logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Edito juillet 2023
168 articles .......... anciens éditos


vignette
Et s'il y avait moyen de ne pas disparaître ?

Le 10 août dernier, le webzine Zinfos974, site d'actualité basé à Saint-Denis de La Réunion et centré sur l'océan Indien, a publié in extenso un communiqué de presse émanant de Kolair974, une association de défense des résidents du département de la Réunion, association très active qui milite pour une limitation drastique (voire l'arrêt) des vols d'hélicoptères, et par extension tout ce qui vole et trouble la quiétude de l'île - donc des ULM.

Passons sur la méconnaissance de la réglementation aéronautique qui a conduit à quelques erreurs, fausses affirmations ou approximations.

Le courrier en lui-même a choqué de nombreux pilotes et acteurs du monde aérien.

Pas moi.

Enfin pas sur le principe.

Je partage même complètement les revendications de cette association. En effet, qui apprécierait d'avoir un ballet permanent d'aéronefs, souvent assez bruyants (hélicoptères de tourisme) au dessus de sa maison ?

A ceux qui oseraient répondre ''moi'', parce qu'ils aiment les machins volants, je proposerai d'implanter une scierie ou une métallerie près de leur habitation...

La nuisance sonore n'est pas affaire de source ou d'affectif, mais de décibels.

Donc autant je partage les doléances des victimes de nuisances sonores, autant j'invite Kolair974 à se mêler desdites nuisances et à laisser l'aspect sécuritaire et réglementaire à ceux qui savent. Car sur les 6 points énoncés, aucun ne touche sa cible.

''...il est urgent que les services de l'Etat se saisissent du secteur des ULM :
- en les enregistrant avec un numéro d'immatriculation
- en leur interdisant les survols des zones habitées,
- en recensant précisément leur nombre sur le territoire,
- en leur imposant d'enregistrer leurs mouvements,
- en imposant des contrôles techniques,
- en recueillant leurs paramètres de vol.

A défaut, la liste des victimes va encore s'allonger, c'est une certitude...''


- le registre des immatriculations ULM existe. D'ailleurs nous y reviendrons,
- le survol des zones habitées est régi par l'OACI et les dispositions nationales. Sauf à remettre en cause la réglementation dans son ensemble, il suffit de faire respecter la Loi,
- recensement des appareils basés sur l'île : il suffit de demander à l'autorité qui possède le registre.
- enregistrer les mouvements revient à déposer un plan de vol. L'OACI ne prévoit pas cette disposition dans ces conditions (déplacement dans le département d'un pays sans franchissement de frontière, pas de survol maritime ou terrestre désigné par l'IA, pas de vol de nuit ou d'IFR...) ; il n'est pas concevable de créer une jurisprudence d'exception locale car on sait ce que deviennent les dispositions exceptionnelles dans les mains de fonctionnaires (et de politiciens) décomplexés,
- le contrôle technique n'est pas prévu dans la réglementation ULM. L'introduire, même localement, créerait un précédent qui tendrait à se généraliser, remettant en question le concept même de l'ULM,
- recueillir les paramètres de vol... n'importe-quoi !

En revanche, personne pas même Kolair974, n'a émis l'hypothèse qu'il serait judicieux de faire respecter la réglementation en vigueur.

Par exemple que les hauteurs minimales de survol soient respectées (surveillées et réprimées)...

Voilà qui serait déjà de nature à réduire considérablement les nuisances sonores.

De même, on pourrait systématiser les contrôles de masse au départ des vols touristiques. Un pilote saisonnier qui m'a décrit cette activité par le menu, me confiait qu'une partie non négligeable des décollages se fait en surcharge.

Et puis SURTOUT : arrêter de prendre les ULM pour des taxis ! Interdire purement et simplement les vols rémunérés d'OBL et laisser la prérogative des baptêmes-découverte (de l'activité, pas de la région) aux clubs-écoles avec tarifs de dédommagement et non d'enrichissement. C'est la seule vocation pérenne de l'ULM.

