logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..123456789..page >>




APEV Demoichelle Rotax 462


L'héritage de Santos Dumont



Accès rapides


Les guignols font les guignols

Il n'y a rien de plus agaçant que le sentiment d'être passé à côté de quelque chose. Aussi le lendemain, je retourne à Viabon (28) pour un contre-essai de la Demoichelle. Daniel pense que j'ai volé trop lentement la veille. Je repars donc en vol avec cette fois la volonté de comprendre ce qui a occasionné l'instabilité perçue la veille. Mais aujourd'hui les conditions ne sont plus celles d'hier ; un vent soutenu de trois quarts à plein travers balaye la piste. Pourtant le décollage ne pose aucune difficulté. J'en suis agréablement surpris. Cela confirme ma première impression : la Demoichelle offre une honnête défense au vent. Comme on me l'a conseillé, je conserve un régime moteur voisin de 5 500 tr/m, qui se traduit par une vitesse de 85-90 km/h. Et effectivement cette fois l'ULM est stable. De même il est nettement moins piqueur. Le manche reste un peu lourd, mais sans défaut. Comme lors du vol précédent, je n'utilise quasiment pas les palonniers. Sauf pour provoquer la glissade (d'ailleurs efficiente). Le ressenti dans les fesses est immédiatement palpable. La bille est donc dans mon... En fait, on vole en mode ''deux axes'', avec un léger lacet induit. Pratique. L'ULM est stable en assiette et je juge le pilotage finalement assez précis. Encore quelques tests et je réduis les gaz pour ressentir à nouveau cette légère instabilité. C'est finalement en levant les yeux sur les doubles guignols d'emplantures d'ailes que l'explication m'apparaît. Ils sont réalisés dans une fine tôle sans raidisseur. Or aux régimes intermédiaires, peut-être à cause du flux de l'hélice, ces équipements souples fléchissent légèrement, occasionnant une flexion comparable à un jeu d'articulation. Une simple entretoise entre les deux pièces constituant chaque guignol serait, selon moi, de nature à annihiler le phénomène. L'atterrissage ne pose pas plus de problème que la veille, preuve qu'il y a réellement un PA, un ILS ou tout autre mécanisme secret d'aide au pilotage dissimulé dans la Demoichelle ! Cette fois, je suis pleinement satisfait de mon essai.


Réalisés en tôle fine et souple, les guignols de gauchissement pourraient être cause d'un comportement instable à basse vitesse. Les rigidifier est une opération très simple.


Le pilote bénéficie d'une vue panoramique dans toutes les directions !


Le réservoir d'une contenance de 12 litres sera prochainement remplacé par une bonbonne en cuivre plus esthétique.









<< page..123456789..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2022










page générée en 0,02 sec.