logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Edito janvier 2023
173 articles .......... anciens éditos


vignette
Mon curé chez les ulmistes

Si l'organisation du salon de Blois 2022 s'est globalement montrée à la hauteur du défi, un événement surprenant a déclenché la discorde : le dimanche matin, dernier jour de l'exposition, un prêtre catholique a fait une messe dans l'enceinte du MULM, avec diffusion des cloches.

Puis le curé a béni les ULM présents et organisé une quête, dont le bénéfice fut reversé au pôle handi de la fédé'...

Le président de la FFPLUM Sébastien Perrot qui en a approuvé l'accomplissement, semble trouver cela normal, et défend sa position dans un courrier envoyé aux comités directeur et régionaux :
''... J'assume totalement d'avoir donné mon autorisation à cette célébration ... Il est fréquent dans certains sports de pleine nature ... que des prêtes soient associés à des événements sportifs ... Le prêtre venu ... comme bénévole ... a proposé cette célébration dans un cadre très ponctuel et œcuménique ... La loi sur la laïcité n'est pas une loi sur la neutralité mais sur la liberté de pratique et l'enceinte du salon n'est pas soumise aux mêmes obligations qu'un établissement comme un lycée ou une mairie ... Il faut être pragmatique et humain ... J'aurais réagi de la même manière avec un rabbin ou un imam ulmiste aussi investi ... Je peux comprendre que le côté folklorique surprenne mais il n'affecte en rien l'intégrité des principes de la république ...''

Outre (au moins) une contre-vérité énoncée, tout le monde ne partage pas cet avis. De fait, il aurait été inspiré de prendre le pouls, voire de demander l'avis des adhérents. Car sauf cécité fulgurante, je n'ai pas lu dans les statuts de la FFPLUM que le taulier avait pour mission d'éclairer notre activité d'une lumière divine.

En général, je m'implique personnellement dans l'analyse des sujets polémiques ou clivants. Mais ici, vu qu'on bricole dans le subtil, j'ai choisi de demander son avis à un spécialiste de ces questions : Guy-Pierre Toussaint.

Question : Le président d'une fédération sportive laïque peut-il décider d'inviter un représentant religieux pour célébrer une messe durant un événement public impliquant ladite fédération ?

L'intrusion religieuse dans un environnement laïc est un phénomène qui suscite de nombreuses préoccupations. C'est un sujet sensible qui nécessite une réflexion approfondie. Lorsqu'une religion s'immisce dans des sphères qui ne lui sont pas propres, elle peut générer des tensions et des conflits.

Il est surprenant qu'un président de fédération sportive laïque prenne une décision unilatérale sans concertation. En premier lieu, cela pourrait susciter des réactions de la part des membres de la fédération, en particulier ceux qui ne partagent pas les convictions religieuses du cas précis ou qui considèrent que la religion n'a pas sa place dans le sport.
Cela peut créer un sentiment d'exclusion pour certains adhérents et porter atteinte à l'esprit de la laïcité. Cela peut également compromettre la crédibilité de la fédération auprès des partenaires, des sponsors et des autres acteurs du monde sportif.

Dans tous les cas, il serait important que la fédération prenne en compte les opinions et les convictions de tous ses membres, afin de garantir une neutralité essentielle à la préservation de l'égalité entre les citoyens de toutes les croyances


Question : Que dit précisément la loi française sur la laïcité à ce sujet ?

En France, la laïcité est un principe fondamental inscrit dans la Constitution et les lois de la République. Elle garantit la liberté de conscience et de culte, tout en assurant la neutralité de l'État et des services publics à l'égard des religions.

Concernant les associations et fédérations sportives, la loi française sur la laïcité prévoit que ces organisations sont soumises au principe de neutralité religieuse dans l'exercice de leurs activités. Cela signifie qu'elles ne doivent pas favoriser ou discriminer une religion ou une croyance en particulier, ni imposer de pratiques religieuses à leurs membres.

En cela, l'article L. 131-14 du Code du sport impose aux fédérations sportives de ''garantir la liberté d'opinion, de conscience et de religion des personnes licenciées'', ainsi que de ''respecter la neutralité confessionnelle et politique de leurs membres et usagers''.

En résumé, la loi française sur la laïcité impose aux fédérations sportives de respecter le principe de neutralité religieuse et de garantir la liberté de conscience et de religion de leurs membres. Tout comportement ou décision contraire à ce principe peut être considéré comme illégal et sanctionné en conséquence.


Question : Peut-on en conclure que le déroulement des événements durant le salon de Blois est contraire à la loi ?

Dans un contexte où une fédération sportive se veut laïque et respectueuse de la diversité de ses membres, le fait de célébrer une messe, bénir des ULM sans demande et accord explicites de leur propriétaire, faire sonner les cloches et organiser une quête peut être considéré comme une violation du principe de neutralité religieuse.

