logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..1234567..page >>




Blackshape Aircraft Prime 912 S


La Ferrari du ciel



Accès rapides


Ce qui change... ou pas

Comme évoqué plus haut, la fabrication du Prime a évolué depuis les premiers Master. Si le Prime bénéficie toujours d'une cellule de survie renforcée pour la sécurité passive de l'équipage, la structure entièrement composite fait appel à une technologie carbone hot-melt® (FAR25) sous autoclave qui lui confère une résistance accrue et une plus grande précision des ajustages. Les ailes démontables reçoivent une nouvelle griffe d'attache en titane qui autorise une déformation plastique que l'ancienne en carbone ne permettait pas. Au rang des innovations inconnues du monde ULM, un module électronique de diagnostic avancé (ADM) s'occupe d'enregistrer la ''vie'' du Prime (nombre d'heures, sorties des roues, atterrissages...). Cette ''boîte noire'' fait partie intégrante de la sécurité passive. Elle permet un suivi méthodique de l'appareil et donne des informations précieuses autant en cas d'accident que pour l'entretien ou la revente d'occasion. Surtout, elle a pour vocation d'enregistrer les paramètres de vol pour le respect de l'enveloppe de vol et d'envoyer automatiquement un rapport des éventuels dépassements à l'usine ou l'importateur. Une technologie qui, à défaut de coller idéalement à la philosophie initiale ULM, évitera que soient revendus des appareils au passé douteux (la réglementation ULM n'imposant pas de carnet de suivi). Une autre modification est apparue, rendant plus réaliste le concept Prime : la fiche de données techniques. Ainsi la Vne est ramenée à 340 km/h au lieu des 372 du Master, et la vitesse de croisière est annoncée à 275 km/h (Rotax 100 ULS à 75%) contre 280 à 306 antérieurement. Une sagesse qui crédibilise le propos.


Le logement du parachute entre moteur et habitacle est également petit coffre permettant d'équilibrer les masses embarquées.


Equipement pléthorique

L'équipement de série se compose d'un moteur Rotax 100 ch accouplé à une hélice bipale réglable en vol (en série seulement avec le pack sport), de trains d'atterrissage rétractables, d'alarmes de décrochage ou de trains rentrés, d'un ensemble radio-transpondeur mode S et d'un parachute situé entre le compartiment moteur et l'habitable. Notons à son sujet que le dispositif de survie est placé dans un petit coffre accessible seulement de l'extérieur, coffre qui permet encore de loger quelques menus objets comme la trousse d'outils et autres babioles n'ayant rien à faire en cabine. Les ensembles de roues et freins Béringer (avec pneus aéronautiques) sont de série sur le Prime livré par Phoenix Aircraft, de même qu'un G-mètre et une bille physique. En option, il est proposé deux réservoirs supplémentaires de 22 litres, un système de freinage différentiel, une boîte à air, un chauffage cabine, un afficheur Dynon Skyview (ou Garmin équivalent), une sellerie cuir (ou finition personnalisée), un auto-pilote, une verrière anti-UV, un pare-soleil, une clim' arrière... Quand à l'instrumentation, elle est ''à la carte'', chacun choisissant les options qui lui paraissent appropriées. A ce niveau tarifaire, on ne lésine plus sur les p'tits plaisirs !


Commandes secondaires... il y en a partout !


Et de l'aotre côté, des breakers, des tirettes et des machins très utiles... sur un avion.


La place arrière capitonnée.



<< page..1234567..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2022













page générée en 0,03 sec.