logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..1234567..page >>




MSL-Aéro Type H 80 - 912 UL


Baroudeur et performant



Accès rapides


Espace confort

Avantage du manche central, la montée à bord est grandement facilitée. On prend place dans un cockpit lumineux et spacieux, sur des sièges en simili dont l'assise est un peu ferme en dépit des coussins matelassés. Actuellement réglables par repositionnement (boulonnage), ils seront ultérieurement montés sur glissières. L'ergonomie ne pose aucun problème ; le manche est bien implanté, la radio ou l'altimètre se règlent sans desserrer la ceinture et summum de l'agrément, la poignée multifonctions permet de régler le trim', de déployer les volets et bien sur de trafiquer. Dommage qu'il n'y ait pas de porte-cartes, d'autant que les parties pleines des portes permettent de tendre des filets... Le tableau de bord à trois pans accueille les instruments nécessaires, ou à défaut des afficheurs numériques, la planche inférieure pouvant quant à elle recevoir un GPS grand format. La commande des gaz est dédoublée. Mais la seringue droite est curieusement placée, de sorte que l'instructeur ou le pilote en place droite utilise ses deux mains gauches... La visibilité est excellente dans toutes les directions, notamment vers l'arrière. Seules les emplantures épaisses gêneront les plus grands gabarits. Dès sa mise en route, le Rotax 912 de 80 ch se montre assez sonore. Force est de constater que l'absence de moquette en est sûrement responsable. Lors du roulage, je constate que la position des pédales de freins (différentiels) en bouts des palonniers est de nature à un appui involontaire. Ces derniers sont lourds, notamment quand la vitesse augmente. Outre un réglage à parfaire (sans doute la tension des câbles), il semble que la cinématique inchangée depuis le Tayrona ne soit pas étrangère à cette dureté.


La planche de bord à trois pans est aussi simple que lisible. Elle peut loger les cadrans nécessaires en ULM comme des afficheurs LCD. La partie inférieure peut recevoir un GPS grand format. La commande de gaz place droite plonge dans un abyme de perplexité...


Les sièges sont un peu fermes, mais confortables. La position d'assise est relaxante. Pour l'avenir des glissières permettront de régler leur recul.


Derrière les sièges, le coffre à bagages est immense. La limite de chargement est fixée à 50 kg par le constructeur, une masse qui peut notablement affecter le centrage.


L'habitacle large et spacieux permet à deux gaillards de cohabiter sans promiscuité gênante.


Le cockpit est très largement découpé ce qui procure une visibilité hors pair sur l'environnement extérieur.


En plus des fenêtres périphériques, une ouverture au plafond augmente encore la luminosité et la visibilité extérieure.



<< page..1234567..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2021
















page générée en 0,01 sec.