humour_1
.
.
Humour 1/3
page 2 >>>.................page 3 >>>

La plus perdue de toutes les journées est celle où on n'a pas ri !


Nicolas de Chamfort


Bienvenue chez les ch'ti

- Fox G'nièvre Q'va, Bilout'Ch'ti à ch'parkin ed z'avions pour eun tite balade din ch'coin...
- Bilout' Ch'ti, ech' vin y souff' dré din l'axe, y'a eun bonne drache din ch'nord de l'tour ed piste. Té peux rouler et té m'appelle avint ed décoller...
- Bilout' Ch'ti, ej roul' et je t'rappelle avint ed décoller...
- El tour, ed' Bilot Ch'ti...
- El tour, j'técout', quo ché qu'ya ?
- Y en' maguette su ch'piste !
- Mo ! Enne maguette ? Té chur, Bilout' Chti ?
- El tour, ed' bilout Cht, comm' chte l'dis, enne maguette...
- Bilout' Chti, té n'bouge point, j'appel' el sincier...
- Ej tour, ed' Bilout' Chti, j'min r'tourne a ch'parking en attindin que ch'sincier il a r'pris s'maguette. J'min va boire eun tasse ed jus, y in restot din l'caftière de ch'club. Ti z'otes té peux v'nir in bore en tass ti aussi si t'as l'timps.
- Bilout' Cti, té peux r'tourner à ch'parking e quitter l'fréquince.
- A tous ché zavions din l'circuit, el terrain y passe in auto info...


Fréquence tour CDGTWR: "Québec Juliette autorisé atterrissage 28"

- QJ : "ouai ok!"
- TWR: "Je répète QJ autorisé atterrissage 28"
- QJ : "ouai, ouai"
- TWR: "QJ pouvez vous collationner convenablement?"
- QJ : ouai Québec Jul......"
- TWR: Je répète: QJ autorisé atterrissage piste 28 le vent est calme"
- QJ: :"Ouai...le pilote aussi...."
- TWR: "correction QJ le vent est nul"


KLM 324 au point d'attente, Sabena 037 derrière.

- Sabena: "KLM au point d'attente, tu peux passer discrêtement sur 123,45?"
- KLM: ................
- Sabena: "KLM au point d'attente, tu peux passer discrêtement sur 123,45?"
- KLM: "la tour, pouvez vous dire au Sabena que nous n'avons que faire de ses procédures non conformes et de son comportement non-professionnel, s'il veux nous dire quelque chose, qu'il le fasse sur la fréquence !"
- Sabena: "Bien...la tour, pouvez vous dire aux professionnels de la KLM devant nous qu'ils ont laissé toutes les sécurités de train sur l'avion....."


Charlie Bravo ; quelle est votre position ?
Dans ton cul !!!

Maintenant, l'avion aussi en a un coup dans le nez... hips !

Entendu sur la fréquence Tour de Toussus-le-Noble (119.30 MHz) :

Un élève pilote en navigation solo s'apprête à atterrir .....
- Pilote : " Fox Victor Zulu, finale 07 gauche. "
- Contrôleur : " Victor Zulu, autorisé atterrissage 07 gauche, 090 degrés, 18 noeuds. "
- Pilote : " J'atterris 07 gauche, Fox Victor Zulu. "
- Le pilote rate complètement son atterrissage, l'avion rebondit 4 ou 5 fois sur la piste avant de s'immobiliser tant bien que mal après avoir avalé plus de 900 mètres de piste.
- Contrôleur (hilare) : " Victor Zulu, je me demande combien de fois je dois vous compter la taxe d'atterrissage ? "
- L'élève pilote n'a pas répondu à la question .


Entendu sur la fréquence Sol de Toulouse Blagnac (121.90 MHz), un matin avec un banc de brouillard assez fin qui masquait les pistes.

Après quelques atterrissages d'A320 et de 737, arrive un 747 qui n'était pas un habitué du terrain. Une fois posé, cherchant à regagner le parking :
La contrôleuse, pleine de bonne volonté, cherchant à rassurer le pilote, lui dit le plus naturellement du monde : " vous êtes sur Papa 40, j'en suis sûre, je vois votre queue qui dépasse du brouillard"
Ce à quoi le pilote plein d'humour répondit : "vous êtes sûre que vous ne voyez pas ma dérive plutôt ?