Mais ça, c'est au patron de la FFPLUM de porter ses couilles par le devant : en fâcher quelques uns pour sauver tout le monde. Une politique de crise, voire de guerre, pour une activité en sursis.

Car ne nous y trompons pas : aujourd'hui, le mal fait à notre activité vient en majeure partie des OBL. Notamment sur l'île de la Réunion. Tous les ans des morts évitables de la part d'une des sociétés de tourisme ULM les plus connues et actives. Qu'attend la fédé' pour frapper fermement le clap de fin ? Que Kolair974 soit suivie par Matignon ?

Parce qu'il faut savoir qu'à défaut d'avoir eu l'oreille du préfet local, Kolair974 a écrit au premier ministre et a reçu réponse. Quand la très sympathique Zaborne aura fini de terroriser son entourage, entre deux vapourlocks elle trouvera bien cinq minutes pour initier la procédure qui nous tuera. Suivie en cela par une DGAC en allégeance qui n'attend que le signal pour nous enfiler l'Annexe II dans le fondement de nos idéaux.

L'accident d'hélicoptère classe 6 (exploitant privé) qui a fait tant de bruit sur l'île n'est qu'un prétexte, une brique de plus, pour épaissir le mur vers lequel nous nous dirigeons à la vitesse d'un Risen Superveloce.

A chaque ULM qui tombe proche d'une zone résidentielle ; à chaque victime d'un accident en baptême d'OBL ; à chaque survol trop bas ou nuisance inconsidérée, notre liberté de voler approche de sa fin.

Il faut être aveugle, aveuglé, vendu ou considérablement con pour ne pas le comprendre. La FFPLUM doit se saisir d'une opportunité sans égale -ce courrier de Kolair974- pour réorienter notre discipline vers son destin, et non vers sa destinée.

Et pour prouver qu'elle est une grande fédération (ce qu'elle revendique avec véhémence), la FFPLUM devrait prendre en charge la gestion des immatriculations d'ULM. Montrer à l'autorité de tutelle qu'elle est capable de rigueur dans la gestion des aéronefs, de faire la police sans compromission, comme en Allemagne. J'ai même dans ma boîte à outils les détails d'une telle organisation, pour qu'elle soit sérieuse, sécurisée et qu'elle ne coûte rien à la fédé'.

Y'a qu'à demander !

Pourquoi je cite l'Allemagne ?

Parce qu'outre Rhin, à schpountzland city, l'office fédéral allemand de l'aviation civile (Luftfahrt-Bundesamt ou LBA) délègue l'attribution des fiches de certification et d'identification (flugzeug kennblatt) aux organismes DULV (Deutsche Ultraleichtflugverband ou association allemande des ultra légers) et DAeC (Deutsche Aero Club ou fédération de sports aériens). En fait, elle laisse ceux qui savent faire ce en quoi ils excellent. Pas franco-français, comme démarche, j'en conviens. Mais dans une ère où l'état délègue à la planète entière la gestion de nos plus intimes informations personnelles (médicales, bancaires, professionnelles, privées...), y'a plus trash que donner la gestion des ULM à la fédé des ULM. Non ?
Par ailleurs, DULV et DAeC gèrent également les brevets et licences, comme la fédération française le fait partiellement. Mais eux, c'est de A à Z.

Cela étant, l'Allemagne n'est pour autant pas le paradis pour les ulmistes. Comme tous pilotes certifiés, le pilote d'ULM doit prouver par son carnet de vol obligatoire qu'il a bien ''fait'' ses 12 heures minimales tous les 24 mois et doit réaliser un vol de contrôle chaque année. En cas de manquement à l'une de ces obligations, le gars perd sa licence et doit repasser l'examen pratique de son brevet de pilote. Et bien sûr, visites médicales régulières obligatoires... Quant aux ULM, ils sont soumis à un contrôle technique annuel qui ne rigole qu'à moitié avec les LSA foireuses, les parachutes (obligatoires) obsolètes et autres hélices non inscrites au descriptif de la fiche. Bref, l'esprit teuton ; ein, zwei, ein, zwei... Tout l'opposé de l'Annexe II, celle que nous devons chérir et éclairer d'un cierge.

