.
.
.
.

Vous avez choisi de développer cette fiche...

10/09/17
Rotax : mise au point
Blois 2017
Avirex, importateur français des moteur Rotax, par la voix de son gérant Philippe Guéguen, tient à mettre au point l'incompréhension qui a vu jour suite aux différents problèmes qu'ont pu connaître certains propriétaires de ces moteurs avec les flotteurs de carburateurs.

En octobre 2014, Rotax publie un bulletin d'information annonçant un problème sur les flotteurs de carburateurs de moteurs identifiés par leur numéro de série. L'action à entreprendre par les propriétaires est alors obligatoire (le SB ou Bulletin de Service est ''Mandatory''). A ce moment, les pièces défectueuses sont prises en garantie, même après la durée de garantie légale des moteurs concernés. En revanche, la prise en garantie est soumise à un délai après la publication du SB ; passé ce délai, les pièces ne sont plus fournies gratuitement. Au propriétaire de se tenir informé des publications du motoriste (SB912-065 & SB914-046).
En février 2015, sujet à de nouvelles pannes, Rotax a publié un nouveau bulletin d'information (SB) signifiant que les nouveaux flotteurs peuvent également s'avérer défectueux. Le remplacement des flotteurs a été soumis aux mêmes conditions : remplacement systématique obligatoire des pièces identifiées et fourniture gratuite des pièces durant un délai déterminé, que les moteurs soient encore ou non sous garantie (SB-912-067 - SB-914-048).
En juillet 2016, Rotax a émis un 3e ASB (Alert Service Bulletin) concernant cette fois la dégradation possible de la couche extérieure des flotteurs. Le remplacement des pièces identifiées est obligatoire ; fourniture gratuite des pièces durant un délai déterminé, que les moteurs soient encore ou non sous garantie (ASB-912-069 - ASB-914-051 - ASB-2ST-003).
Enfin, la dernière publication de Rotax (mai 2017) est une note d'information (SI Service Information) stipulant que le motoriste a repris en main la fabrication des flotteurs jusqu'alors confiée à des sous-traitants. Ce SI précise qu'un propriétaire ayant changé ses flotteurs pour des modèles de 3e génération (p/n 861185), bénéficie de la garantie légale sur les pièces détachées au cas où ceux-ci s'avèrent défaillants (SI-912-029 - SI-914-029).
En résulte qu'un propriétaire qui aurait scrupuleusement suivi les SB et le SI n'a pas eu à débourser un centime pour le remplacement ''systématique'' de ses flotteurs dans le cas où par manque de chance les 3 jeux successifs auraient été défaillants.


Pour rappel, le propriétaire est responsable de l'entretien de son ULM et de ses constituants, dont le moteur. Cette responsabilité, connexe à celle de ''bon père de famille'' opposable en cas d'accident (notamment grave), peut être retenue par les tribunaux pour le déchoir du bénéfice des assurances et l'obliger à payer les réparations aux tiers. Si l'est avéré qu'averti, le propriétaire n'a pas suivi les recommandations utiles à assurer la sécurité, il paraît évident qu'une faute lui est imputable. Reste à déterminer que l'information est remontée jusqu'à l'intéressé et à prouver sa mauvaise foi.
A ce titre on serait en droit d'imaginer, voire d'attendre, qu'un registre -a minima- national des propriétaires de moteurs Rotax soit créé et mis à jour à chaque mutation, afin que les publications de Rotax soient directement envoyées à chacun (dans la langue du pays intéressé). Outre que le motoriste autrichien dégagerait totalement sa responsabilité en cas d'éventuels accidents, les propriétaires seraient avertis des vérifications ou maintenances extraordinaires à accomplir, et ne dépasseraient pas les délais de garantie. Ainsi tout le monde y gagnerait. Au motoriste d'entendre cette remarque et aux association ou fédérations de se battre pour l'y inviter.

Contact : Avirex - ZI des Vauvettes - 13 boulevard de l'industrie (aérodrome de Dreux) - 28500 Vernouillet - 02 37 42 30 09 - http://www.avirex.fr