Entendu au CRNA d'Aix-en-Provence :

- Pilote : " Air France 7662, on souhaiterait monter au niveau 330 "
- Contrôleur : " Air France 7662, maintenez 290 cause bruit "
- Pilote : " Ah bon ??, pourquoi cause bruit ? "
- Contrôleur : " Parce que si vous montez et que vous encadrez l'avion qui est au-dessus de vous au 310, ça va faire beaucoup de bruit et les riverains ne vont pas aimer !"


Un copilote en compagnie raconte cette histoire réelle au sujet d'un commandant de bord avec lequel il a souvent volé. Ce type est un excellent pilote, sérieux et compétent, mais pas très bon ni très à l'aise dans sa relation commerciale et humaine avec les passagers et l'équipage. Ainsi, un jour que son avion attend pour s'aligner avant de décoller qu'un autre liner se pose, ce dernier éclate un pneu à l'atterrissage et laisse sur la piste de nombreux débris de caoutchouc rendant impossible le décollage dans l'immédiat. Après un dialogue avec la Tour de contrôle qui l'informe que la piste ne sera nettoyée que dans plusieurs minutes, il juge bon de prévenir les passagers du retard qui en résultera en ces termes :

- Mesdames et Messieurs, c'est votre commandant qui vous parle. Nous serons probablement en retard de quelques minutes sur l'horaire prévu. En effet, l'aéroport est fermé, le temps que l'on évacue les débris du dernier appareil qui s'est posé.


Entendu au CRNA d'Athis-Mons :

- Contrôleur : " Air France 3682, précisez votre type d'appareil, est-ce un A330 ou un A340 ? "
- Pilote : " A340, bien sûr !"
- Contrôleur : " Dans ce cas Captain, allumez vos deux autres moteurs et dépêchez vous de rejoindre le niveau que je vous ai donné ! "



Entendu sur la fréquence Radar de Roissy - Charles De Gaulle (118.15 MHz) à un moment où le contrôle aérien était un peu débordé par l'abondance du trafic, tout le monde arrivant en même temps sur la plate-forme et voulant se poser à sa convenance. Le vol AFR 455 est sur l'ILS :

- Contrôleur : " Air France 544, contactez De Gaulle Tour, 119.25 "
- Contrôleur : " Air France 544 ... Contactez De Gaulle Tour 119.25 ! "
- Contrôleur (un peu énervé) : " Air France 544... Vous êtes comme ma femme,vous n'écoutez jamais !!!"
- Pilote : " Radar, de l'Air France 455, peut-être que si vous appeliez votre femme par son nom, elle vous répondrait !! "


Entendu sur la fréquence Tour de Strasbourg Entzheim (126.875MHz) alors qu'un Airbus A320 était en finale :

- Pilote : " Finale 23, Air France Victor Delta. "
- Contrôleur : " Air France Victor Delta, autorisé 23. "
- Sans doute distrait par autre chose, il ajoute : " C'est pour un complet ? "
- Pilote (ne manquant pas d'humour) : " Attendez, je demande l'avis des passagers ! "
- Cette réponse fit rire le contrôleur qui, confus de sa question, s'en excusa.


Entendu sur la fréquence Tour de Quimper Pluguffan (118.625 MHz) :

- Pilote : " Roméo Juliett, courte finale 10, je me touche... Euh ! , je touche. "
- Contrôleur (un rien moqueur) : " C'est peut-être un peu risqué à cette phase du vol, Roméo Juliett ! "