Et pourquoi ce serait mieux de laisser la gestion des ULM à la fédé des ULM ?

Parce qu'on aurait un seul interlocuteur au plan national (étendu), responsabilisé pour cette tâche. Mine de rien, ça changerait bien la donne. Notamment pour les victimes de certaines dérives kafkaïennes de fonctionnaires mal informés qui pourrissent la vie des usagers avec des demandes aberrantes... J'en collectionne des pleins sacs.

Ceci parce que relocaliser un bon spécialiste de l'ULM au sein de la DGAC est trop intelligent pour une administration qui aime délocaliser des gens à moitié mal formés afin qu'ils jouent au petits despotes dans leur fief ; donner un galon à un esclave, il devient un tyran. Ça a toujours été ainsi, ce sera toujours comme ça.

En quoi une gestion fédérale de notre activité serait souhaitable ?

Tout simplement parce que, assortie d'un réel pouvoir disciplinaire, elle serait beaucoup plus réactive, voire pro-active, pour gérer les situations conflictuelles comme les nuisances aux tiers, administrer l'application et le respect de la réglementation, centraliser la communication des constructeurs (documents techniques, bulletins d'information ou de service...), assurer le suivi administratif et légal des ULM...

ET CELA EN FRANCE (étendue) ! Pas question de se laisser imposer des diktats européens ou tout autres, et pas question de se mêler des affaires des autres.

Bien sûr, pour ça... faut voir un peu plus grand que l'offrande de colifichets aux gonzesses.

L'accident de La Réunion sera-t-il l'accident de trop ? Les termes du courrier de Kolair974 sont bien choisis pour créer l'effet domino qui nous pend au nez. Prions pour que mamie-vapote ait une grosse envie d'emmerder d'autres que nous... Sinon, ça va chier !

Comme dit Gilou, philosophe-diéséliste et psycho-chaudronnier : les oiseaux, les pilotes et les sages prennent de la hauteur ; les autres restent en bas avec les fusils....

Bons vols, en attendant un miracle.

Miguel Horville


Article de Zinfos974 en ligne

Lire le communiqué de Kolair974 sur Zinfos974 (img)

Lire les commentaires des lecteurs de Zinfos974 (img)

