logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Coup de gueule août 2019
20 articles .......... anciens CdG


vignette
Quand la mode est d'être con... et qu'être con devient la règle !

On peut causer français plus ou moins bien... On peut parfois se tromper sur des mots ; qui s'en exempte ? On a le droit d'être imparfait à l'oral et approximatif à l'écrit. On peut même s'arroger le droit d'inventer des mots, quand c'est rigolo, quand c'est pour jouer, pour provoquer...

Mais la dernière discipline linguistique branchée consiste à reprendre en boucle des tournures débiles, trouvées au détour d'une allocution, d'un quelconque blabla vidéastique (qui signifie - pratique élastique de la vidéo - qui tire en longueur, surtout vers la fin).

Ainsi l'abracadabrantesque connerie de Chirac (attribuée initialement à A. Rimbaud au XIXe siècle) est désormais reprise par tous les hommes politiques de tous bord. Les présentateurs d'info les y rejoignent pour montrer leur inculture et leur soumission aux diktats quels qu'ils soient, de préférences simples et faciles à retenir, pour de faibles esprits.

Le dernier vocable taré est... malaisant ! Etymologiquement, on pourrait penser à... à rien. Ce terme est juste bon à faire passer son utilisateur pour un crétin.

Utilisé comme il l'est, de plus en plus fréquemment, cela signifie ''gênant'', qui met mal à l'aise : ... j'ai trouvé ce discours ''malaisant''... ; ... la situation est ''malaisante''...

La première fois que j'ai entendu ce mot, vers 55-56 après JC Van Damme, il émanait d'un analyste politique comme il en fleurit des dizaines sur youtube. Un mec assez drôle, mais un chouïa coincé entre le Marais et les périph's. Bref, le gars bien impliqué dans la bobotisation wokiste... Re-bref, un con.

En fait, ''malaisant'' a été utilisé bien avant, à la fin du XXe siècle, et notamment plus couramment au Québec (zone géographique où tout participe présent devient substantif dès que les températures sont négatives, donc tout le temps).

Perso, je ne prive pas de ''personnaliser'' la langue française. Sans déposer de copyright sur chacune de mes conneries, j'espère seulement qu'elles resteront discrètes, juste bonnes à amuser quelques lecteurs ou imager un concept pour lequel aucun des trente mille termes du langage usuel ne vient immédiatement à l'esprit.

Et je suis bien certain que le géniteur de la ''malaisance'' n'avait rien d'autre en tête que d'amuser son public (sauf s'il est québécois).

Mais le mot a été repéré par un ou plusieurs ''influenceurs'' (voilà encore un terme bien abruti, pour une discipline qui ne l'est pas moins), qui en a, ou ont, fait son, ou leur, signe de reconnaissance.

Puis ça c'est mis à ''malaiser'' à donf', des JT décérébrants aux ministères princiers, sans oublier Hanouna et sa horde nobélisée, lors des fines analyses du brillant talk show ''Touche pas à mon prose''.

J'en étais là du constat atterrant de notre déliquescence civilisationnelle quand j'appris que l'académie française (sans majuscule, car une majuscule se mérite), celle-là même qui autorisa les ZZZharicots au motif que les cantoches de l'éducation nationale servent davantage de zharicots que de haricots, donc cette académie a entériné l'usage du mot ''malaisant'' en l'introduisant dans son grand dictionnaire, lequel faisait autrefois référence, avant qu'un virus post-adolescent ne contamine les membres de l'institution.

Donc avant je gerbais les zharicots et me moquais de la malaisance, désormais je prie pour qu'un astéroïde exterminateur s'abatte sur la Terre. Juste histoire de laver les multiples affronts que cette planète, au demeurant sympa, subit de la part des hommes, notamment de ses élites.

Miguel Horville

ANCIENS COUPS DE GUEULE
Souveraineté... sacrilège, pour certains !
mai 2020
Je, te, vous, ils... Et NOUS ?
avril 2020
Le choix des mots
mars 2020
Le plaisir de faire peur
février 2020
Quand la mode est d'être con... et qu'être con devient la règle !
août 2019
Drones : CQFD
juillet 2019
Dans la jungle des territoires
octobre 2018
''ÇA'' est de retour
avril 2018
Humour blanc
décembre 2017
''ça'' m'emmerde
novembre 2016
Discours populistes
juillet 2016
Le plus grand danger pour l'homme
septembre 2010
Tchernobyl II : le retour
juin 2010
Travailler plus, pour qu'ils s'éclatent
mai 2010
Fallait s'y attendre
avril 2010
Nos élus sont-ils à leur max' ?
octobre 2009
1789... en Chine
juillet 2009
Tata Nano : défi ou pied de nez ?
mars 2009
Condamnation unilatérale
janvier 2009
Proposition de loi : merci qui ?
décembre 2008

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2021










page générée en 0,02 sec.