logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..123456789..page >>




Aerospace (Promecc) Sparviero - 912 S


L'ambition à prix contenu



Accès rapides


L'affaire du moment

Le Sparviero est un ULM homogène et polyvalent qui n'appelle aucune critique particulière. Pour résumer, son prix n'est aucunement usurpé, loin s'en faut. Rappelons qu'il comprends un moteur 100 ch, un parachute BRS 1050, une hélice Duc Swirl Inconel, une radio-intercom Filser, une instrumentation très complète, un trim électrique, des carénages de roues et le chauffage cabine. Le poids vérifié plaide également en sa faveur, puisque le Sparviero est l'un des ULM les plus légers à ce jour, avec le Vampire de Flying Machines et le VL3 de Aveko. Le premier indice qui fait penser à un bon ULM est sans conteste la facilité de pilotage. Qu'on le veuille ou non, et en dépit d'un snobisme idiot qui conduit à se mettre au tas pour prouver d'acadabrantes théories, les avions faciles donnent beaucoup de plaisir, notamment celui de voler sans être lessivé par une extrême tension nerveuse. Le Sparviero, c'est le compagnon sympa qu'on met en l'air sans y penser et qu'on repose sans rien calculer. Côté performances, le sang latin des concepteurs n'a pas failli ! Annoncé pour 256 km/h, la machine d'essai ne m'aura pas offert de vérifier mieux que 215 km/h réels. Aucune déception de ce côté, car sauf à ne voler qu'à la tombée du jour en conditions idéales, la limite Vno prévaut pour voler en sécurité sans fatigue pour la structure (et les bonshommes). Avec une croisière à plus de 200 km/h et une croisière rapide à presque 210 (5 250 tr/mn, régime maxi continu du moteur), le Sparviero est bien assez véloce pour effacer de grandes distances. A ce chapitre justement, avec ses réservoirs de 90 litres de série, l'animal est déjà capable d'opérer sur 900 km à 200 km/h et 1 000 km à 170 km/h. L'usine a de plus prévu des extensions en bouts d'ailes pour augmenter le rayon d'action (330 à 380 km de plus). Certes avec tout ce coco embarqué, maman suivra en skate-board avec les valoches... Les points négatifs sont peu nombreux et concernent principalement les finitions, comme l'aspect de surface du tableau de bord, la position des commandes de climatisation (trop excentrées quand on vole seul), la longueur des manches ou la cinématique de la commande de gaz. Par ailleurs, un capitonnage intérieur léger serait souhaitable, le revêtement noir brillant actuel étant fragile et salissant. Bref rien que l'usine ne puisse facilement et rapidement corriger.


Au prix où est vendu cet aéronef, il est l'une des
meilleures affaires du moment.






<< page..123456789..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2021













page générée en 0,01 sec.