logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Coup de gueule mai 2020
19 articles .......... anciens CdG


vignette
Souveraineté... sacrilège, pour certains !

Depuis fin mars 2020, en raison de la pandémie Covid, l'administration chinoise a interdit à une centaine de compagnies aériennes étrangères qui avait interrompu les vols, de desservir à nouveau la Chine.

La règle établie pour cette époque troublée était que seules les compagnies chinoises pouvaient desservir l'Europe et les Etats Unis, avec des restrictions de contingentement drastiques.

Ce qui a mis le reste du monde copieusement de travers, à commencer par D. Trump, lequel a émis des menaces de représailles, comme toujours très nuancées.

Ce à quoi l'administration chinoise de l'aviation civile (CAAC) a revu sa copie, autorisant une cinquantaine de compagnies à opérer des rotations hebdomadaires, assorties d'un contrôle sanitaire à l'arrivée.

Ainsi, une compagnie qui poserait un avion avec à son bord un ou plusieurs passagers atteints de Covid-19 (qui n'aurait donc pas fait de détection sanitaire à l'embarquement) verrait son autorisation suspendue durant une semaine à un mois (selon le nombre de malades). A contrario, les ''bons élèves'' se verraient gratifiés de rotations supplémentaires.

N'importe qui jugerait l'attitude chinoise pragmatique, empreinte même d'une certaine diplomatie.

N'importe qui sauf l'association internationale du transport aérien (IATA) qui dénonce ce dispositif de bonus-malus. Et pour cause... l'industrie du transport aérien prend la pandémie en pleine poire avec des déficits historiques comptés en centaines de milliards de dollars, un chômage de masse à prévoir, l'industrie aéronautique à l'arrêt, les filières sinistrées, le tourisme ne berne.

Oui, et ?

La blague du transport de maladies a commencé bien avant la civilisation. Christophe Colomb et son orchestre ont décimé la moitié du nouveau monde. On sait depuis des siècles que les transports sont générateurs de pandémies.

Et là, d'un coup, on est effaré parce que l'attendu se produit, comme prévu.

Quand on est une société occidentale responsable on bloque alors ses frontières pour freiner le phénomène.

Puis quand l'asphyxie financière menace autant que le virus, on rouvre les portes et on laisse se déverser des millions de potentiels malades qui infecteront ou pas les populations locales.

Mais qu'un seul pays décide d'user de sa souveraineté pour contrôler la maladie, protéger sa population, imposer son calendrier et ses protocoles, alors c'est le mondialisme effréné qui lui tombe sur le râble.

Pensez... L'IATA considère ''punitives'' les décisions de la CAAC, parce que protectionnistes, discriminantes, contraires aux conventions internationales...

Oui, et ?

Qui a décidé de suspendre toute activité au mois mars, d'user de sa souveraineté pour contrôler la maladie, protéger sa population, imposant son calendrier et ses protocoles sans concertation avec les autres pays ? Les Etats Unis, l'Europe...

Un peu de linguistique ne nuit jamais : l'un des antonymes de souveraineté est domination... ça raconte une histoire, non ?

Chacun chez soi et le moutons seront bien gardés.

Miguel Horville

ANCIENS COUPS DE GUEULE
Souveraineté... sacrilège, pour certains !
mai 2020
Je, te, vous, ils... Et NOUS ?
avril 2020
Le choix des mots
mars 2020
Le plaisir de faire peur
février 2020
Drones : CQFD
juillet 2019
Dans la jungle des territoires
octobre 2018
''ÇA'' est de retour
avril 2018
Humour blanc
décembre 2017
''ça'' m'emmerde
novembre 2016
Discours populistes
juillet 2016


Le plus grand danger pour l'homme
Suite au crash de Bernard Deloison, décédé avec une jeune touriste, lors d'un baptême ULM en Nouvelle Calédonie, les gros titres ne ratent pas leur cible : ''Les ULM sont-ils dangereux ?'' Et en sous-titre : ''Les ULM sont soumis à une réglementation nettement plus légère que les avions''...

Tchernobyl II : le retour
juin 2010
Travailler plus, pour qu'ils s'éclatent
mai 2010
Fallait s'y attendre
avril 2010
Nos élus sont-ils à leur max' ?
octobre 2009
1789... en Chine
juillet 2009
Tata Nano : défi ou pied de nez ?
mars 2009
Condamnation unilatérale
janvier 2009
Proposition de loi : merci qui ?
décembre 2008

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020



















page générée en 0,02 sec.