logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Dossiers

<< page..123456..page >>


L'ultime technologie du XXe siècle, le réacteur laisse une empreinte carbone non négligeable.


Paris-Madrid 2011


L'esprit des grandes courses



Accès rapides


On vole de façon archaïque

L'organisation souligne que rallier deux capitales européenne n'est plus un défi. Quel que soit le mode de transport, routier, ferroviaire, aérien, voire maritime, un tel déplacement est une évidence pour tout à chacun. On part à une heure lambda pour arriver quelques heures plus tard pour un tarif généralement accessible à tous. Aujourd'hui, en avion de ligne, il faut compter 90 minutes et une petite centaine d'euros pour parcourir les 1000 kilomètres qui séparent Paris de Madrid. Ceci au prix d'une dépense énergétique individuelle (par passager) comparable à celle d'un monospace d'ancienne génération. Donc aujourd'hui dépassée. Or si l'aéronautique commerciale, en dépit de certaines avancées techniques récentes, génère un impact sérieux au plan environnemental, il est nécessaire de continuer à voler. En conséquence, de découvrir impérativement des méthodes de vol moins polluantes. Ne comptons pas immédiatement sur l'aéronautique commerciale qui utilise les avions que produisent les grands constructeurs, lesquels sont sujets à des paramètres extrêmement complexes, au rang desquels, et peut-être au premier chef, le conservatisme. Non pas que les avionneurs manquent d'imagination. Seulement aujourd'hui, la technologie ne permet pas de grandes avancées car elle vit une ère transitoire. Les nouveaux carburants ne sont pas encore prêts ; les règles d'approche des aéroports évoluent graduellement (on n'en connait pas encore la finalité) ; les usages sont divers (longs ou moyens courriers, vols locaux)... Autant de contraintes qui limitent leur créativité et les investissements.

L'aéronautique ultra légère tente bien des solutions électriques, mais pas de nature à remettre en question l'hégémonie des moteurs thermiques, dont le rendement est pourtant très mauvais dans la plupart des cas. Seules quelques motorisations, notamment d'origine automobile, réussissent ''moins mal'' que les moteurs spécialisés dans l'aéronautique.

Unité de propulsion électrique Electravia


Motorisation électrique Pipistrel de l'Alpha Electro


Complément Axteraerospace Hybrid pour moteur thermique


Moteur diesel PSA TUD (origine automobile)


Moteur Loravia LOR75 (origine 1KR-FE automobile)


Moteur Verner Motor Scarlett 7SI


Moteur Sauer S 1900 UL Turbo


Moteur Hirth 3701 ES injection


Moteur Rotax 915 iS


Moteur Vija (origine moto Suzuki)


Moteur Sodemo V Twin


Moteur Jabiru


Moteur Mikalight H&E Airmax



<< page..123456..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020



















page générée en 0,01 sec.