logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Edito novembre 2016
127 articles .......... anciens éditos

vignette
Comprenez si vous pouvez

Parfois, souvent même, le vulgum pecus ne comprend pas les décisions de justice.
Parfois, souvent même, il ne comprend pas son prochain, ni ses contemporains, et encore moins certains de leurs comportements.

Ainsi ai-je tenté de comprendre un ulmiste qui a choisi d'atterrir sur une aire d'autoroute pour ''effectuer une livraison''.

Ainsi ai-je également tenté de comprendre le magistrat qui a jugé l'infraction.

Sans succès, je le concède.

L'affaire remonte à juin 2015. Un pilote d'ULM classe 6 se pose sur l'aire de la Chevalerie de l'autoroute A81 entre Le Mans et Laval. Il rencontre son ''client'' venu en voiture, échange son colis contre paiement et chacun repart, l'un en vol, l'autre en roulant.

Les protagonistes auraient pu ''réussir'' leur transaction sans que personne ne s'en mêle. Sauf qu'un ULM (a fortiori un hélico) n'excelle pas en matière de discrétion. Un agent d'autoroute alerte donc la gendarmerie, laquelle ne peut que constater le départ de l'ULM et de la voiture. Munie des immatriculations, elle ficelle un joli procès verbal qu'elle transmet au parquet pour instruction.

Lors de l'audience de novembre 2016, le pilote d'ULM évoque une ''avarie'' qui l'a contraint à se poser du mauvais côté du grillage de l'aire d'autoroute. Mouais...

Par une étonnante coïncidence, le client qui, selon toute logique ou vraisemblance, aurait dû se trouver de l'autre côté du grillage car n'ayant pu anticiper ''l'avarie'', se trouve dans la même zone que l'ULM en infraction.

Celui-là devrait jouer au Loto... avec un bol pareil il serait millionnaire.

Pour en revenir au pilote, il balance sans vergogne cette version au juge.

Ceci mérite une parenthèse. Quand on entend les justifications débiles que trouvent les jeunes paumés qui se font serrer la main dans le sac lors d'un méfait, on est partagé entre la drôlerie de leur grotesque tentative et la colère de voir l'institution ainsi ridiculisée. Ces gamins au QI de ver de terre, mais à l'aplomb de plaideur, mériteraient une bonne tarte dans la tronche pour oser se foutre ainsi du monde et faire perdre son temps à la collectivité. Fin de parenthèse.

Donc le pilote assure que... m'sieur l'juge, c'est pas ma faute, c'est Kevin qu'à poussé une manette et ça a tordu le machin rouge alors j'ai dû me poser pour pas mourir, car ma maman a un cancer et mon père est mort gelé dans l'étang en allant picoler à la taverne du Ch'no.

Perso, je pense que le juge aurait pu opter pour la mandale dans la tronche... Pas vous ?

Moi je n'aurais pas hésité un instant. Pratiquant épisodiquement l'ULM, je sais que le blabla ne tient pas debout une seconde.

Mais peut-être le juge est-il très naïf... très gentil... ou très con. Car il colle une prune à 135 euros en guise de punition. Même pas une tape sur les doigts. Au plus une remontrance.

Donc je ne comprends pas le pilote, son acte, sa défense, son refus d'assumer...
Je ne comprends pas le juge, sa clémence, son absolution...

Et là ne s'arrête pas mon incompréhension.

Parcourant un forum d'aviation légère, je constate que la plupart des intervenants soutiennent le pilote ; jugent la gendarmerie tatillonne ; la justice sévère ; la liberté bafouée !

J'ai peur de m'être égaré sur une planète étrange aux références biscornues.

Suis-je donc seul à me rendre compte de la dangerosité que représente un atterrissage sur une aire d'autoroute ? Suis-je devenu con au point de confondre liberté d'agir et mise en danger des autres ? N'y a-t-il que moi pour juger ce pilote irresponsable ? Suis-je à ce point obtus que je ne crois pas en la thèse d'une panne éphémère ? Vieux con suis-je à présent qu'une règle me semble faite pour être respectée ?