Réponse du cabinet du premier ministre au rapport de UFCNA - Kolair974

ANCIENS EDITOS
Et s'il y avait moyen de ne pas disparaître ?
juillet 2023
Un constructeur qui se fout bien du monde
juin 2023
Quand sonne l'heure
avril 2023
Situations conflictuelles
mars 2023
Le coup du marteau sur la tong
février 2023
Mon curé chez les ulmistes
janvier 2023
Les complices
décembre 2022
Quand les clubs nous font voler
octobre 2022
Fin de cycle sur tapis rouge
septembre 2022
Quand l'intégrisme vert vire au kaki
août 2022
Les règles et ce qu'on en fait
juillet 2022
Grand pouvoir et irresponsabilité
juin 2022
Un martien, sinon rien...
avril 2022
Et si on taxait l'indécence ?
mars 2022
Une lente descente vers le désenchantement
février 2022
Un ''sentiment'' d'augmentation...
janvier 2022
Histoire d'un voyage ordinaire extra
décembre 2021
MANEX pour OBL en OPS ULM
octobre 2021
MULM de la FFPLUM : une réussite !
septembre 2021
Du bal des timbrés aux joyeux suicidés
août 2021
Une idée féministe... l'ULM inclusif tendance woke sauce Fayence
juillet 2021
Une balle dans le pied... Une autre dans la tête !
juin 2021
Monopole, le chemin de la régression
mai 2021
La pilule de la veille
avril 2021
L'argent des autres
mars 2021
Comparaison n'est pas raison
février 2021
Fédérer, uniformiser... désunir
janvier 2021
De quoi j'me mêle ?
décembre 2020
Le diable se cache dans les petits caractères
novembre 2020
La cocorilose* en inaction
octobre 2020
J'ai perdu mon ombre... et bientôt ma liberté
septembre 2020
Punir les pilotes ; une idée citoyenne !
août 2020
Et Dieu créa la différence
juillet 2020
Bonne fête, mère Mozette
juin 2020
Vivre riche, sans modération
mai 2020
Histoire d'un rêve qui se termine
avril 2020
Le virus qui rend tout fou
mars 2020
Ceux dont la vie vaut plus
février 2020
Les bonnes résolutions
janvier 2020
Les pendul' à l'heure
décembre 2019
Pour qui roule la fédé' ?
novembre 2019
Qualif' radio : le début du renoncement
octobre 2019
Cherche ULM désespérément
septembre 2019
De qui se moque-t-on ?
août 2019
Les spécialistes
juillet 2019
Le respect des hôtes, des autres
juin 2019
Métastases cherchent naïfs pour proliférer
mai 2019
Les nouveaux ULM...
avril 2019
Vend liberté : mise à un prix 300 000 euros !
mars 2019
Remplir les cases
février 2019
Générations éphémères
janvier 2019
Est-il urgent d'attendre ?
décembre 2018
Aérodrome avec supplément d'âme
novembre 2018
Promotions à débattre
octobre 2018
Victimes or not victimes ?
septembre 2018
La foire aux accessoires
août 2018
Esprit ULM... es-tu là ?
juillet 2018
Entre peu et pas, un état d'esprit
juin 2018
Espace Schengen, my ass...
mai 2018
Entêtement irresponsable
avril 2018


Du carburant frais pour voler ''safe''
Mars rime généralement avec reprise des vols. Les pilotes retrouvent les clubs, saluent les copains, visitent leur ULM qu'ils ont entretenu régulièrement durant la saison creuse, en personnes responsables et soucieuses de leur sécurité. Dernière inspection à la machinerie avant de démarrer. Certains vont...

