logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Dossiers

<< page..12345678..page >>


Dominique Méreuze présente les chantiers en cours


AG FFPLUM 2011


Objectif sécurité



Accès rapides


Les chantiers en cours

P- L'un des gros chantiers, relevant par instant de l'irrationnel, celui relatif à l'accès aux ULM aux terrains contrôlés ou ayant une procédure IFR publiée. La FFPLUM persiste à demander l'abrogation de l'article de l'arrêté qui oblige à la demande d'autorisation, laquelle est accordée ou non en fonction des humeurs des uns et des autres. Un espoir est laissé, mais aucune date n'est avancée. Les raisons de cette lenteur sont pour le moins obscures. D. Méreuze s'accroche à ce dossier.

- Autre dossier complexe en passe de trouve sa conclusion : la Classe 6 hélicoptère ultra léger. Les travaux, tant administratifs que technique, les essais, les premières formations et l'investissement dans les heures de location d'un Kompress tendent à montrer que l'été verra officiellement cette nouvelle classe reconnue et entérinée. D. Méreuze a réaffirmé que la Classe 6 devra se conformer à la réglementation en vigueur ou ne pas être.

- La fédération travaille avec la DGAC sur l'identification nationale à vie pour toutes les classes. Une simplification administrative qui ne fait que reprendre l'exemple des véhicules routiers, permettant un meilleur suivi des aéronefs, l'établissement d'un réel fichier national et la possibilité de reconnaître des machines à problème (volées, accidentées...).

- Le remorquage des planeurs par les ULM, aujourd'hui interdit par notre réglementation ULM; fait partie des options qui enrichiraient la catégorie ULM, si tant est qu'elle doit l'être. La FFVV est demandeur et le président Méreuze n'y voit aucune objection si les appareils choisis pour cela respectent la réglementation sans l'écorner.

- Face à l'emprise et l'agrandissement des couloirs commerciaux et militaires, la FFPLUM (dans le cadre du CNFAS - Conseil National de fédérations Aéronautiques et Sportives - regroupant 9 fédérations) défend avec énergie les espaces aériens qui restent à l'aviation légère et propose le cas échéant des aménagements sans lesquels bien des pilotes seraient cloués au sol et des bases ULM fermées. La DIRCAM a annoncé des élargissements de certains RTBA, en contrepartie de quoi la FFPLUM a proposé des rétrécissements là où cela était possible. Les études sont en cours et les résultats attendus prochainement, au rang desquels la désactivation des réseaux quand ils ne sont pas actifs ou utiles.

- Outre les travaux autour des sujets brûlants des systèmes anticollisions, de la règle voir et éviter, ainsi que celui des ''manifestations aériennes'', ou des responsabilités des Directeurs des vols. La fédération ajoutera les groupes de travail et les réunions sur l'intermédiation en assurances, sur les règles de Natura 2000 et ses systématiques enquêtes d'incidence, sur la défense et le devenir des sports motorisés.

- Le CNFAS et ses fédérations éditeront prochainement un opuscule juridique CNFAS très complet qui sera mis à la disposition d'associations leur donnant conseils et pistes pour mieux contrecarrer les projets d'éradications des aérodromes.

- Les travaux relatifs à l'aménagement de la réglementation pour la classe paramoteur se poursuivent. C'est très compliqué et les spécialistes que sont Joël Amiable et Luc de Tilly y travaillent d'arrache-pied. La fédération amorcera avec les services de la DGAC une étude plus approfondie de ce qu'il pourrait être envisagé de faire en terme d'allègement réglementaire pour les plus simples et les plus légers des ULM.

- Bernard Fabre et Joël Amiable traitent de front avec la DGAC le dossier des questions de l'examen théorique tronc commun, dans le but de les rendre propres à tester les connaissances des candidats et non à les piéger le jour de l'examen.

- La motorisation électrique est également un sujet de préoccupation pour la FFPLUM qui voudrait s'entendre avec la DGAC pour aider à son développement pour la rendre plus opérationnelle et accessible. Il s'agit de ne pas céder à la mode et d'éliminer les chasseurs professionnels de subventions à fonds perdus.

- Le dossier de l'équipement des aéronefs en radios 8,33 est suivi de près au nieavu européen. Rien n'est clairement établi aujourd'hui.

- Les actions de la FFPLUM continuent et se développent au sein de la commission des vols adaptés, avec la commission ''Jeunes'' dont les demandes sont nombreuses, et la commission ''Voler au féminin''.

- Le Championnat de France (qui se déroulera à Couhé en 2011) est un franc succès, surtout en paramoteurs. En international la France a remporté une médaille d'or en multiaxe biplace et une médaille de bronze aux championnats d'Europe en Angleterre au mois d'août 2010. Le championnat du monde est prévu au mois d'octobre pour les Classic Class en Israël. Pour les paramoteurs, pas de compétition internationale d'organisée malheureusement en 2010... pas plus qu'en 2011. C'est pourquoi la FFPLUM et l'association CARNAVOL avec le soutien du Comité Régional ULM PACA, organiseront une coupe du monde de paramoteur axée sur la maniabilité, sur les aérodromes de Gap et Aspres, avec pour chef d'orchestre notre CTN Patrice Girardin. Elle se déroulera au mois de septembre 2011 selon un concept d'épreuves innovantes qui devraient intéresser un large public. - Patrick Gandil a décider de ne pas geler comme l'an passé les subventions de la DGAC. Il est attendu du Ministère des Sports, des conventions d'objectif de subventions en stabilité par rapport à 2010.



<< page..12345678..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2024










page générée en 0,05 sec.