Baptême de l'air
Un type décide de faire son baptême de l'air. Il se rend dans un aéroclub et demande à un pilote :
- J'aimerais faire mon baptême de l'air, mais je voudrais un vol à sensations, pas les petits vols pépères que vous réservez aux touristes !
- Pas de problème, si vous êtes amateur de sensations fortes,vous allez en avoir !
Le type et le pilote montent donc dans un petit avion. L'avion prend de la vitesse... Il roule de plus en plus vite mais ne décolle pas. Il fonce droit sur un arbre ! Au dernier moment, le pilote tire sur le manche et l'avion décolle en frôlant les branches de l'arbre.
Le pilote entend son client assis derrière lui dire :
- Ça, je m'y attendais...
L'avion a maintenant pris de l'altitude. Comme le type ne semble pas avoir eu peur au décollage, le pilote tente la figure de la 'feuille morte'. Il coupe le moteur de l'avion et ce dernier chute vers le sol. L'avion part en vrille ; le sol se rapproche de plus en plus vite et au dernier moment, le pilote remet les gaz et tire sur le manche. L'avion fait un rase-mottes et reprend de l'altitude.
Le pilote entend son client dire :
- Ça, je m'y attendais aussi !
Enervé, le pilote bascule l'avion sur le dos. Il vole ainsi un petit moment puis enchaîne les loopings. Lorsqu'il termine ses acrobaties, le pilote entend le type dire :
- Ça, par exemple, je ne m'y attendais pas...
Comme le client a enfin eu les sensations fortes demandées, le pilote pose le petit avion en douceur. Après avoir atterri, il dit à son client :
- J'ai cru que je n'arriverais jamais à vous faire peur. Vous n'arrêtiez pas de dire : 'ça, je m'y attendais '...
- Écoute bien, dit le type. Quand j'ai dit 'ça, je m'y attendais !' au moment du décollage, c'est parce que j'ai pissé dans mon pantalon tellement j'ai eu peur ! Ensuite, quand l'avion a chuté vers le sol, j'ai dit 'ça, je m'y attendais !' parce que j'ai chié dans mon pantalon tellement j'ai eu peur ! Par contre, quand vous avez fait les loopings à l'envers et que tout est remonté dans le col de ma chemise, ça, je ne m'y attendais pas !

Un coup fait par un instructeur à Rochefort St Agnant (119.30 MHz) à une fille qui faisait des tours de piste en solo avant de passer le brevet de base :

- La fille : " Fox India Alpha, en finale 13 pour un toucher. "
- L'instructeur (sur la fréquence VHF, bien évidemment) : " Vaginal ! "
La fille a rebondi 3 fois .


Entendu sur la fréquence Tour d'Etampes (119.05 MHz) (Exercice de déroutement par un élève-pilote) :

- Pilote : " Etampes, de Fox Victor Lima pour un détournement sur votre terrain, on a l'information Delta. "
- Contrôleur (sans se démonter) : " Victor Lima, vous avez un pistolet sur la tempe ? "
- Pilote (surpris) : " ??? Négatif, Victor Lima. "
- Contrôleur : " Alors, Victor Lima, c'est un déroutement !! "


Encore une perle entendue sur la fréquence Tour d'Etampes (119.05 MHz) :

- Pilote : " Fox Bravo Papa, au point d'arrêt 24, pour pénétrer la piste 24. "
- Contrôleur (un rien sarcastique) : " C'est ça, pénétrez, pénétrez ! "


Please registrer to continue using this software !

Entendu sur la fréquence Tour de Toulouse Blagnac ( 118.10 MHz) :

- Pilote : "Air France 120 Echo Bravo, on approche 4 nautiques finale ILS 33 gauche"
- Contrôleur : " Air France 120 Echo Bravo, autorise atterrissage piste 33 gauche, le vent est Calme"
- Pilote : " équipage aussi..."
- Contrôleur : " Air France Echo Bravo, correction, le vent est nul..."
- Pilote : " équipage aussi "



Sur une plate-forme près de grands étangs, un instructeur et son élève s'alignent sur la piste pour décoller. A ce moment, un gros pélican vient se poser à mi-piste. Il s'arrête au milieu de la piste et vaque a ses occupations sans les regarder :

- Contrôleur : " Cessna Québec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
- L'élève à l'instructeur : " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
- L'instructeur : " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
- L'élève : " Peut-être que si je roule vers lui, ça va l'effrayer ?..."
- L'instructeur : " C'est une bonne idée. "
- L'élève fait rouler l'avion vers le pélican, qui lève le bec, puis, méprisant, se replonge dans ses occupations et ne bouge pas.
- Contrôleur : " Cessna Québec Zulu, vous m'avez reçu ? Vous êtes autorisé à décoller 33, vent 310° pour 8 noeuds. "
- L'élève à l'instructeur : " Qu'est ce que je fais ? Qu'est ce que je fais ? "
- L'instructeur : " Que pensez-vous que vous devriez faire ? "
- L'élève : " Peut-être que je pourrais prévenir la Tour ? "
- L'instructeur : " C'est une bonne idée.
- L'élève : " Euh, ... la Tour, il y a un pélican, euh ... sur la piste."
- Contrôleur (après un long silence) : " Cessna Québec Zulu, maintenez votre position. .... Pélican sur la piste 33, vous êtes autorisé pour un décollage immédiat, vent 310° pour 8 noeuds. "
- Deux secondes d'attente et, - par coïncidence -, le pélican s'envole.
- Contrôleur : " Cessna Québec Zulu, autorisé au décollage piste 33, vent 310° pour 8 noeuds. Attention à la turbulence de sillage, décollage de pélican devant vous, bon vol ! "