Universalité ; diversité ; francophonie...
février 2018
ULM : aéronef sémantiquement indésirable
janvier 2018
Ce contexte qui brise le rêve ?
décembre 2017
Parler patois pas parler à toi ?
novembre 2017
From rustic to high-tech
octobre 2017
S'élever, se régaler, se déplacer...
septembre 2017
De l'impuissance à l'imposture
août 2017
Baliser entre les cônes
juillet 2017
ULM : le bal des hypocrites
juin 2017
Les marquis du narquois vous em... brassent
mai 2017
500 kg : et après ?
avril 2017
Il est si facile d'interdire
mars 2017
A quand les ZIP ?
février 2017
Spécialistes en herbe
janvier 2017
Légèreté
décembre 2016
Comprenez si vous pouvez
novembre 2016
Le ciel a bon dos
octobre 2016
Salon de Blois : les limites
septembre 2016
Les euro-cocus du 8.33
août 2016
Concepteurs amateurs
juillet 2016
Ce chien... un humain comme les autres
juin 2016
Fumisterie électrique
mai 2016
De l'économie au foutage de gueule
avril 2016
Ça va chier !
mars 2016
Presbyte cherche gros caractères
février 2016
Et après?
janvier 2016
Le prix du baril d'a-brut-i...
décembre 2015
Vol de nuit : le bal des hiboux
novembre 2015
Et si la sophistication tuait ?
octobre 2015
Victimes consentantes
septembre 2015
Le sentir... ou pas
août 2015
La saison des gamelles
juillet 2015
Qui osera ?
juin 2015
Un système qui nous échappe
mai 2015
Multicopters : vers une 7e classe ULM ?
avril 2015
Le cinquième élément : celui de trop
mars 2015
Vigipirate : entre psychose et laisser-aller
février 2015
Dans le brouillard de la schizophrénie
janvier 2015
Une furieuse envie de voler !
décembre 2014
Marques sulfureuses... attention patates chaudes !
novembre 2014
Ceux dont la vie vaut moins...
octobre 2014
Drones : la messe est dite
septembre 2014
Attention aux bagages
août 2014
Dieu ne connaît pas ma soeur !
juillet 2014
L'ultime décision ; question de choix
juin 2014
Le beurre, l'argent du beurre et le reste on s'en fout
mai 2014
Volez! : la fin d'une histoire
avril 2014
Nous irons tous au paradigme*
mars 2014
Histoire belge
février 2014
Transfert d'incompétence : le Noël des voyous
janvier 2014
Drones à toutes les sauces
décembre 2013
Sophistication simplifiée
novembre 2013
Histoires de discrimination
octobre 2013
Un cône, ça se respecte ou ça se fume
septembre 2013
Dommages collatéraux
août 2013
Voler n'est pas un caprice
juillet 2013
Profiter c'est bien : mériter c'est mieux
juin 2013
Rencontres avec des martiens
avril 2013
Les pommes tombent des arbres... Les bananes s'y accrochent !
mars 2013
La méritocratie des branleurs ; comment accélérer le déclin
février 2013
Occasion : qu'est-ce qui cloche au pays des ulmistes ?
janvier 2013
Problèmes d'entoilage X-Air : lumière en vue
décembre 2012
Total Access ou l'étonnant paradoxe d'un vampire au sourire d'ange
novembre 2012
Une tablet'... à tous prix !
octobre 2012
Sainte Sarah is watching you*
septembre 2012
Intérêts... Désintérêt ? Connivence ou naïveté ?
août 2012
Conflit de probité ou incompétence... le danger guette
juillet 2012
J'ai tombé, je m'ai fait mal, je m'ai relevé... ou pas
juin 2012
En mai, fais ce qu'il te plaît...
mai 2012
Le bruit flou de l'administration
avril 2012
Rotax 912 iS : une innovation qui se mérite
mars 2012
Ne sombrons pas dans la vulgarité
février 2012
Et quoi d'autre pour 2012 ?
janvier 2012
Voler, c'est voler
décembre 2011
Les limites ont été atteintes... et dépassées !
novembre 2011
Blades...
octobre 2011
Les femmes, mères de tous les maux
septembre 2011
Le Tour ULM : une belle vitrine pour l'aéronautique
août 2011
Fausse-bonne idée cherche gogos... pour allonger l'oseille
juillet 2011
Du choix des mots et des propos
juin 2011
Basses couches en vert kaki
mai 2011
Ce facteur qui sonne toujours ... le glas
avril 2011
OUI... MAIS...
mars 2011
Des vautours planent sur nos ULM
février 2011
Restons éveillés
janvier 2011
Faisons un rêve
décembre 2010
Attention à la tâche d'huile...
novembre 2010
Mon royaume pour un bidon
octobre 2010
Genèse d'une Loi liberticide
septembre 2010
Aime le ciel, et le ciel t'aimera... peut-être
août 2010
Voler en Belgique... ou rouler
juillet 2010
Poule, oeuf et sophistication : la classe de plus, la classe de trop ?
juin 2010
Sous couvert d'anonymat
mai 2010
Taxe carbone : carbonisée
avril 2010
L'union fait notre force, notre salut
mars 2010
Le désespoir de ceux qui restent
février 2010
Bug de l'An 2000 : une simple répétition ?
janvier 2010
Migration : coucous désorientés
décembre 2009
La Chine s'éveille ; le monde s'endort
novembre 2009
Une crise... quelle crise ?
octobre 2009
Un parachute par amour, ou par respect
septembre 2009
Quand les pilotes dérapent...
août 2009
Quand les médias dérapent !
juillet 2009
A moi le ciel électronique !
juin 2009
A la gravité s'ajoute la connerie !
mai 2009
Etrange réglementation...
avril 2009
Inauguration
mars 2009

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2023










page générée en 0,08 sec.