logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..12345678..page >>




G1 Aviation SPYL 912 S


ULM de brousse



Accès rapides


G1 : une option à considérer

Cette prise en mains m'a réconcilié avec le concept G1. Ayant croisé l'un des premiers modèles, beaucoup trop lourd et mal fagoté, j'avais avant cet essai un a priori qu'il fallait effacer. Certes quelques défauts demeurent, mais G1 Aviation travaille à les éliminer un à un. Et surtout le produit présenté a réellement ''de la gueule'', démontrant une qualité de fabrication due à l'industrialisation des découpes. J'apprécie énormément les astuces et les aspects pratiques, trop souvent méprisés par des constructeurs qui semblent ne pas voler avec leurs propres ULM. Je suis totalement fan du comportement aux basses vitesses, similaire à celui du Savannah, avec peut-être un encore meilleur ressenti, en dépit du défaut de profondeur évoqué plus haut, loin devant le ressenti du CH 701 qui exige une certaine expérience pour en extraire la quintessence. Les trains robustes sont un atout supplémentaire au mode STOL, que je qualifie cette fois de tout-terrain, tant la démonstration d'un roulage hors... ''tout'' m'a convaincu. Les performances sont dans la moyenne des autres ULM STOL du marché, avec une vitesse maximale voisine de 180 km/h. Le seul gros défaut vient de la lourdeur aux ailerons, qui devrait finir pas se solutionner. Non pas que cela handicape le pilote (encore qu'un peu de vigueur en roulis permet de contrer les tabasses), mais cela prive du plaisir de ''voleter''. On a un comportement d'avion de ligne sur un appareil dont la vocation est de papillonner. Les ailes repliables sont toujours appréciées des ulmistes qui ne s'en servent quasiment jamais, mais qui le désirent ''au cas où''. Le G1 est vendu en kit à 80%, impliquant 150 heures pour le terminer. Un tel kit, auquel ne manque que le moteur, l'hélice et les instruments vaut 30 000 euros ttc. Le G1 est également vendu prêt à voler au prix de base de 60 000 euros ttc, avec un Rotax 912 UL, sans parachute, ni radio. Ancien vélivole, Serge Présent s'attèle à homologuer le G1 pour le remorquage des planeurs ; une façon moderne et efficace de promouvoir la production française, le G1 devenant du coup l'un des moins remorqueurs les plus économiques du marché.


Des trappes affleurantes facilitent les visites de contrôle à l'intérieur des ailes.


Articulation supérieure de l'aile (pliage des ailes).


Articulation inférieure de l'aile (pliage des ailes).






<< page..12345678..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020
















page générée en 0,02 sec.