logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Humour

<< page..1234..page >>




PdA 08 : CUE pour Ciel Unique Européen


Turbulences dans le ciel européen à l'horizon 2009-2010



Ciel européen : l'horizon se dégage ?

Fiction, poisson, avenir...

Restons vigilant, car ce poisson d'avril est basé sur des faits authentiques et contient des éléments probables !

Prenez 5 minutes pour comprendre les arcanes d'une enquête bien réelle qui débouche sur une information... un peu fausse, un peu exagérée, et malheureusement... un peu VRAIE aussi !


Les faits (rappel chronologique)
Tous les faits relatés, discours repris et dates mentionnées sont rigoureusement exacts et extraits de publications officielles éditées sur le web comme en attestent les liens rapportés.

Les termes surlignés sont authentiques et restent dans leur contexte.

10/2001

... avant d'être étendue à l'espace aérien inférieur ...
Noir sur blanc ! Pas besoin d'explication de texte pour interpréter cette phrase.

... statut, public ou privé ...
Il n'est pas exclus de confier le contrôle aérien européen à un ou des prestataires privés. Qui dit prIvatisation dit facturation des services. pour s'en persuader, lire : refléter les coûts réels dans le même paragraphe.

Qu'est-ce que l'évolution d'un ... caractère non obligatoire... ...d'une situation actuelle ... ?
Il n'y a qu'une réponse : le caractère obligatoire dans le futur. Comme on parle de spécification techniques, il y a fort à parier qu'un instrument de radio-positionnement soit obligatoire dans un avenir prochain.


01/2008

... appareils sans moteur ...
La commission n'entend oublier personne dans sa réglementation européenne. Avions de tourisme, ULM, deltaplanes, parapentes... Il y en aura pour tout le monde !


2008

... facturation des services en vol ...
Il suffirait de prouver le contraire pour que le fantasme s'écroule de lui-même. Pour l'heure, le mode S a déjà servi à retrouver et poursuivre des "délinquants du ciel" coupables d'incursion en zone de classe A. Aucun rapport n'a démontré une utilité autre.


Les indices

Tous les indices sauf UN relèvent de la fiction. Le seul indice réel est la publication de la carte nationale du nouveau réseau RTBA qui augmente effectivement de façon sensible le volume (pas la surface) d'espace réservé aux militaires.

Messieurs G. Pesches, A. Rivières, D. Alevin, F. Goujon et Y. Poisson appartiennent au monde de la pisciculture, peut-être, mais pas au monde de l'aviation ; du moins pas à ma connaissance.

Il GPEAU... belle invention ; mais ça n'existe pas ... pas encore !

La DGAC fait-elle les yeux doux à l'aviation ultra légère ? Oui, et pour deux raisons majeures. D'abord, elle reconnaît en la personne du Président Méreuze (FFPLUM) un interlocuteur parfaitement valable, à même de servir ses intérêts en montant au créneau sur les combats européens. En second lieu, le mouvement ULM en expansion représente un important réservoir de pilotes français "hexagonaux" qu'il faut servir. A ce titre, elle conserve une légitimité existentielle quand ses prérogatives s'amenuisent peu à peu face à l'EASA (ça, c'est pas du fantasme).

Signalons que tous ces indices ont inquiété des gens... hauts placés, dont un vrai fonctionnaire de la DGAC. Amusant, non ?


Les indiscrétions

Tous est faux !

Attention toutefois : de l'aveu même d'un responsables de la DGAC : "que ce genre de délire ne donne pas des idées à Bruxelles et à l'EASA". Pour ma part, je pense que ces idées sont déjà depuis longtemps dans beaucoup de têtes technocratiques européennes lénifiantes... pas seulement de l'EASA !


L'analyse

Vous l'avez compris, il n'a jamais été question d'interdire le vol des aéronefs de loisir en semaine ! Les quelques réglementations temporaires nécessaires au bon déroulement des manoeuvres militaires restent acceptables. En revanche, nous n'échapperons sans doute pas à l'accroissement du fliquage du ciel et aux services en vol payants. C'est à craindre, même si le principe est défendable. Comptons sur nos fédérations, notamment la FFPLUM par la voix de son Président D. Méreuze, pour défendre nos intérêts avec l'énergie et l'efficacité qui les caratérisent.

Les illustrations reprises d'articles de presse sont détournées de leur contexte initial. Le site a agit ainsi considérant qu'il s'agit de personnages publiques habitués à voir leur image reproduite sur tous médias, y compris satiriques.

Le ciel européen se dégage... peut-être !



<< page..1234..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2021
















page générée en 0,01 sec.