Ces actions de nature religieuse pourraient être perçues comme le soutien ou la promotion d'une religion particulière par la fédération sportive. De plus, elles pourraient être considérées comme un manque de respect envers les membres de la fédération qui n'appartiennent pas à cette religion.

Il est important que les fédérations sportives s'assurent que toutes les activités organisées dans le cadre de leurs rassemblements respectent la neutralité religieuse et garantissent la liberté de conscience et de religion de leurs membres. Tout comportement ou décision contraire à ce principe peut être considéré comme illégal et sanctionné en conséquence. Donc oui, les événements passés sont en infraction avec la loi, tant dans sa lettre que dans son esprit.


Question : Cet ''événement'' constitue-t-il un risque, un précédent, qui pourrait poser problème dans l'avenir ?

Il s'agit d'un cas spécifique et il est important de prendre en compte les circonstances particulières. Cependant, certaines religions peuvent être considérées comme ''conquérantes'' dans la mesure où elles cherchent à étendre leur influence et leur présence dans différents domaines de la société, y compris le sport.

Si une religion ou un groupe religieux tente de s'approprier un événement sportif ou de promouvoir ses croyances ou pratiques religieuses au sein d'une fédération sportive laïque, cela peut être considéré comme une violation des principes de la laïcité et de la neutralité religieuse. Les fédérations sportives doivent donc être prêtes à agir rapidement pour éviter que cela ne se produise.
Il n'est pas à mettre en doute qu'un événement de la sorte crée un précédent qui ne sera ignoré de personne. Et même si les motivations sont toujours multiples et complexes en termes d'entrisme ou de prosélytisme, cela offre une porte d'entrée et pourrait inciter une religion conquérante à prendre une ''revanche'' par des exigences a minima égalitaires. Dans ce cas, s'opposer à des consécrations diverses, des rites ou des réglementations spécifiques deviendrait compliqué.
En résumé, si chaque religion est libre de pratiquer ses croyances dans le respect de la loi, il est important que les fédérations sportives laïques restent vigilantes et garantissent que toutes les activités organisées dans le cadre de leurs rassemblements respectent la neutralité religieuse et garantissent la liberté de conscience et de religion de leurs membres.



Personnellement, je m'étonne du manque d'anticipation que constitue la décision de laisser s'opérer une messe au salon ULM de Blois.

Bien qu'incroyant, eu égard à son histoire, je considère la France comme terre chrétienne. De fait, j'admets la primauté de cette religion, la considère comme consubstantielle de ses racines et n'entends qu'aucune autre ne s'impose à elle.

Pour autant, et justement parce que je la respecte comme telle, je pense que la religion chrétienne ne doit s'exposer d'aucune manière à toute compétition interreligieuse qui la menacerait. Elle bénéficie d'une sorte de protection par la loi de 1905 (séparation de l'état et de l'église) ; cela lui confère un avantage iconographique cultuel, une valeur essentielle à l'heure où on démonte des statues sans se soucier de la volonté du peuple.

Ouvrir le salon des ULM à des rites chrétiens, c'est l'ouvrir à tous les progressistes-idéalistes aux desseins nébuleux qui ne demandent que ce genre de démonstration pour exiger leur quote-part.

Donc sauf à vouloir transformer l'exposition de Blois en salon œcuménique des divinités auréolées, et pourquoi pas en salon des arts divinatoires, de l'astrologie, de la magie et des rites sataniques, je pense que l'autorisation accordée pour pratiquer un ministère religieux était totalement aventureuse.

Ou sciemment intentionnelle...

Après... Je ne suis pas dans la tête de ceux qui décident ce genre de manigance. Reste que le public n'est pas venu entendre du prêchi-prêcha, ni recevoir des projections d'eau bénite ; seulement voir des ULM. Pour le spirituel, les croyants sont assez grands pour se rendre à l'église sans qu'on les y force. Quant à la vacuité des raisons invoquées... mettons la sur le compte d'un moment d'égarement... ou d'une stratégie foireuse.

Perso, je remercie l'incréé pour le magnifique coucher de soleil qu'il m'offre sans contrepartie. Et plutôt que brûler un cierge innocent sur l'autel du mysticisme, je vais de ce pas cramer quelques litres d'encens... d'essence à la gloire d'Eole et de son escadrille de griffons, de phénix, d'alcyons et d'amphiptères !

Comme dit Gilou, philosophe-diéséliste et psycho-chaudronnier : Parler de politique provoque l'animosité. Parler religion engendre l'hostilité. Mêler les deux sujets préserve de la paix..

Bons vols, avec la bénédiction du seigneur.

