logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..12345678..page >>




Best Off Skyranger Swift 912 UL


Champion de tout... et du reste



Accès rapides


Simple, mais pas étriqué

Malgré un plancher haut, l'accès à bord du Skyranger n'est pas contraignant. Le simple manche central montre ici son avantage. Les portes à ouverture papillon restent levées grâce à des vérins puissants ; on peut également voler dans cette configuration, mais à vitesse restreinte. Il est en revanche déconseillé de décoller ainsi. Les sièges sont confortables, mais pas anatomiques. Ils sont réglables, comme les palonniers et offrent une position décontractée. L'environnement du cockpit reste à personnaliser. Et pour ce faire, la place ne manque pas. Le manche central émerge de l'épine dorsale composée de tubes principaux à l'extrémité desquels est suspendu le moteur. Un système fiable et costaud qui permet de monter sans distinction des blocs 2T et 4 T. L'ergonomie d'ensemble n'appelle aucune critique, à l'exception du levier de volets un poil trop reculé.


Un hamac fermé par zip permet de ranger les affaires. Pratique et accessible en vol, cet équipement est indispensable pour les voyageurs.


Toutes les gouvernes sont commandées par câbles. Une solution légère et efficace qui a fait ses preuves. Le manche central peut être remplacé en option par un double manche.


Simplement motorisé

Bien amorti, le 912 UL part en douceur. Le volume sonore est élevé, dès le ralenti. Une isolation acoustique renforcée devrait améliorer les choses. Petite familiarisation durant la chauffe : le manche est doux et sans jeu (une option double manche existe) ; le trim est placé juste à côté ; les palonniers n'opposent pas de résistance exagérée... Rien qui ne heurte ou ne surprenne. Le roulage est neutre, sans surprise. Le rayon de braquage permet de tourner sur place et les freins se montrent précis et puissants. Gaz en grand, le moteur rugit dans la cabine. Décidément, il faut travailler cette maudite isolation lors de la construction. Il existe des mousses autocollantes, isolantes, légère et étanches, résistantes au carburant ; ça marche assez bien. Le boucan est d'autant présent que le pas d'hélice assez serré fait grimper le régime aux valeurs les plus sonores (5 800 tr/mn). A peine 150 mètres sont nécessaire pour quitter la planète avec un cran de volets. La montée initiale en lisse à charge maximale s'établit à presque 1 000 ft/mn entre 90 et 95 km/h avec une compensation aux pieds négligeable.


Avec ses performances correctes, son poids raisonnable et sa consommation contenue, le Rotax 912 UL est bien adapté au Skyranger Swift. Le maintien par l'arrière est efficace et léger.


Les capots redessinés assurent une ventilation efficace.



<< page..12345678..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2021













page générée en 0,03 sec.