logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..1234567..page >>


Le Vampire ne rechigne pas à quelques évolutions : précis et réactif aux commandes, il se montre facile.


Flying Machines FM 250 Vampire 912 UL


Performant et réglementaire



Accès rapides


Maîtrise et maniabilité

Chrono en main, je compte entre 2,5 et 3 secondes pour passer d'un roulis de -45° à +45° et retour. La faible envergure et la taille réduite des ailerons explique cette relative nonchalance. Notons qu'il y a toutefois suffisamment de défense pour contrer des bulles très énergiques. À ce sujet, fort de ses 10 m2 et d'une charge alaire de 45 kg/m2, le FM 250 passe dans les turbulences sans remettre en question le confort de l'équipage. Calé à vitesse de manoeuvre d'environ 155 km/h, j'enchaîne les lacets, pousse l'inclinaison et simule des encadrements en altitude. Un léger accompagnement des pieds est nécessaire pour conserver la bille, encore que s'agissant d'un modèle EFIS, la représentation qu'elle donne de la symétrie de vol est un peu énervée par rapport à un équipement standard. Moteur réduit à 3 000 tr/mn, je garde le manche secteur arrière pour apprécier le décrochage. Encore une fois, la redistribution des masses intervenue en 2006 a tout changé : de l'ULM nerveux et un tantinet rigoureux en exercice de décrochage qu'il était, le Vampire est devenu un ULM standard, aux réactions saines et prévisibles. Moyennant un respect de la symétrie au moment opportun, il salue après manque croissant d'efficacité aux ailerons. Moins de 60 pieds plus bas, il retrouve ses filets et vole à nouveau. En lisse, le Vampire décroche vers 75 km/h. Avec les volets déployés, l'abattée est plus douce et intervient aux 65 km/h requis. Selon que les volets soient ou non sortis, le taux de chute nominale passe de -450 à -690 ft/mn. Une bonne glissade permet de flirter avec les -950 ft/mn à vitesse stabilisée (environ 140 km/h).


Avec sa charge alaire de 45 kg/m², le Vampire se montre confortable en air agité, ce qui n'est pas le cas de tous les ULM composites.


Léger manque d'efficacité en roulis, peut-être à mettre sur le compte de la faible envergure et de la faible taille des ailerons.


Le FM 250 modèle 2008 se montre plus facile et paisible aux basses vitesses. Si le décrochage apparaît à 65 km/h tout linge dehors, l'effet de sol aide le pilote peu entraîné à réaliser des ''kiss'' impeccables.


Les volets d'intrados sont efficaces et évitent le risque de détérioration en cas de maladresse d'un passager.



<< page..1234567..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,01 sec.