logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Edito août 2016
127 articles .......... anciens éditos

vignette
Les euro-cocus du 8.33

Il arrive qu'on se trompe. Je me suis trompé. Ce faisant, j'ai froissé le comité de notre fédération avec des mots trop forts et des raccourcis hâtifs.

Mais les choses peuvent être réparées et le doivent. Aussi, je reprends le sujet du remplacement des radios, l'allège de certains raccourcis hasardeux et le complète d'une information factuelle aussi précise que sujette à interprétation.


Dès janvier 2018, tous les aéronefs dotés de radio devront être équipés de modèle à espacement 8,33 kHz.

Consciente du coût de ce remplacement (32 millions d'euros toutes flottes confondues selon la CNFAS), la Communauté Européenne met en place un fonds de subvention visant à aider l'aviation légère. On parle ici d'une aide à hauteur de 20% de l'investissement.

L'Angleterre qui, comme chacun sait, est plus européenne que jamais, a déjà clos son dossier et annoncé l'octroi de 4,3 millions d'euros (sous forme d'exonération de taxes ?), charge à la CAA (autorité de l'aviation civile), en collaboration avec les associations aéronautiques, de redistribuer l'aide financière aux propriétaires d'aéronefs.

Et les p'tits pilotes français ? Les propriétaires d'avion ou d'ULM ? Passez votre chemin, y'a rien pour vous ! Certains clubs ont pu ficeler leur dossier en temps et heure, mais pas tous. Mal informés ou laissés pour compte, d'autres n'ont pas eu cette opportunité. Et ce joyeux monde s'en va se faire tatouer ''cocu'' sur le front.

En dépit d'une recherche approfondie, je n'avais pas trouvé la substance nécessaire à solutionner l'énigme de l'injustice qui conduit à subventionner les clubs demandeurs et de laisser les autres sur la touche... D'où la (trop) rapide déduction que les fédés avaient établi leurs règles.

Erreur ! La proposition n°2015-UK-TM-0150-M (UK = qui ne concerne que l'Angleterre car le ''2015 CEF transport calls for poposals'' ne parle pas de nos radios frenchy, tout simplement parce que le sujet ne semble pas avoir été mis à l'ordre du jour !) dont l'objectif est de définir et mettre en œuvre un mécanisme pour encourager la transition rapide de la flotte d'avions UK General Aviation, de l'équipement radio VHF espacement existant de 25 kHz à 8,33 kHz (ouf !), dit que cette transition, mandatée en vertu du règlement CE 1079/2012 dans le but d'améliorer l'espace aérien en vue d'une capacité accrue, d'une diminution des retards et d'une réduction des coûts, s'accompagne d'une action consistant à mettre en place un modèle pour aider les exploitants d'aéronefs avec une proportion du coût total de l'achat de l'équipement et l'installation associée. Cette action devrait donc faciliter la transition de lissage de la demande et de réduire les cas de non-conformité.

De ce sommet de littérature technocratique encore non assimilé, une locution saute immédiatement aux yeux : ''exploitants d'aéronefs''.

Légifrance dit qu'un exploitant d'aéronefs est une personne, un organisme ou une entreprise qui se livre ou propose de se livrer à l'exploitation d'un ou de plusieurs aéronefs.

Sauf que les textes en amont ne parlent pas d'exploitation... et qu'une finesse de style parle d'exploitation des instruments radio-électrique de bord (certificat d'exploitation de l'installation radioélectrique de bord) et que cela concerne quiconque qui a une qualification radio et détient une LSA ; pas seulement les professionnels ou les clubs.

Or quiconque ''exploite'' une radio sujette à un certificat d'exploitation est un exploitant ; sans doute pas dans l'idée du législateur européen qui n'avait qu'à choisir mieux sa sémantique afin qu'on ne lui jette pas son propre blabla dans la tronche.

De plus, le terme de subvention a été bien mal choisi par les rédacteurs de proposition. Ou plutôt très finement choisi afin qu'on n'utilise pas le seul terme qu'il eut été réellement fondé d'utiliser et qui est : dédommagement !

Car dès lors qu'on parle de dédommagement, l'Union, ou tout autre autorité qui décide de changer la règle d'un jeu pour lequel elle en avait préalablement édicter un ensemble, et dont elle impose le respect ou l'usage, doit subvenir au maintien de la faisabilité pour chaque usager qui a investi dans le but de souscrire à ladite règle.

''Subvention'' sonne mieux, quand on veut s'épargner le coût d'une décision. Parce dans subvention, on entend générosité. Alors que pas du tout : loin d'être généreux, les pondeurs de règles entendent nous emmerder à l'oeil.

