Verchocq
.
.
.
Tourisme


Voir la vidéo Voir les infos pratiques


Verchocq
août 2011

Venez en touriste... vous y resterez peut-être ! (part. 1)

A quelques minutes de vol du Touquet et de la côte d'Opale, l'aérodrome de Verchocq représente un but de balade captivant. De balade, mais pas seulement... Certains y ont posé leurs valises !




Pas-de-Calais (62)
Nord-Pas-de-Calais

St Omer-Wizernes (LFQN)
24 km
Le Touquet-Paris-Plage (LFAT)
29 km
Berck-sur-Mer (LFAM)
34 km
Boulogne-sur-Mer-Le Portel (LF6251)
38 km
St Inglevert les deux Caps (LFIS)
43 km
Abbeville (LFOI)
48 km
Valenciennes-Denain (LFAV)
104 km
Péronne-St Quentin (LFAG)
104 km
St Valéry-Vittefleur (LFEQ)azzzaz
127 km
Compiègne-Margny (LFAD)
135 km
Persan-Beaumont (LFPA)
155 km
Cerfontaine (B) (EBCF)
173 km




L'Air-Park de Verchocq occupe une surface de 15 hectars et dispose de deux pistes
(vu par satellite - source Google maps)



Au bout, tout au bout ; presque plus en France

Localité flamande du sud de la Flandre médiévale, Verchocq se situe dans le Haut Pays d'Artois, l'une des plus anciennes provinces de France, désormais intégrée au Nord-Pas-de-Calais. Ce village compte 600 âmes et traîne à sa suite quelques hameaux, dont le Val de Frêne où siège l'aérodrome pas-de-calaisiens et l'Air-Park qui l'accompagne. Nous sommes au Sud de l'Aa, entre l'Artois et le Boulonnais, du côté du Haut-Pays. L'arrivée sur site est facile, avec pour se repérer quelques éoliennes, dont on veillera à ne pas déranger la nonchalante rotation. En dépit de ces édifices hautement écologiques, notamment pour les poètes qui se goinfrent de bénéfices réalisés aux dépends d'usagers désabusés, ce qu'on remarque en premier lieu, c'est le dessin des parcelles du village aéronautique. Quelques tours de reconnaissance pour s'imprégner du décor avant de toucher terre. Deux pistes sont disponibles, l'une de 250 mètres pour les ULM, et l'autre de 630 m pour les avions, ce qui classe l'endroit en aérodrome privé. Les deux pistes parallèles orientées 06/24 sont en légère montée (2,5%) vers le vent dominant. Cela tombe idéalement bien et permet de réaliser des atterrissages précis et courts. De ceux que j'affectionne de rater, affichant de ce fait un j'm'en-foutisme coupable à la limite de la désinvolture. Ce faisant, on taquine quelques vaches paisibles qui paissent sous la finale préférentielle. Cela les change des trains... En cas de fort vent de Sud-Ouest, les ULM pourront respecter le sens de décollage face au vent. Et pour les avions défavorisés par leur rapport poids/puissance, il peut être conseillé de décoller vent dans le dos afin de profiter de la descente. Le mieux étant de demander aux locaux pour ne pas commettre d'impair.




Deux pistes sont disponibles : l'une de 250 x 20 m pour les ULM, l'autre de 630 x 20 m pour les avions. Pour ces derniers, une autorisation d'atterrissage est requise. Le formulaire est accessible sur le site www.aero-delahaye.com.




Sweet home sur main street

Pas de traquenard dans l'herbe soigneusement entretenue. Le roulage est bon. Une fois dégagé de la piste, on emprunte le taxiway en descente puis on remonte la première rue du village que je surnomme immédiatement ''main street'' du fait qu'elle relie directement l'entrée du domaine à la piste. On y circule au pas jetant un oeil sur chaque habitation, scrutant aux embrasures des garages ouverts, le salut d'un propriétaire ou mieux encore, la forme sympathique d'un aéronef. Le ruban de bitume mesure 4,5 m de large, ce qui pourrait sembler peu. Mais chaque côté est libre de tout obstacle et les larges dégagements permettent de passer les ailes les plus basses des avions ou ULM. Chaque maison possède son propre garage qui ne diffère finalement d'une entrée normale de résidence que par la largeur de sa porte, ici en moyenne supérieure à 10 mètres. Toutes les maisons sont différentes, construites selon l'envie de leur propriétaire, mais ont en commun un style architectural axé sur le bois. Certaines sont grandes, comporte deux étages, d'autres plus modestes, ce qui place cet ensemble urbanisé en adéquation avec une représentation sociale à échelle humaine : diversifiée. Bref, ce qui n'était qu'un champ dans les années 2000 ressemble aujourd'hui à une zone pavillonnaire cossue, un genre de no man's land dans cette campagne encore traditionnellement attachée à la brique rouge et acquise aux fermes d'élevage et de culture.




