synchronisation
.
.
.
Technique


Un opérateur unique peut procéder aux réglages moteur tournant, mais la sécurité commande de se faire aider par un assistant en cabine.


Voir la vidéo


Synchronisation des carburateurs
912 - 914 : une nécessité régulière (part. 3)


Principe de réglage

La synchro' pneumatique s'appuie sur la comparaison des pressions d'admission par ''côté'' de moteur. Chaque carburateur alimente deux cylindres par le biais d'une ''pipe'' à deux voies. Une pression inégale entre les deux pipes est signe d'un défaut d'alimentation ; une désynchronisation. Il faut rétablir l'égalité. Pour cela, on utilise des manomètres (autant qu'il y a de carburateurs) qu'on branche sur les pipes d'admission. Cette opération se fait moteur tournant, au ralenti, puis au ralenti accéléré (3 000 tr/mn maxi). Oublions les colonnes de mercure, fragiles et d'un maniement délicat dans le cas d'un aéronef. Il existe désormais des matériels pratiques qui les remplacent avantageusement. Ces outils utilisent des manomètres électroniques à deux voies d'une résolution ajustable de 0,5 à 2 cmHg. L'affichage fait appel à des aiguilles ou des diodes luminescentes. Un bouton rotatif permet d'ajuster la résolution et un autre de tarer la balance. Leur fonctionnement est très simple. Pour certains, il convient de disposer d'une source électrique 12 V. En revanche, la mesure se fait moteur tournant, ce qui comporte le risque évoqué plus haut.


ASTUCE
La mesure d'équilibrage se fait sur un moteur à température nominale de fonctionnement. Il est possible de chauffer le moteur avant de préparer les branchements, comme de chauffer le moteur déjà connecté à l'instrument de mesure.


Connexion de l'outil

Avant toute chose, il faut raccorder l'appareil de mesure aux pipes. Pour cela, on peut utiliser les prises de tube d'équilibrage ; soit en déconnectant un côté seulement, soit en la déposant entièrement. Pour ce faire, retirer les ressorts de retenue des carburateurs en mémorisant leur position et leur côté (croquis, photo...). Retirer les colliers de serrage qui les supportent en mémorisant la position des doigts d'accrochage. Débrancher et déposer le tube d'équilibrage. Connecter les adaptateurs qui relient le moteur à l'instrument de mesure. En l'absence de kit d'adaptation, il est très facile d'en confectionner un pour trois fois rien. Couper deux sections (environ 10 cm) de Durit néoprène ø 10 mm (int.). Récupérer deux valves automobiles Tubeless débarrassées de leur obus et emboîter les éléments en chaîne. L'adhérence des matériaux suffit à une tenue convenable. Enfin desserrer les écrous et contre-écrous des réglages de câbles d'accélération.



Retirer le ressort après mémorisation de sa position.



Le retrait des tubes de liaison est un peu physique ; ne pas craindre de tirer pour les sortir.



Connecter l'instrument de mesure à chaque embout de pipe de manière étanche.



A l'aide de clés adéquates, on desserre le dispositif de tension du câble d'accélération de chaque carburateur.






.
.
.