Mais ceci reste de la rhétorique de bazar et ne doit pas nous faire oublier un point essentiel de la constitution : la non rétroactivité de la Loi. Celle-là même qui n'oblige pas le propriétaire d'une deudeuche de 54 à poser des ceintures de sécurité dans sa calèche bicylindre.

C'est cela qui a échappé aux fédés, dont la FFPLUM et dont le CNFAS. C'est en cela que les adhérents auraient apprécié un combat plutôt qu'un fait admis en mode soumission.

Ceci pour la partie financière qui, même seulement symbolique, montre le peu de cas que les euro-technocrates servilement courbés devant le cénacle hautement inspiré qui les arrose, font des merdeux d'en bas.

Au plan technique, on ne peut qu'admirer la mise en scène du projet. D'éminents experts de la DGAC nous on vendu une salive hertzienne qui explique, mensonges éhontés à l'appui, qu'utiliser du 25 kHz dans un espace 8,33 risque de brouiller l'ensemble des fréquences parce que l'espacement 25 kHz ''bave'' sur les côtés ; ce qui est faux depuis que les radios VHF utilisent des synthétiseurs de fréquence (c'est à dire tous les postes actuels). Super faux, car si tel était le cas, la transition au 8,33 kHz ne pourrait pas être progressive comme il est prévu qu'elle soit.

Au final, cette amusante balade sur les ondes va profiter aux équipementiers qui vont vendre des postes VHF, lesquels devraient coûter moins cher par effet de masse... Sauf qu'un autre effet, celui d'aubaine, va propulser les prix vers le haut, parce qu'on est contraint d'acheter. Les cartes aéronautiques, les logiciels, les bases de données vont être remis à niveau, ce qui va générer un problème déjà évoqué dans l'édito de février 2016 : la lisibilité des informations. Pour moi qui ne lis plus depuis longtemps les fréquences sur le papier, ça ne changera rien.

Le plus intéressant dans cette affaire, nous le vérifierons en 2018. Je pronostique et engage ma crédibilité sur le fait que rares seront les ''nouvelles'' fréquences incrémentées au pas de 8,33 kHz. Pour la majorité de nos vols de loisir, nous n'en rencontrerons pas. Tout simplement parce qu'il n'y a aucune utilité à modifier les fréquences existantes, et qu'il ne faut pas craindre le ridicule pour oser parler de structures nouvelles à l'heure où les aérodromes plient boutique par charrettes pleines ! Nous en reparlerons.

Comme dit Gilou, philosophe-diéséliste : donnez une solution à un technocrate, il en fera un problème.

Bons vols, avec prudence.