Miguel Horville


copyright Jean-François Ledru - profil fb


ANCIENS EDITOS
Et la montagne accoucha d'une souris
mars 2024
Le client est-il roi ?
janvier 2024
Remise de gaz : y penser à deux fois !
décembre 2023
Cachez cet objet volant télépiloté que je ne saurais voir
octobre 2023
Blois 2023 : l'audace et la persévérance
septembre 2023
Et s'il y avait moyen de ne pas disparaître ?
juillet 2023
Un constructeur qui se fout bien du monde
juin 2023
Quand sonne l'heure
avril 2023
Situations conflictuelles
mars 2023
Le coup du marteau sur la tong
février 2023
Mon curé chez les ulmistes
janvier 2023
Les complices
décembre 2022
Quand les clubs nous font voler
octobre 2022
Fin de cycle sur tapis rouge
septembre 2022
Quand l'intégrisme vert vire au kaki
août 2022
Les règles et ce qu'on en fait
juillet 2022
Grand pouvoir et irresponsabilité
juin 2022
Un martien, sinon rien...
avril 2022
Et si on taxait l'indécence ?
mars 2022
Une lente descente vers le désenchantement
février 2022
Un ''sentiment'' d'augmentation...
janvier 2022
Histoire d'un voyage ordinaire extra
décembre 2021
MANEX pour OBL en OPS ULM
octobre 2021
MULM de la FFPLUM : une réussite !
septembre 2021
Du bal des timbrés aux joyeux suicidés
août 2021
Une idée féministe... l'ULM inclusif tendance woke sauce Fayence
juillet 2021
Une balle dans le pied... Une autre dans la tête !
juin 2021
Monopole, le chemin de la régression
mai 2021
La pilule de la veille
avril 2021
L'argent des autres
mars 2021
Comparaison n'est pas raison
février 2021
Fédérer, uniformiser... désunir
janvier 2021
De quoi j'me mêle ?
décembre 2020
Le diable se cache dans les petits caractères
novembre 2020
La cocorilose* en inaction
octobre 2020
J'ai perdu mon ombre... et bientôt ma liberté
septembre 2020
Punir les pilotes ; une idée citoyenne !
août 2020
Et Dieu créa la différence
juillet 2020
Bonne fête, mère Mozette
juin 2020
Vivre riche, sans modération
mai 2020
Histoire d'un rêve qui se termine
avril 2020
Le virus qui rend tout fou
mars 2020
Ceux dont la vie vaut plus
février 2020
Les bonnes résolutions
janvier 2020
Les pendul' à l'heure
décembre 2019
Pour qui roule la fédé' ?
novembre 2019
Qualif' radio : le début du renoncement
octobre 2019
Cherche ULM désespérément
septembre 2019
De qui se moque-t-on ?
août 2019
Les spécialistes
juillet 2019
Le respect des hôtes, des autres
juin 2019
Métastases cherchent naïfs pour proliférer
mai 2019
Les nouveaux ULM...
avril 2019
Vend liberté : mise à un prix 300 000 euros !
mars 2019
Remplir les cases
février 2019
Générations éphémères
janvier 2019
Est-il urgent d'attendre ?
décembre 2018
Aérodrome avec supplément d'âme
novembre 2018
Promotions à débattre
octobre 2018
Victimes or not victimes ?
septembre 2018
La foire aux accessoires
août 2018
Esprit ULM... es-tu là ?
juillet 2018
Entre peu et pas, un état d'esprit
juin 2018
Espace Schengen, my ass...
mai 2018
Entêtement irresponsable
avril 2018
Du carburant frais pour voler ''safe''
mars 2018
Universalité ; diversité ; francophonie...
février 2018
ULM : aéronef sémantiquement indésirable
janvier 2018
Ce contexte qui brise le rêve ?
décembre 2017
Parler patois pas parler à toi ?
novembre 2017
From rustic to high-tech
octobre 2017
S'élever, se régaler, se déplacer...
septembre 2017
De l'impuissance à l'imposture
août 2017
Baliser entre les cônes
juillet 2017
ULM : le bal des hypocrites
juin 2017
Les marquis du narquois vous em... brassent
mai 2017
500 kg : et après ?
avril 2017
Il est si facile d'interdire
mars 2017
A quand les ZIP ?
février 2017
Spécialistes en herbe
janvier 2017
Légèreté
décembre 2016
Comprenez si vous pouvez
novembre 2016
Le ciel a bon dos
octobre 2016
Salon de Blois : les limites
septembre 2016
Les euro-cocus du 8.33
août 2016
Concepteurs amateurs
juillet 2016
Ce chien... un humain comme les autres
juin 2016
Fumisterie électrique
mai 2016
De l'économie au foutage de gueule
avril 2016
Ça va chier !
mars 2016