Après le décollage d'un avion, comme d'habitude, deux hôtesses essaient de se familiariser avec les passagers qui se trouvent a bord :

- Va voir à la queue de l'avion s'il y a de nouvelles têtes, moi, je vais faire le contraire !


Une hôtesse de l'air parcourt l'allée centrale et propose des consommations aux passagers. En arrivant à un passager américain, elle demande :

- Vous désirez une boisson, monsieur ?
L'américain répond :
- Bien sûr ! je vais prendre une boisson typiquement américaine, un Jack Daniel's.
L'hôtesse lui sert son Jack Daniel's puis passe au passager suivant, un britannique : "Vous désirez une boisson, monsieur ?"
Le britannique lui répond : "Bien sûr ! Je vais prendre une boisson typiquement britannique, un Scotch."
L'hôtesse lui sert son Scotch puis passe au passager suivant, un Taliban : "Vous désirez une boisson monsieur ?"
Le Taliban lui répond : "Ah, non merci ! Je vais bientôt conduire..."


Les passagers d'un vol discount sont assis à leur place et attendent les pilotes. Bientôt, deux hommes entrent dans l'avion, en uniforme de pilote. Ils portent des lunettes noires. L'un d'eux est accompagné d'un chien pour aveugle et l'autre tâte son chemin à l'aide d'une canne blanche. Ils avancent dans l'allée, entrent dans la cabine de pilotage et referment la porte. Plusieurs passagers rient nerveusement et tous se regardent avec une expression allant de la surprise à la peur ou au scepticisme, certains cherchent les caméras cachées. Quelques instants plus tard, les moteurs de l'avion s'allument et l'avion prend de la vitesse sur la piste. Il va de plus en plus vite et ne semble jamais devoir décoller. Les passagers regardent par les hublots et réalisent que l'avion se dirige tout droit vers le lac qui se trouve en bout de piste. L'avion roule maintenant très vite sur la piste et plusieurs voyageurs réalisent qu'ils ne décolleront jamais et qu'ils vont tous plonger dans le lac. Les cris des passagers apeurés remplissent alors l'avion, mais à ce moment, l'avion décolle tout doucement, sans problème. Les passagers se remettent alors de leurs émotions, rient, se sentant stupides d'avoir été roulés par cette mauvaise plaisanterie.
Quelques minutes plus tard, l'incident est oublié. Dans la cabine de pilotage, le pilote tâte le tableau de bord, trouve le bouton du pilote automatique et le met en fonction. Il dit ensuite au copilote :
- Tu sais ce qui me fait peur?
- Non, répond l'autre.
- Un de ces jours, ils vont crier trop tard et on va tous mourir.


Bill Clinton, Jacques Chirac, Boris Eltsine et Jorge Sampaio (President du Portugal) sont tous les quatre dans un vol présidentiel. Soudain, la catastrophe : l'avion va s'écraser sur le sol et il n'y a que trois parachutes !

Bill Clinton s'adresse aux trois autres présidents : "Je suis le président des Etats-Unis, le pays le plus puissant du monde. J'ai une priorité sur un parachute. Sur ce, Bill Clinton saisit un parachute et saute de l'avion."
Jacques Chirac s'adresse aux deux autres présidents : "Je suis le président de la France, le pays le plus intelligent et le plus cultivé du monde. Pour préserver cette intelligence, j'ai priorité sur un parachute. Sur ce, Jacques Chirac saisit un parachute et saute de l'avion."
Jorge Sampaio s'adresse alors à Boris Eltsine : "Ecoutez, votre pays est beaucoup plus important que le mien: prenez le dernier parachute..."
- Mais, Monsieur Sempaio, ne vous en faites pas: le président du pays le plus intelligent du monde vient de sauter avec un sac de couchage...


On a déjà la peinture camouflage... te sens pas obligé de ramper !

page 2 >>>.................page 3 >>>

illustrations source internet
.
.