logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
La boîte à malice

<< page..12..page >>




Sécurité cache-pitot

septembre 2014 - par Jacques Foucher

Une prise anti-oubli

Décoller avec le cache-pitot en place fait partie des incidents de vols qui arrivent parfois quand on expédie un peu trop rapidement la visite pré-vol. Cela peut n'être qu'une anecdote, mais cela peut aussi devenir périlleux. Pour éviter l'incident, Jacques a imaginé une solution simple, fiable et pas coûteuse.



Un coupe-contact secondaire

L'idée est simple : interdire la mise en route du moteur tant que le cache-pitot est en place. Pour cela, pas de dispositif électronique complexe ; pas de capteur de pression alambiqué ou de cellule infrarouge aléatoire... Plus simplement, le cache-pitot recèle une clé de démarrage ! Il s'agit d'un coupe-contact secondaire partiel en l'absence duquel le relais de démarrage n'est pas excité. Ce coupe-contact très simple ne peut générer aucune panne et se duplique facilement en cas de perte. D'ailleurs, on en conservera une copie dans la trousse à outils...


Pas question de toucher aux câbles (rouges) de force. On intervient uniquement sur le fil d'excitation du relai (bleu).


Relais de démarrage : késako ?

Un relais électromagnétique permet de dissocier la partie puissance d'un circuit électrique de la partie commande. Il permet l'ouverture et la fermeture d'un premier circuit par un second circuit complètement isolé et pouvant avoir des propriétés différentes. En d'autres termes et dans le cas général (automobile, aéronautique...), il s'agit d'un interrupteur piloté qui permet de fermer un circuit d'intensité supérieure à la capacité du dispositif de manoeuvre. On parle de relais de puissance. Ce qui explique la présence d'un circuit composé de gros fils (batterie-démarreur) et d'un fil de petite section (contacteur manuel). Le relais de démarrage permet de donner l'impulsion au démarreur. Lorsque le contacteur de démarrage (à clé ou à bouton) envoie du courant 12 V (via le vil bleu du schéma ci-dessus), le circuit se ferme entre le fil (rouge) venant de la batterie et celui repartant vers le démarreur (rouge aussi). Le démarreur est alors sollicité. Nous parlons du fil ''bleu'' pour avoir un repère, mais il peut bien sûr être d'une autre couleur en fonction des choix du concepteur du circuit.


Un relais électromagnétique permet de dissocier la partie puissance d'un circuit électrique de la partie commande.



<< page..12..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2019

























page générée en 0,01 sec.