Les propriétaires sont libres de construire avec qui leur plaît. Seuls les plans doivent être au minimum contre-signés par l'architecte du projet. A titre indicatif, en construction standard, les prix suivants sont annoncés : 1300 euros/m² ttc pour l'habitable ; 500 euros ttc/m² pour les garages fermés et 200 euros/m² ttc pour les terrasses. Des constructions clés en main à 100 000 euros (hors terrain) sont proposées.




Un service complet

Le promoteur de tout ceci est Jean-Louis Delahaye. Pilote lui-même et paysan, un rien dandy mâtiné gentleman farmer, il n'est en apparence pas stressé par l'ampleur de son entreprise. En homme avisé, il a choisi de réaliser un dossier administratif complexe, ne sautant aucune étape, afin que nulle mauvaise surprise ne vienne perturber son projet à terme. L'autorisation officielle d'ouverture de piste a été délivrée le 31 décembre 2001. Il a vu grand pour son rêve et le poursuit avec l’opiniâtreté têtue d'un terrien qui connait le chemin. Ainsi, il voit son Air-Park confortable, mais pas ruineux. Il ne veut aucunement rivaliser avec les riches projet aéro-immobiliers qui reposent sur un luxe hors norme. Déjà la région s'y prête-t-elle ? Ici, on reste dans le vraisemblable, même si vivre dans un village aéro n'est pas la norme. On rencontre de nombreux ULM, certains mêmes, pas vraiment prestigieux. Ce qui n'empêche pas le village de viser une petite centaine de maisons, avec au centre un complexe aquatique regroupant piscine couverte (ici il vaut mieux), spa, hammam, sauna... Celui-ci reste à faire, les ventes de terrains alimentant les caisses dans le but de sa réalisation. Alors justement, les parcelles proposées commencent à 60 000 euros, viabilisation incluse. Le site profite d'une station d'épuration, d'une connexion internet wifi et d'un service d'entretien des parties communes et individuelles, nécessaire pour les propriétaires ne résidant pas souvent sur place. Cette solution permet de conserver des abords impeccables, qu'on soit là ou non, et de revenir vers sa demeure sans avoir à se soucier de tondre les pelouses. Bon point au plan stratégique. Le village est séparé de la route par une barrière automatique. Une manière d'éviter les incursions de curieux, toujours risquées avec l'activité qui se pratique ici. Et de l'autre côté de la route...






'

Sur la large parcelle commune centrale inoccupée, il est prévu de réaliser un complexe aquatique regroupant piscine, spa, hammam, sauna...




'

Ouvert aux aéro-touristes

Jean-Louis a voulu son univers ouvert aux passionnés de l'air. Ainsi, les pilotes avions sont-ils accueillis, moyennant une PPR par formulaire disponible sur le site de l'Air-Park. Pas de formalité pour les ULM, encore qu'un coup de fil avant de venir est toujours signe de respect et d'éducation. Si les aéro-touristes ne viennent que pour un moment, ils laissent leur aéronef sur un parking suffisamment spacieux pour éviter les embouteillages. Mais s'il s'agit de dormir sur place, ils peuvent traverser la route avec leur appareil pour profiter d'un espace plus confortable, voire du hangar en cas d'intempérie. Dès lors, il est possible de dormir sous la tente, de profiter du club house pour s'y désaltérer, de déjeuner au restaurant Le Fournil distant de 5 km... Pour ce faire, une voiture ou des vélos peuvent être mis à disposition. Encore une attention inattendue qu'on apprécie hautement. Pareil pour le carburant, qui peut être réservé par avance, ou pour lequel on peut bénéficier d'un transport. Le seul regret est la disparition depuis août 2011 du restaurant l'Escadrille. Jean-Louis l'avait bâti à la demande des pilotes qui fréquentaient la piste. Il avait également embauché un chef cuisinier. Malheureusement si le succès a spontanément été au rendez-vous, la fréquentation majoritaire de pilotes ne suffisait pas à son équilibre économique. La restauration sur site a donc disparu et le bâtiment a pris la fonction de club-house ou de salle de réception. Pour ceux qui veulent goûter le plaisir de vivre en Air-park, la maison-témoin sert de gite. Elle est confortable et spacieuse. Une option plus cosy que le camping, pas plus coûteuse qu'une chambre d'hôtel (55 euros/nuit pour une chambre 2 personnes ; 85 euros/nuit pour 2 ch/4 pers. ; pt. déj. 8 euros ; accès internet...), et qui peut susciter des vocation... L'aéroclub ''Volez au pays de Verchocq'' est présent sur le site. Samuel May en est le président depuis 2011. Ce retraité de l’armée de l’air forme des élèves sur Bingo et réalise au besoin des ''reprises en main''. Bref, l'Air-Park de Verchocq est un lieu dédié à l'aéronautique, avec toutes les activités nécessaires à son épanouissement, et sans le ségrégationnisme hautain qui plombe parfois ce genre de structure élitiste. Pour faire simple, un lieu où il fait bon vivre ou passer un moment. En tout cas, un lieu à découvrir absolument.




