logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Dossiers

<< page..12345..page >>


Fabrice au boulot sur son ordi ; c'est pas facile tous les jours !


Simulateurs de vol

janvier 2010 - par Fabrice Gay - illustrations ULMaG & internet

Simuler le plaisir

Jeux ou outils d'entraînement... les simulateurs de vol domestiques ont tellement progressé que voler en virtuel procure parfois des sensations excitantes. Autant que voler en vrai ? Peut-être pas. En revanche, vous ne volerez jamais en vrai comme en simulation. C'est garanti !



La simulation : c'est pas nouveau

Un simulateur de vol est un système dans lequel un pilote réel est aux commandes d'un avion virtuel dont le comportement est obtenu par simulation. Les aviateurs, les compagnies aériennes ou l'armée, confrontés à la casse de matériel coûteux et parfois aux décès des élèves-pilotes, ont eu recours très tôt à la simulation à travers des machines étranges nommées ''entraîneurs''. Il s'agissait de simulateurs très simplifiés où l'élève répétait sur des commandes fictives les manoeuvres de base. On a toutefois toujours tenté de restituer le réalisme du vol. Un des premiers entraîneurs connu fut le ''tonneau Antoinette'' construit en France en plusieurs exemplaires par la société de Léon Levasseur en 1910. Il se composait d'un poste de pilotage monté sur une articulation multiaxe et était actionné manuellement en lacet, roulis et tangage. Le premier simulateur de vol moderne fut vraisemblablement le Link Trainer, conçu en 1929 par Edwin Link (fabricant d'orgues aux USA). Un cockpit reposant sur une articulation était mû par un dispositif électro-pneumatique commandé par le pilote. Un traceur reproduisait les mouvements de l'avion. L'élève était guidé par son instructeur à l'aide d'un interphone. Ce système fût très utilisé pour l'entraînement au vol aux instruments lors de la seconde guerre mondiale. Dès 1950, les calculateurs ont permis de définir des modèles de vol, d'abord analogiques, puis numériques afin de représenter plus fidèlement les Lois du vol. Le projet Whirlwind (MIT 1946) déboucha sur un calculateur numérique en temps réel pour la simulation des vols militaires. Tous ces dispositifs reposaient sur des vues réelles, pré-enregistrées puis restituées, quand il ne s'agissait pas de vues réelles ''in live''. Il fallu donc attendre 1970 pour que des images de synthèse générées par une machine permettent de SIMULER la réalité dans un monde VIRTUEL. Un premier pas vers le réalisme eut lieu dans les années 80, avec des surfaces 3D et des ombres reportées, puis un réalisme plus décisif apparut la décennie suivante avec la 3D texturée. Aujourd'hui, les simulateurs ''en cabine'' font partie intégrante de la formation et de l'entraînement des pilotes professionnels. Ils servent même au développement de nouveaux avions.


La simulation n'est pas née d'hier ; dédiée à l'apprentissage du vol, elle a démarré en France en 1910 avec le ''tonneau Antoinette''..


Le Link Trainer conçu en 1929 par Edwin Link. A l'origine, les simulateurs ressemblaient aux cabines modernes d'entraînement pour les pilotes commerciaux.


Entraînement de vol aux instruments par l'armée américaine.


Plans du simulateur d'Edwin Link.


Simulateur de vol plus moderne pour l'entraînement des pilotes commerciaux.


Machinerie moderne ultra sophistiquée.



<< page..12345..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020










page générée en 0,01 sec.