Miguel Horville

ANCIENS EDITOS
Qualif' radio : le début du renoncement
octobre 2019
ULMaG : le renouveau magazine
septembre 2019
De qui se moque-t-on ?
août 2019
Les spécialistes
juillet 2019
Le respect des hôtes, des autres
juin 2019
Métastases cherchent naïfs pour proliférer
mai 2019
Les nouveaux ULM...
avril 2019
Vend liberté : mise à un prix 300 000 euros !
mars 2019
Remplir les cases
février 2019
Générations éphémères
janvier 2019
Est-il urgent d'attendre ?
décembre 2018
Aérodrome avec supplément d'âme
novembre 2018
Promotions à débattre
octobre 2018
Victimes or not victimes ?
septembre 2018
La foire aux accessoires
août 2018
Esprit ULM... es-tu là ?
juillet 2018
Entre peu et pas, un état d'esprit
juin 2018
Espace Schengen, my ass...
mai 2018
Entêtement irresponsable
avril 2018
Du carburant frais pour voler ''safe''
mars 2018
Universalité ; diversité ; francophonie...
février 2018
ULM : aéronef sémantiquement indésirable
janvier 2018
Ce contexte qui brise le rêve ?
décembre 2017
Parler patois pas parler à toi ?
novembre 2017
From rustic to high-tech
octobre 2017
S'élever, se régaler, se déplacer...
septembre 2017
De l'impuissance à l'imposture
août 2017
Baliser entre les cônes
juillet 2017
ULM : le bal des hypocrites
juin 2017
Les marquis du narquois vous em... brassent
mai 2017
500 kg : et après ?
avril 2017
Il est si facile d'interdire
mars 2017
A quand les ZIP ?
février 2017
Spécialistes en herbe
janvier 2017
Légèreté
décembre 2016
Comprenez si vous pouvez
novembre 2016
Le ciel a bon dos
octobre 2016
Salon de Blois : les limites
septembre 2016
Les euro-cocus du 8.33
août 2016
Concepteurs amateurs
juillet 2016
Ce chien... un humain comme les autres
juin 2016
Fumisterie électrique
mai 2016
De l'économie au foutage de gueule
avril 2016
Ça va chier !
mars 2016
Presbyte cherche gros caractères
février 2016
Et après?
janvier 2016
Le prix du baril d'a-brut-i...
décembre 2015
Vol de nuit : le bal des hiboux
novembre 2015
Et si la sophistication tuait ?
octobre 2015
Victimes consentantes
septembre 2015
Le sentir... ou pas
août 2015
La saison des gamelles
juillet 2015
Qui osera ?
juin 2015
Un système qui nous échappe
mai 2015
Multicopters : vers une 7e classe ULM ?
avril 2015
Le cinquième élément : celui de trop
mars 2015
Vigipirate : entre psychose et laisser-aller
février 2015
Dans le brouillard de la schizophrénie
janvier 2015
Une furieuse envie de voler !
décembre 2014
Marques sulfureuses... attention patates chaudes !
novembre 2014
Ceux dont la vie vaut moins...
octobre 2014
Drones : la messe est dite
septembre 2014
Attention aux bagages
août 2014
Dieu ne connaît pas ma soeur !
juillet 2014
L'ultime décision ; question de choix
juin 2014
Le beurre, l'argent du beurre et le reste on s'en fout
mai 2014
Volez! : la fin d'une histoire
avril 2014
Nous irons tous au paradigme*
mars 2014
Histoire belge
février 2014
Transfert d'incompétence : le Noël des voyous
janvier 2014
Drones à toutes les sauces
décembre 2013
Sophistication simplifiée
novembre 2013
Histoires de discrimination
octobre 2013
Un cône, ça se respecte ou ça se fume
septembre 2013
Dommages collatéraux
août 2013
Voler n'est pas un caprice
juillet 2013
Profiter c'est bien : mériter c'est mieux
juin 2013
Rencontres avec des martiens
avril 2013
Les pommes tombent des arbres... Les bananes s'y accrochent !
mars 2013
La méritocratie des branleurs ; comment accélérer le déclin
février 2013
Occasion : qu'est-ce qui cloche au pays des ulmistes ?
janvier 2013
Problèmes d'entoilage X-Air : lumière en vue
décembre 2012
Total Access ou l'étonnant paradoxe d'un vampire au sourire d'ange
novembre 2012
Une tablet'... à tous prix !
octobre 2012
Sainte Sarah is watching you*
septembre 2012
Intérêts... Désintérêt ? Connivence ou naïveté ?
août 2012
Conflit de probité ou incompétence... le danger guette
juillet 2012
J'ai tombé, je m'ai fait mal, je m'ai relevé... ou pas
juin 2012
En mai, fais ce qu'il te plaît...
mai 2012
Le bruit flou de l'administration
avril 2012
Rotax 912 iS : une innovation qui se mérite
mars 2012
Ne sombrons pas dans la vulgarité
février 2012
Et quoi d'autre pour 2012 ?
janvier 2012
Voler, c'est voler
décembre 2011
Les limites ont été atteintes... et dépassées !
novembre 2011
Blades...
octobre 2011
Les femmes, mères de tous les maux
septembre 2011
Le Tour ULM : une belle vitrine pour l'aéronautique
août 2011
Fausse-bonne idée cherche gogos... pour allonger l'oseille
juillet 2011
Du choix des mots et des propos
juin 2011
Basses couches en vert kaki
mai 2011
Ce facteur qui sonne toujours ... le glas
avril 2011
OUI... MAIS...
mars 2011
Des vautours planent sur nos ULM
février 2011
Restons éveillés
janvier 2011
Faisons un rêve
décembre 2010
Attention à la tâche d'huile...
novembre 2010
Mon royaume pour un bidon
octobre 2010
Genèse d'une Loi liberticide
septembre 2010
Aime le ciel, et le ciel t'aimera... peut-être
août 2010
Voler en Belgique... ou rouler
juillet 2010
Poule, oeuf et sophistication : la classe de plus, la classe de trop ?
juin 2010
Sous couvert d'anonymat
mai 2010
Taxe carbone : carbonisée
avril 2010
L'union fait notre force, notre salut
mars 2010
Le désespoir de ceux qui restent
février 2010
Bug de l'An 2000 : une simple répétition ?
janvier 2010
Migration : coucous désorientés
décembre 2009
La Chine s'éveille ; le monde s'endort
novembre 2009
Une crise... quelle crise ?
octobre 2009
Un parachute par amour, ou par respect
septembre 2009
Quand les pilotes dérapent...
août 2009
Quand les médias dérapent !
juillet 2009
A moi le ciel électronique !
juin 2009
A la gravité s'ajoute la connerie !
mai 2009
Etrange réglementation...
avril 2009
Inauguration
mars 2009

Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2019

























page générée en 0,01 sec.