Jean-Louis Delahaye est le promoteur du projet d'Air-Park à Verchocq. Il pose ici avec son MCR devant la maison-témoin qui sert de gîte pour les pilotes de passage.




Voir la vidéo






Infos pratiques

Les aérodromes ou plate-formes à visiter :

- Le Touquet-Paris-Plage (location de vélos) à 30 km
- Berck-sur-Mer (restaurants en ville) à 34 km
- St Valéry-Vittefleur (restaurant ''à la crème'') à 125 km


Les survols incontournables :

- Le Cap Gris-Nez à 50 km
- Le Cap Blanc-Nez à 50 km
- La Baie de Somme à 50 km
- Le pont de Normandie à 170 km


Les balades :

- Les paysages naturels des collines d'Artois offrent de nombreux sentiers de randonnée pédestre et VTT balisé qui serpente entre les rivières Traxène et Lys. Un charme calme, mais pas uniforme, comme en témoigne le vallonnement régional


Consignes particulières :

- Contact téléphonique avant de venir (ULM) ou PPR (avions)
- Eviter le survol des villages
- Radio 123,50
- Piste 06/24 en montée en 24


Pratique :

- Carburant possible sur réservation ou transport aidé
- Gîtes
- Camping gratuit
- Prêt de voiture ou vélos
- Restaurant à 5 km
- Hangar si nécessaire
- Club-houset
- Commodités


Restaurant :

- Restaurant Le Fournil - 2 rte de Saint-Omer - 62310 Coupelle-Vieille - 03 21 04 47 13 - contact@restaurant-lefournil.com - www.restaurant-lefournil.com

Sur la route menant à Fruges l'auberge de campagne propose des recettes inventives à la présentation soignée. Cathy et Tony Guerville préparent des produits frais de saison et des poissons en provenance de la Côte d'Opale. L'été une agréable terrasse ombragée permet de déjeuner ou dîner en plein air. Le fournil propose des menus de 13 à 18 euros la semaine, et à partir de 25 euros ou à la carte le week-end.


Aéroclub :

- Aéroclub ''Voler au pays de Verchocq'' ; instructeur Samuel May - 06 03 20 05 65.


Infos
Adresse
Ferme du Val de Frêne - Isabelle et Jean-Louis Delahaye - 62560 Verchocq
Carburant
Possible sur réservation
Hébergement
Gîtes
Restauration sur site
non
Tarifs (sept 2011)
Gîte 2 pers. 55 €
Gîte 2 x 2 pers. 85 €
Petit déjeuner 8 €
Commodités - camping gratuit
Restauration en ville

à Coupelle-Vieille (5 km)

.

Verchocq
LF6252
Type
Aérodrome privé
Département
Pas-De-Calais - 62
Latitude
50 32 28 N
Longitude
002 02 02 E
Altitude
575 ft - 20.5 hPa
Fréquence radio
123.5
Pistes
06/24 x 250 m - herbe
06/24 x 630 m - herbe
Circuit d'aérodrome
Sud
Nord
Téléphone
préalable demandé
03 21 86 22 71
06 70 03 11 36
Site web
E-mail
contact@aero-delahaye.com
.
Notation
Difficulté circuit d'aérodrome
1/5
Restauration
n.c.
Intérêt visite
5/5
Accueil
5/5
Aéro-parking visiteurs

4/5

.

Nord-Pas-De-Calais

D'or au lion de sable armé et lampassé de gueules


Pas-De-Calais

D'azur semé de fleurs de lys d'or et brisé en chef d’un lambel de gueules de trois pendants chargés chacun de trois petits châteaux aussi d'or rangés en pal, à la bordure du même chargée de trois tourteaux de gueules








.
.
.