui a été consacré aux sanitaires, en nombre suffisant et d'une hygiène irréprochable. Des détails importants pour qu'une manifestation de ce type soit réussie.

Contact : AEISULM - Jean-Marie Carré - 02 54 20 61 59 - 06 07 68 51 84 - jmc41350@me.com - http://www.ulmblois.fr


--/--/--
BLOIS 2016
Blois 2017
Visite virtuelle de l'expo
Blois 2017


Intro Blois .. Blois en Chiffres
.. .. ..
Aeroparts Services Aeroprakt A32 L Aeroprest Ellipse Spirit
Aerospool Dynamic LSA Aerospool Dynamic WT9 GX AGPS remorques-citernes
Air Occitanie offre complète AKS rétro Aquilair Space Saving
AutoGyro MTO Sport 2017 B&F reprend FK en mains Beringer Alaskan Bush Tire
BRM Aero XL8 Bristell Charly-Fly Cicaré CH-8
DTA Xeeleex DUC Hélices Swirl-3 & 3 L ELA 07 Scorpion
Elixir Aircraft Ellipse Alizé Swissauto Mystic Flight Design
Flylight Nynja FlyLight PeaBee General Aviation Partner
Gyroperfo Héli-Tech HTC 130 Humbert Tetras
Hungaro Copter HC-02 Icom IC-A25N & C ICP Savannah S
Ikarus C42 CE Loravia : Rotax 912 S turbo Loravia : reconditionnement
Loravia : régulateurs lithium Lucky Copter Pegase remorques
Ptitavion 2017 Raylight Aircraft Randkar : ULM 7 places !
Rotax : mise au point SEA Risen Trixy Aviation Spirit
Ultralight Concept Stampe SV-4 RS Ventura Eagle 1200 Verner Motor
Zlin Aviation Savage Agilis Zlin Savage : Finesse Max ..
.. .. ..

10/09/17
Trixy Aviation Spirit
Blois 2017
Le Spirit de Trixy Aviation est un nouvel autogire côte à côte convivial et ludique destiné aux écoles de pilotage, aux promeneurs du dimanche comme aux amateurs de voyages. Dès le premier coup d'oeil, on est surpris par son look ''torpédo'' tout droit sorti d'une BD de Walt Disney, ses phares à LEDs en amande et ses assises basses qui tranchent catégoriquement ... lire la suite >>>

10/09/17
Zlin Aviation Savage Agilis
Blois 2017
Avec l'Agilis, le constructeur Tchèque Zlin Aviation propose une version encore plus basique et dépouillée du Savage Bobber, portant charge utile à 212,5 kg grâce à sa masse à vide de référence de 260 kg (contre 270 kg). L'Agilis se distingue également du Bobber par sa cellule étroite de 30,5 cm qui impose que les occupants, pilote (en place avant) ... lire la suite >>>

10/09/17
Aeroprakt A32 L
Blois 2017
Une des grandes nouveautés du salon de Blois est sans conteste le A32 L du constructeur Ukrainien Aeroprakt. Le A32 L reprend le schéma de principe du A22 L vendu à plus de 1000 exemplaires en 25 ans, améliorant tout ce qui peut l'être, changeant ce qui doit l'être et conservant tout ce qui ne nécessitait aucune modification. En résulte un ULM au design ... lire la suite >>>

10/09/17
DTA Xeeleex
Blois 2017
Lancement d'un nouvel autogire pour le constructeur de Montélimar qui surfe sur le succès du J-Ro. Contrairement à ce dernier, orienté haut de gamme avec son cockpit fermé, le Xeeleex reprend une architecture tandem ouverte classique, les deux places étant séparées par un saute-vent optionnel intégré à la coque du siège avant. DTA joue la carte de la simplicité, tant au plan mécanique qu'en terme de pilotage. La répartition des masses, leur centrage ainsi que les efforts de poussée ont fait l'objet d'une attention particulière pour que le Xeeleex soit sain et neutre, pour rendre la tâche du pilote plus aisée, en école comme au quotidien des propriétaires. Sont repris du J-Ro, la partie haute du rotor, la triangulation de cellule, queue et jambes de suspensions. Le large carénage est rendu asymétrique pour faciliter la montée à droite. La polyvalence au centre du concept Xeeleex a poussé les designers à créer deux coffres latéraux de 35 litres et augmenter la contenance du réservoir qui passe à 80 litres (70 litres sur le J-Ro). L'ergonomie est pensée pour s'adapter à toutes les morphologies, notamment via un dispositif de réglage des palonniers opérable d'un geste y compris en vol. Pour faciliter l'écolage, deux pédales commandent par l'intermédiaire d'un câble le pré-lanceur à courroie (entraînement par brin souple). Les moteurs Rotax 912 S ou 914 UL entraînent une hélice tripale de 180 cm, DUC Flash-2 ou E-Props Plug'n Fly. Le refroidissement est confié à un radiateur-échangeur eau-huile conçu par DTA. Un rotor Averso de 860 cm (ou 870 cm en option) assure la portance. La masse à vide annoncée est inférieure à 280 kg. Le montage d'un parachute est à l'étude. Le Xeeleex proposé à 64 286 euros ttc en version 912 S et 73 841 euros ttc en version 914 attend incessamment son identification réglementaire.

Contact : DTA sas - aérodrome de Montélimar - 26200 Montélimar - 04 75 01 20 83 - sales@dta.fr - http://www.dta.fr










10/09/17
Ultralight Concept Stampe SV-4 RS
Blois 2017
Lancé en 2011 (après acquisition en 2007 des plans originaux du SV-4b), le projet Stampe SV-4 RS (pour son concepteur belge Raoul Severin) a débouché sur un premier vol en décembre 2016. Il s'agit d'une réplique à l'échelle 1:1 du célèbre d'avion d'entraînement belge Stampe SV-4 de 1933 (SV pour les concepteurs belges Jean Stampe et Maurice Vertongen), ... lire la suite >>>

10/09/17
Swiss Excellence Airplanes Risen
Blois 2017
Le Risen est à ce jour l'ULM le plus rapide de la planète, avec un record de vitesse homologué FAI à 323,8 km/h (avec Rotax 912 S 100 ch). Le Risen est produit par la société Swiss Excellence Airplanes établie depuis 2014 à Lugano et dirigée par l'argentin Alberto Porto qui avait en tête de réaliser cet avion-ULM hors du commun depuis 1995. A. Porto ... lire la suite >>>

10/09/17
Verner Motor
Blois 2017
Pierre-Yves Tempier, gérant de Aéro Kit Service, est désormais importateur exclusif des moteurs Verner radiaux pour la France et également centre-service pour les grandes révisions et les réparations. Outre les SVS1400 (de 1997), VM 133M (de 2002) et JCV 360 (de 2010), le motoriste tchèque Verner Motor développe depuis 2012 des moteurs radiaux à 3, ... lire la suite >>>

.
.