SG10 A
.
.
.
Essai


Voir fiche technique


Aéroservices Guépard SG10A 912 S
août 2009

Il croise à 200 ! (part. 1)

Aujourd'hui, tout le monde connaît le Super Guépard. Un ULM ailes hautes dont une soixantaine d'exemplaires accumulent les heures au bénéfice d'utilisateurs enchantés. Outre sa simplicité, cet aéronef bénéficie de qualités dynamiques hors du commun, qui le rendent facile et sûr. Depuis peu, le Super Guépard se décline en une version SG10 A. Une variante ? Non, m'sieur : un défi pour la concurrence.




Ne surtout pas se reposer sur ses lauriers !

Le Super Guépard est aujourd'hui reconnu comme une référence, et compte au rang des meilleurs ULM multiaxes à ailes hautes du moment. Qu'il s'agisse de gestionnaires privés, d'écoles ou de clubs, les propriétaires se félicitent de leur choix et ne semblent être tentés par rien d'autre quand ils envisagent le remplacement. Astucieusement, le constructeur propose régulièrement des évolutions, de manière à entretenir l'envie. Une méthode connue dans le monde automobile, moins dans celui des ULM où l'on considère que quand ça marche, il faut laisser marcher... Aujourd'hui, c'est le SG10 A qui suscite l'intérêt général (SG pour Super Guépard, vous l'aurez compris ; 10 pour symboliser la surface et A pour aluminium). Le SG10 A est donc un Super Guépard avec des ailes en aluminium. Jusque-là, rien d'extraordinaire penserez-vous, ça existe déjà. C'est vrai, le constructeur aveyronnais propose l'option depuis longtemps, mais sur le Guépard, et avec l'aile rectangulaire de 14,5 m² (9,70 m d'envergure). C'est déjà sous cette forme une machine performante. Mais sans comparaison avec la nouvelle venue. A ce propos...
Quand on m'a informé des performances du SG10 A, j'ai d'abord douté : erreur de chronométrage, conditions aérologiques favorables... Puis j'ai testé l'engin par temps très chaud, en air turbulent... Malgré cela, l'enregistreur de vol a confirmé les chiffres. De plus, les sensations ont confirmé la manière. Désormais j'en conviens : le SG10 A est un ULM hors normes.



La version classique du démonstrateur : une option de plus qu'offre le constructeur.



L'assiette au sol d'un aéronef classique est souvent contre productive en terme de visibilité ; ici, on y voit encore un peu devant lors du roulage...




Lightness

Le Super Guépard est grand : six mètres à l'étambot, presque dix d'envergure, 1m10 de largeur aux épaules, haut de plafond, fuselage imposant... Avec sa fourche chargée, la version 912 paraît un peu physique à manipuler et à déplacer. L'installation à bord demande une légère contorsion pour enjamber le manche. Détail d'importance, les manches sont en deux parties emboîtées, unies par deux vis. Si votre compagnon ou compagne de voyage ne pilote pas, il ne faut que quelques secondes pour ôter l'organe de commande. La bonne technique pour s'asseoir consiste à poser les fesses en premier, puis de rentrer les gambettes. Rien d'insurmontable en somme. Les sièges baquets capitonnés de série s'avèrent très confortables en dépit de leur exiguïté. À peine assis, on prend la mesure du volume important de la cabine. Autant la hauteur sous plafond (dont une part inexploitée), que la longueur pour les jambes (pas de réglage des palonniers), ou la largeur aux coudes... Même l'espace libre entre les dossiers de sièges et les réservoirs peut-être utilisé moyennant que les utilisateurs ingénieux le garnissent d'un sac (de sport par exemple) accroché en travers de la cabine. Ce volume accessible en vol rapprochera les masses embarquées du centre de gravité de l'ULM. Quand au coffre à bagage d'un volume supérieur à 100 litres, il est inaccessible en vol (ou au prix de contorsions périlleuses) et devra être chargé avec modération (10-12 kg maxi) pour ne pas occasionner un centrage arrière critique. Son volume permet en revanche d'embarquer de grands bidons vides, des duvets...



Le déplacement du train et le passage au simple hauban n'ont que très peu d'incidence sur l'accès au cockpit.







PLUS

Performances
Domaine de vol
Qualité de fabrication
MOINS

Insonorisation
Finitions
Sensibilité lacet


Aéroservices Guépard SG10A 912 S


Caractéristiques
(données constructeur)
Envergure
9,80 m
Longueur
6 m
Surface alaire
11 m2
Hauteur
1,80 - 2,20 m
Masse à vide de référence
280 kg (sans parachute)
Masse maxi
472.5 kg
VSO à 472,5 kg
65 km/h
Vno 
160 km/h
Vne 
210 km/h

Caractéristiques
(données constructeur)
Facteur de charge vérifié
+4/-2 G
Carburant
2 x 30 litres
Finesse maxi
12
Passage des 15 m
200 m
Limite vent de travers
30 km/h
Prix version de base
56 500 euros ttc (P à V)
Prix version essayée
58 000 euros ttc
Contact
Aéro Services Guépard
12200 Toulonjac
05 65 45 28 54
contact@aeroservices.fr
www.aeroservices.fr

Performances
(vérifiées à pleine charge)
Vitesse réelle à 3 200 tr/mn
117 km/h
Vitesse réelle à 3 500 tr/mn
130 km/h
Vitesse réelle à 4 000 tr/mn
155 km/h
Vitesse réelle à 4 500 tr/mn
174 km/h
Vitesse réelle à 5 000 tr/mn
200 km/h
Vitesse réelle à 5 300 tr/mn
210 km/h
Vitesse réelle à 5 500 tr/mn
215 km/h
Vz max
1 000 ft/mn à 120 km/h
Taux de chute max
- 900 ft/mn à 110 km/h
Autonomie (+30 mn)
3h25 à 6h20





.
.
.