Non, non, non, non ! ET NON ! Je ne suis pas tout cela. Je sais encore quand un acte est une connerie et quand une affirmation est mensongère.

Je sais reconnaître un gus perdu dans son délire. Je ne le comprends pas, mais je le remarque. Je comprends en revanche très bien que si chaque pilote ULM décide de faire n'importe quoi, notre loisir est en péril.

Car le législateur se lassera à terme de ces sottises. S'auto-pardonner nos errements et ceux de nos copains pilotes provoquera forcément des restrictions. Et je sais parfaitement qui je devrai remercier pour ma part de liberté perdue. L'indicatif des mauvais pilotes commencera par Golf Charlie, comme GROS CONS.

Comme dit Gilou, philosophe-diéséliste : à l'instar d'une chaîne qui ne tient que par son maillon le plus faible, une société ne tient que par son individu le plus con.

Bons vols, avec prudence.

Miguel Horville

ANCIENS EDITOS
Qualif' radio : le début du renoncement
octobre 2019
ULMaG : le renouveau magazine
septembre 2019
De qui se moque-t-on ?
août 2019
Les spécialistes
juillet 2019
Le respect des hôtes, des autres
juin 2019
Métastases cherchent naïfs pour proliférer
mai 2019
Les nouveaux ULM...
avril 2019
Vend liberté : mise à un prix 300 000 euros !
mars 2019
Remplir les cases
février 2019
Générations éphémères
janvier 2019
Est-il urgent d'attendre ?
décembre 2018
Aérodrome avec supplément d'âme
novembre 2018
Promotions à débattre
octobre 2018
Victimes or not victimes ?
septembre 2018
La foire aux accessoires
août 2018
Esprit ULM... es-tu là ?
juillet 2018


Entre peu et pas, un état d'esprit
A Pontchâteau, entre St-Nazaire et Nantes, un ULM en provenance d'Annecy (650 km) se pose dans un champ en panne de carburant. Craignant de rater l'atterrissage, le pilote prévient les secours qui dépêchent un hélicoptère sur zone. Un non-événement qui se déroule et se termine bien, en quelque...

