logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Edito septembre 2015
126 articles .......... anciens éditos

vignette
Victimes consentantes

Un courrier reçu récemment m'a fait réfléchir sur la part de responsabilité des ''victimes'' d'arnaques au poids des ULM. Son auteur, qui désire conserver l'anonymat, demande conseil pour annuler l'achat d'un multiaxe qui s'avère peser réellement 326 kg alors que l'annonce stipulait 298 kg.

L'appareil, dont je tairai le nom pour éviter certains amalgames rapides, fait partie des hauts de gamme performants en composite. Son équipement est pléthorique, avec strobes, hélice à pas variable, sellerie cuir (ou suffisamment luxueuse pour le laisser penser !), radio et transpondeur, réservoir supplémentaire...

Cet ULM acheté d'occasion en République Tchèque a été ramené par la voie des airs. L'acheteur a répondu à une annonce publiée sur internet.

Aujourd'hui, craignant qu'un contrôle ne lui cloue l'appareil au sol, le nouveau propriétaire souhaiterait annuler la vente.

Bien sûr, le vendeur répond par la négative, arguant qu'une vente entre particuliers ne s'annule pas.

L'argument est faux en principe. Mais vrai en pratique, parce qu'une démarche en justice durera des années, voire des décennies, et pour peu que les juges saisis soient un chouïa nationalistes, chaque pays bloquera le processus. Et dans l'attente, l'appareil risque de ne pas être immatriculé, ou alors après une fausse déclaration à la DGAC, ce qui est passible de poursuites, d'annulation et de désistement de l'assurance.

Notre ami se retrouve donc avec un ULM qui n'en est pas un, et la trouille de se faire contrôler. Il estime s'être fait arnaquer.

Je ne partage pas son point de vue. Il a versé 60 000 euros pour une machine qui en vaut entre 85 et 100 000 selon niveau d'équipement, la sienne étant au plafond de la fourchette.

Cet achat fait suite à de multiples autres possessions d'ULM.

Il s'agit bien d'un ulmiste averti, au sens de connaisseur en la matière.

Croyait-il réellement que son ULM était légal ? Pensait-il à une construction particulièrement légère qui aurait fait exception à la moyenne constatée des masses de ces aéronefs ?

Bien sûr que non. Nous sommes des gens informés et à défaut, nous pouvons nous renseigner. Estimer la masse d'un ULM avec l'aide des revendeurs, voire des possesseurs, n'est pas très compliqué. Ajouter le poids des équipements, notamment d'une hélice PV demande peu de ressources intellectuelles.

Je pense que la victime était parfaitement au fait de ce qui l'attendait. A minima, elle pouvait s'en douter et prendre plus amples précautions. Ne serait-ce que vérifier la pesée avant de valider la transaction.

Même si la technique n'a pas valeur légale, poser chaque roue sur un pèse-personne à 15 euros n'est pas insurmontable. Cela donne une bonne idée, à 1 ou 2 kilos près, de la masse réelle de l'ULM.

Mais là, rien...

Croire sur parole un vendeur adroit est une chose ; croire au père Noël en est une autre. Se plaindre ensuite d'être victime d'une arnaque est trop facile.

Sans défendre les vendeurs malhonnêtes qui sévissent partout, en France comme à l'étranger, je n'abonde pas dans le sens des ''victimes'' que je sais être consentantes de leur malheur, ni des ''victimes'' de naïveté excessive.

Seulement quand l'envie taraude, certains doutes s'envolent... on est moins regardant.

Cette affaire éclaire sur les limites d'une dérégulation voulue et défendue par notre fédération et soutenue par l'ensemble des acteurs, dont ses membres.

Le régime déclaratif découle sur des abus, comme on en rencontre dans tous les milieux à la réglementation élastique. En prenant par exemple les camping-cars qui, selon leur niveau d'équipement, respectent ou pas le code de la route.

