logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Dossiers

<< page..123456..page >>




Paris-Madrid 2011


L'esprit des grandes courses



Accès rapides


Mardi 21 juin : Burgos - Ocana

Cette dernière étape du challenge se déroule toujours sous un grand ciel bleu pavé ici et là de magnifiques cumulus tel que le plateau de Castille sait en produire à longueur d'année pour le plus grand bonheur des cigognes, vautours et... autres pilotes VFR en tous genre. Même si le vainqueur est déjà pressenti, les places suivantes sont chères et certains participants semblent s'épier et changer leur stratégie. Cette étape est malheureusement marquée par un accident qui stoppe net la course pour l'équipage n°2 composé de Eric Barberin de Barberini et de son fils Marc. Alors qu'il vole à 200 ou 300 mètres des crêtes près du terrain vélivole de Fuentemilanos, l'ULM rapide Shark est pris par un violent vent rabattant qui le propulse jusqu'à la paroi d'un relief. La position du crash est recherchée spontanément par l'organisation et par 2 équipages participants : Durand-Falgayras en CTLS et Briand-Chabbert en A22. Une fois la position connue, un hélicoptère de secours récupère les blessés et les transfère à l'hôpital militaire de Madrid. Eric est légèrement blessé au dos et Marc faiblement contusionné. Bien heureusement, ils n'auront pas de séquelles de l'accident.
Tous les autres participants arrivent sans aucune encombre sur le terrain d'Ocana, éblouis par la beauté ensoleillée des paysages Espagnols survolés. La SENASA (l'équivalent de l'ENAC français) accueille la caravane du Challenge dans une ambiance décontractée.





Mercredi 22 juin : Cuatro - Viento

C'est jour de repos avant le retour en France. Au programme : visites des musées, dont celui de l'aviation militaire de Madrid. Il est surprenant et émouvant de constater que l'exploit de Jules Védrines retracé par une magnifique exposition photos est maintenu en consécration par les pilotes espagnols qui le considèrent comme à l'origine de leur essor aéronautique. La remise des prix a lieu dans les locaux Real Aeroclub d'Espagne. Le Sinus est déclaré vainqueur du Paris-Madrid 2011 bénéficiant de la plus faible consommation de carburant. Il n'a consommé que 65 litres de la Ferté-Alais à Ocana avec une vitesse sol moyenne de 130 km/h et une charge d'emport de 169 kg. Le CTLS, de par sa catégorie , bénéficie de la plus grande masse embarquée de tous les participants. Cet avantage cumulé à une consommation relativement faible lui valent la deuxième place. Le Virus est troisième grâce à une vitesse moyenne de 174 km/h et une consommation de seulement de 89 litres sur tout le trajet. Il est suivi de très près du MCR UL Power et du Lambada HKS, qui après le Sinus, a la plus faible consommation de carburant avec seulement 80 litres de Paris à Madrid. Le prix attribué par l'organisation revient au jeune équipage Machon-Secorro en Jodel 119. Cet équipage a fait preuve d'un comportement exemplaire tout au long du Challenge.


Après les vols, les organisateurs additionnent les partiels et totalisent les comptes de chaque équipage.


ULM métallique français Sensation



<< page..123456..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,02 sec.