logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..1234567..page >>




Tecnam P92 Echo Club - 912 UL


C'est du sérieux



Accès rapides


L'ergonomie privilégiée

L'habitacle n'a rien à envier à l'aspect extérieur. Sans opulence inutile, il inspire le sérieux d'une machine à voler, quasi-militaire dans sa présentation, en ce que ce qualificatif a de précis et de rigoureux. L'instrumentation comporte 12 cadrans traditionnels, bien placés et parfaitement visibles au soleil. Tapis au sol, parois floquées, casquette revêtue, coffre capitonné... Rien à redire concernant les finitions, c'est propre et pro'. Les portières en alu soudé sont articulées sur des charnières à piano démontables en un instant, ce qui offre la possibilité de voler sans les portes (une ou les deux), sous réserve de limiter la vitesse à environ 140 km/h. Vous êtes grand ? Petit ? Pas de problème ! Les sièges coulissent comme ceux d'une auto, avec blocage par levier. Une fois le manche enjambé, sans difficulté en dépit de la hauteur du seuil, on prend place dans un cockpit clair et parfaitement ergonomique. Chaque bouton est accessible, du réglage de dureté de commande de gaz aux robinets d'essence sur chaque montant de pare-brise. Je regrette seulement l'absence de poignée joystick pour régler le trim' et sortir les volets. La première commande se situe entre les sièges et l'autre au tableau de bord, sous la tirette des gaz. Les deux réglages possèdent un indicateur de position. Au chapitre des absents, le porte-carte et la boîte à gants manquent dans le poste de pilotage. On jettera donc nos affaires sur la... « banquette arrière ! » (ça y ressemble tellement). Chaque manche fonctionne en douceur, qualité aéronautique oblige. Notons que si les palonniers sont précis, ils sont rappelés par des ressorts puissants qui immobilisent la roulette de nez lors des manoeuvres de parc. L'usage d'une barre de remorquage est donc quasi indispensable.


Si les coussins ne semblent pas très épais, le confort à bord n'appelle toutefois aucune critique.


Derrière les sièges, le grand coffre à bagages est limité à 20 kg. L'accès à cet emplacement est facilité par le retrait d'un siège.


Le réglage des siège de type automobile est accessible en vol. Cela permet d'éviter les crampes lors des longues étapes.


Une fois l'assise retirée, outre un accès au coffre amélioré, on accède aux éléments techniques.



<< page..1234567..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,01 sec.