Une voiture de tourisme est ou n'est pas conforme. Parce qu'elle est homologuée en grand nombre et régie par des codes précis. Chaque modèle répond à un descriptif technique qui indique ses masses, la masse des remorques qu'elle peut ou pas tracter... Et toute modification du véhicule, aussi minime soit-il, peut faire l'objet d'un manquement au règlement. On le sait, et on ne ''bricole'' pas les autos (du moins les gens responsables ne le font pas).

Comme les camping-cars, les ULM ne sont pas gérés de la même manière ; distribués en petites quantités, ils profitent de listes d'accessoires ou d'options impressionnantes qui n'ont pas toutes fait l'objet de description technique ou d'homologation. De fait, en multipliant les options, on peut rendre l'engin impropre à son utilisation réglementaire.

Et comme le monde du caravaning, celui de l'ULM sait parfaitement quand il outrepasse la réglementation.

Nous savons tous que personne n'est dupe de quoi que ce soit.

Et l'administration, dans son infinie clairvoyance, ne cherche pas trop de poux dans la tête de gens qui contribuent à faire tourner des commerces difficiles.

Je reste donc persuadé qu'il n'existe pas de ''victime'' parmi les propriétaires d'ULM trop lourds. Ceux qui s'en déclarent sont complices ou tout au moins coupables de paresse.

Maintenant... chacun fait comme il veut, ou comme il peut.

Bons vols, avec prudence.