Espace Schengen, my ass...
mai 2018
Entêtement irresponsable
avril 2018
Du carburant frais pour voler ''safe''
mars 2018
Universalité ; diversité ; francophonie...
février 2018
ULM : aéronef sémantiquement indésirable
janvier 2018
Ce contexte qui brise le rêve ?
décembre 2017
Parler patois pas parler à toi ?
novembre 2017
From rustic to high-tech
octobre 2017
S'élever, se régaler, se déplacer...
septembre 2017
De l'impuissance à l'imposture
août 2017
Baliser entre les cônes
juillet 2017
ULM : le bal des hypocrites
juin 2017
Les marquis du narquois vous em... brassent
mai 2017
500 kg : et après ?
avril 2017
Il est si facile d'interdire
mars 2017
A quand les ZIP ?
février 2017
Spécialistes en herbe
janvier 2017
Légèreté
décembre 2016
Comprenez si vous pouvez
novembre 2016
Le ciel a bon dos
octobre 2016
Salon de Blois : les limites
septembre 2016
Les euro-cocus du 8.33
août 2016
Concepteurs amateurs
juillet 2016
Ce chien... un humain comme les autres
juin 2016
Fumisterie électrique
mai 2016
De l'économie au foutage de gueule
avril 2016
Ça va chier !
mars 2016
Presbyte cherche gros caractères
février 2016
Et après?
janvier 2016
Le prix du baril d'a-brut-i...
décembre 2015
Vol de nuit : le bal des hiboux
novembre 2015
Et si la sophistication tuait ?
octobre 2015
Victimes consentantes
septembre 2015
Le sentir... ou pas
août 2015
La saison des gamelles
juillet 2015
Qui osera ?
juin 2015
Un système qui nous échappe
mai 2015
Multicopters : vers une 7e classe ULM ?
avril 2015
Le cinquième élément : celui de trop
mars 2015
Vigipirate : entre psychose et laisser-aller
février 2015
Dans le brouillard de la schizophrénie
janvier 2015
Une furieuse envie de voler !
décembre 2014
Marques sulfureuses... attention patates chaudes !
novembre 2014
Ceux dont la vie vaut moins...
octobre 2014
Drones : la messe est dite
septembre 2014
Attention aux bagages
août 2014
Dieu ne connaît pas ma soeur !
juillet 2014
L'ultime décision ; question de choix
juin 2014
Le beurre, l'argent du beurre et le reste on s'en fout
mai 2014
Volez! : la fin d'une histoire
avril 2014
Nous irons tous au paradigme*
mars 2014
Histoire belge
février 2014
Transfert d'incompétence : le Noël des voyous
janvier 2014
Drones à toutes les sauces
décembre 2013
Sophistication simplifiée
novembre 2013
Histoires de discrimination
octobre 2013
Un cône, ça se respecte ou ça se fume
septembre 2013
Dommages collatéraux
août 2013
Voler n'est pas un caprice
juillet 2013
Profiter c'est bien : mériter c'est mieux
juin 2013
Rencontres avec des martiens
avril 2013
Les pommes tombent des arbres... Les bananes s'y accrochent !
mars 2013
La méritocratie des branleurs ; comment accélérer le déclin
février 2013
Occasion : qu'est-ce qui cloche au pays des ulmistes ?
janvier 2013
Problèmes d'entoilage X-Air : lumière en vue
décembre 2012
Total Access ou l'étonnant paradoxe d'un vampire au sourire d'ange
novembre 2012
Une tablet'... à tous prix !
octobre 2012
Sainte Sarah is watching you*
septembre 2012
Intérêts... Désintérêt ? Connivence ou naïveté ?
août 2012
Conflit de probité ou incompétence... le danger guette
juillet 2012
J'ai tombé, je m'ai fait mal, je m'ai relevé... ou pas
juin 2012
En mai, fais ce qu'il te plaît...
mai 2012
Le bruit flou de l'administration
avril 2012
Rotax 912 iS : une innovation qui se mérite
mars 2012
Ne sombrons pas dans la vulgarité
février 2012
Et quoi d'autre pour 2012 ?
janvier 2012
Voler, c'est voler
décembre 2011
Les limites ont été atteintes... et dépassées !
novembre 2011
Blades...
octobre 2011
Les femmes, mères de tous les maux
septembre 2011
Le Tour ULM : une belle vitrine pour l'aéronautique
août 2011
Fausse-bonne idée cherche gogos... pour allonger l'oseille
juillet 2011
Du choix des mots et des propos
juin 2011
Basses couches en vert kaki
mai 2011
Ce facteur qui sonne toujours ... le glas
avril 2011
OUI... MAIS...
mars 2011
Des vautours planent sur nos ULM
février 2011
Restons éveillés
janvier 2011
Faisons un rêve
décembre 2010
Attention à la tâche d'huile...
novembre 2010
Mon royaume pour un bidon
octobre 2010
Genèse d'une Loi liberticide
septembre 2010
Aime le ciel, et le ciel t'aimera... peut-être
août 2010
Voler en Belgique... ou rouler
juillet 2010
Poule, oeuf et sophistication : la classe de plus, la classe de trop ?
juin 2010
Sous couvert d'anonymat
mai 2010
Taxe carbone : carbonisée
avril 2010
L'union fait notre force, notre salut
mars 2010
Le désespoir de ceux qui restent
février 2010
Bug de l'An 2000 : une simple répétition ?
janvier 2010
Migration : coucous désorientés
décembre 2009
La Chine s'éveille ; le monde s'endort
novembre 2009
Une crise... quelle crise ?
octobre 2009
Un parachute par amour, ou par respect
septembre 2009
Quand les pilotes dérapent...
août 2009
Quand les médias dérapent !
juillet 2009
A moi le ciel électronique !
juin 2009
A la gravité s'ajoute la connerie !
mai 2009
Etrange réglementation...
avril 2009
Inauguration
mars 2009

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2019





















page générée en 0,01 sec.