Presbyte cherche gros caractères
février 2016
Et après?
janvier 2016
Le prix du baril d'a-brut-i...
décembre 2015
Vol de nuit : le bal des hiboux
novembre 2015
Et si la sophistication tuait ?
octobre 2015
Victimes consentantes
septembre 2015
Le sentir... ou pas
août 2015
La saison des gamelles
juillet 2015
Qui osera ?
juin 2015
Un système qui nous échappe
mai 2015
Multicopters : vers une 7e classe ULM ?
avril 2015
Le cinquième élément : celui de trop
mars 2015
Vigipirate : entre psychose et laisser-aller
février 2015
Dans le brouillard de la schizophrénie
janvier 2015
Une furieuse envie de voler !
décembre 2014
Marques sulfureuses... attention patates chaudes !
novembre 2014
Ceux dont la vie vaut moins...
octobre 2014
Drones : la messe est dite
septembre 2014
Attention aux bagages
août 2014
Dieu ne connaît pas ma soeur !
juillet 2014
L'ultime décision ; question de choix
juin 2014
Le beurre, l'argent du beurre et le reste on s'en fout
mai 2014
Volez! : la fin d'une histoire
avril 2014
Nous irons tous au paradigme*
mars 2014
Histoire belge
février 2014
Transfert d'incompétence : le Noël des voyous
janvier 2014
Drones à toutes les sauces
décembre 2013
Sophistication simplifiée
novembre 2013
Histoires de discrimination
octobre 2013
Un cône, ça se respecte ou ça se fume
septembre 2013
Dommages collatéraux
août 2013
Voler n'est pas un caprice
juillet 2013
Profiter c'est bien : mériter c'est mieux
juin 2013
Rencontres avec des martiens
avril 2013
Les pommes tombent des arbres... Les bananes s'y accrochent !
mars 2013
La méritocratie des branleurs ; comment accélérer le déclin
février 2013
Occasion : qu'est-ce qui cloche au pays des ulmistes ?
janvier 2013
Problèmes d'entoilage X-Air : lumière en vue
décembre 2012
Total Access ou l'étonnant paradoxe d'un vampire au sourire d'ange
novembre 2012
Une tablet'... à tous prix !
octobre 2012
Sainte Sarah is watching you*
septembre 2012
Intérêts... Désintérêt ? Connivence ou naïveté ?
août 2012
Conflit de probité ou incompétence... le danger guette
juillet 2012
J'ai tombé, je m'ai fait mal, je m'ai relevé... ou pas
juin 2012
En mai, fais ce qu'il te plaît...
mai 2012
Le bruit flou de l'administration
avril 2012
Rotax 912 iS : une innovation qui se mérite
mars 2012
Ne sombrons pas dans la vulgarité
février 2012
Et quoi d'autre pour 2012 ?
janvier 2012
Voler, c'est voler
décembre 2011
Les limites ont été atteintes... et dépassées !
novembre 2011
Blades...
octobre 2011
Les femmes, mères de tous les maux
septembre 2011
Le Tour ULM : une belle vitrine pour l'aéronautique
août 2011
Fausse-bonne idée cherche gogos... pour allonger l'oseille
juillet 2011
Du choix des mots et des propos
juin 2011
Basses couches en vert kaki
mai 2011
Ce facteur qui sonne toujours ... le glas
avril 2011
OUI... MAIS...
mars 2011
Des vautours planent sur nos ULM
février 2011
Restons éveillés
janvier 2011
Faisons un rêve
décembre 2010
Attention à la tâche d'huile...
novembre 2010
Mon royaume pour un bidon
octobre 2010
Genèse d'une Loi liberticide
septembre 2010
Aime le ciel, et le ciel t'aimera... peut-être
août 2010
Voler en Belgique... ou rouler
juillet 2010
Poule, oeuf et sophistication : la classe de plus, la classe de trop ?
juin 2010
Sous couvert d'anonymat
mai 2010
Taxe carbone : carbonisée
avril 2010
L'union fait notre force, notre salut
mars 2010
Le désespoir de ceux qui restent
février 2010
Bug de l'An 2000 : une simple répétition ?
janvier 2010
Migration : coucous désorientés
décembre 2009
La Chine s'éveille ; le monde s'endort
novembre 2009
Une crise... quelle crise ?
octobre 2009
Un parachute par amour, ou par respect
septembre 2009
Quand les pilotes dérapent...
août 2009
Quand les médias dérapent !
juillet 2009
A moi le ciel électronique !
juin 2009
A la gravité s'ajoute la connerie !
mai 2009
Etrange réglementation...
avril 2009
Inauguration
mars 2009

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2024













page générée en 0,07 sec.