Miguel Horville

ANCIENS EDITOS
ULMaG : le renouveau magazine
septembre 2019
De qui se moque-t-on ?
août 2019
Les spécialistes
juillet 2019
Le respect des hôtes, des autres
juin 2019
Métastases cherchent naïfs pour proliférer
mai 2019
Les nouveaux ULM...
avril 2019
Vend liberté : mise à un prix 300 000 euros !
mars 2019
Remplir les cases
février 2019
Générations éphémères
janvier 2019
Est-il urgent d'attendre ?
décembre 2018
Aérodrome avec supplément d'âme
novembre 2018
Promotions à débattre
octobre 2018
Victimes or not victimes ?
septembre 2018
La foire aux accessoires
août 2018
Esprit ULM... es-tu là ?
juillet 2018
Entre peu et pas, un état d'esprit
juin 2018
Espace Schengen, my ass...
mai 2018
Entêtement irresponsable
avril 2018
Du carburant frais pour voler ''safe''
mars 2018
Universalité ; diversité ; francophonie...
février 2018
ULM : aéronef sémantiquement indésirable
janvier 2018
Ce contexte qui brise le rêve ?
décembre 2017
Parler patois pas parler à toi ?
novembre 2017
From rustic to high-tech
octobre 2017
S'élever, se régaler, se déplacer...
septembre 2017
De l'impuissance à l'imposture
août 2017
Baliser entre les cônes
juillet 2017
ULM : le bal des hypocrites
juin 2017
Les marquis du narquois vous em... brassent
mai 2017
500 kg : et après ?
avril 2017
Il est si facile d'interdire
mars 2017
A quand les ZIP ?
février 2017
Spécialistes en herbe
janvier 2017
Légèreté
décembre 2016
Comprenez si vous pouvez
novembre 2016
Le ciel a bon dos
octobre 2016
Salon de Blois : les limites
septembre 2016
Les euro-cocus du 8.33
août 2016
Concepteurs amateurs
juillet 2016
Ce chien... un humain comme les autres
juin 2016
Fumisterie électrique
mai 2016
De l'économie au foutage de gueule
avril 2016
Ça va chier !
mars 2016
Presbyte cherche gros caractères
février 2016
Et après?
janvier 2016
Le prix du baril d'a-brut-i...
décembre 2015
Vol de nuit : le bal des hiboux
novembre 2015
Et si la sophistication tuait ?
octobre 2015
Victimes consentantes
septembre 2015
Le sentir... ou pas
août 2015
La saison des gamelles
juillet 2015
Qui osera ?
juin 2015
Un système qui nous échappe
mai 2015
Multicopters : vers une 7e classe ULM ?
avril 2015
Le cinquième élément : celui de trop
mars 2015
Vigipirate : entre psychose et laisser-aller
février 2015
Dans le brouillard de la schizophrénie
janvier 2015
Une furieuse envie de voler !
décembre 2014
Marques sulfureuses... attention patates chaudes !
novembre 2014
Ceux dont la vie vaut moins...
octobre 2014
Drones : la messe est dite
septembre 2014
Attention aux bagages
août 2014
Dieu ne connaît pas ma soeur !
juillet 2014
L'ultime décision ; question de choix
juin 2014
Le beurre, l'argent du beurre et le reste on s'en fout
mai 2014
Volez! : la fin d'une histoire
avril 2014
Nous irons tous au paradigme*
mars 2014
Histoire belge
février 2014
Transfert d'incompétence : le Noël des voyous
janvier 2014
Drones à toutes les sauces
décembre 2013
Sophistication simplifiée
novembre 2013
Histoires de discrimination
octobre 2013
Un cône, ça se respecte ou ça se fume
septembre 2013
Dommages collatéraux
août 2013
Voler n'est pas un caprice
juillet 2013
Profiter c'est bien : mériter c'est mieux
juin 2013
Rencontres avec des martiens
avril 2013
Les pommes tombent des arbres... Les bananes s'y accrochent !
mars 2013
La méritocratie des branleurs ; comment accélérer le déclin
février 2013
Occasion : qu'est-ce qui cloche au pays des ulmistes ?
janvier 2013
Problèmes d'entoilage X-Air : lumière en vue
décembre 2012
Total Access ou l'étonnant paradoxe d'un vampire au sourire d'ange
novembre 2012
Une tablet'... à tous prix !
octobre 2012
Sainte Sarah is watching you*
septembre 2012
Intérêts... Désintérêt ? Connivence ou naïveté ?
août 2012
Conflit de probité ou incompétence... le danger guette
juillet 2012
J'ai tombé, je m'ai fait mal, je m'ai relevé... ou pas
juin 2012
En mai, fais ce qu'il te plaît...
mai 2012
Le bruit flou de l'administration
avril 2012
Rotax 912 iS : une innovation qui se mérite
mars 2012
Ne sombrons pas dans la vulgarité
février 2012
Et quoi d'autre pour 2012 ?
janvier 2012
Voler, c'est voler
décembre 2011
Les limites ont été atteintes... et dépassées !
novembre 2011
Blades...
octobre 2011
Les femmes, mères de tous les maux
septembre 2011
Le Tour ULM : une belle vitrine pour l'aéronautique
août 2011
Fausse-bonne idée cherche gogos... pour allonger l'oseille
juillet 2011
Du choix des mots et des propos
juin 2011
Basses couches en vert kaki
mai 2011
Ce facteur qui sonne toujours ... le glas
avril 2011
OUI... MAIS...
mars 2011
Des vautours planent sur nos ULM
février 2011
Restons éveillés
janvier 2011
Faisons un rêve
décembre 2010
Attention à la tâche d'huile...
novembre 2010
Mon royaume pour un bidon
octobre 2010
Genèse d'une Loi liberticide
septembre 2010
Aime le ciel, et le ciel t'aimera... peut-être
août 2010
Voler en Belgique... ou rouler
juillet 2010
Poule, oeuf et sophistication : la classe de plus, la classe de trop ?
juin 2010
Sous couvert d'anonymat
mai 2010
Taxe carbone : carbonisée
avril 2010
L'union fait notre force, notre salut
mars 2010
Le désespoir de ceux qui restent
février 2010
Bug de l'An 2000 : une simple répétition ?
janvier 2010
Migration : coucous désorientés
décembre 2009
La Chine s'éveille ; le monde s'endort
novembre 2009
Une crise... quelle crise ?
octobre 2009
Un parachute par amour, ou par respect
septembre 2009
Quand les pilotes dérapent...
août 2009
Quand les médias dérapent !
juillet 2009
A moi le ciel électronique !
juin 2009
A la gravité s'ajoute la connerie !
mai 2009
Etrange réglementation...
avril 2009
Inauguration
mars 2009

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2019

















page générée en 0,01 sec.