logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Essais

<< page..123456..page >>




JMB VL3 Sprint 912 S


Recordman toutes catégories



Accès rapides


Grand luxe à bord

L'équipement standard est complet : échappement Inox, hélice tripale carbone Peszke, train fixe, 12 instruments, pompe de gavage électrique, aération cabine, désembuage, verrouillage verrière, capitonnage, pochettes, coffre... Les réservoirs d'ailes de 45 litres peuvent être remplacés par deux bidons optionnels de 60 litres. Les options recommandées sont le chauffage cabine (510 € ttc), la verrière teintée (712 € ttc), les carénages de roues (940 € ttc), les fenêtres coulissantes (855 € ttc) et de système de radio-navigation Filser (4 515 € ttc). Elles équipent notre machine d'essai.
Petite grimpette sur l'emplanture d'aile pour accéder à bord. Pas de risque d'abîmer les volets, ils sont simple surface à l'intrados. Enjamber le manche ne pose pas de problème particulier. Le vaste coffre à bagages (+ de 200 litres) supportant 45 kg de fret est très profond, ce qui nuit à l'accessibilité. Les objets qu'on voudra saisir en vol devront être placés en hauteur, par exemple sur une mousse légère ou un oreiller gonflable. Une fois installé, le confort est suprême. C'est la Classe Pullman en ULM. Position détendue, mais pas affalée, ergonomie parfaite, du moins pour un pilote d'environ 1m80, car les palonniers ne sont réglables qu'en option. Au pire, il reste l'habituel coussin rehausseur... Deux bonshommes bien en chair cohabitent sans peine (à condition d'être gonflés à l'hélium !). Voyageur inconditionnel, j'apprécie la présence des pochettes latérales où ranger les cartes. La verrière soutenue par deux vérins se referme de façon nette et précise. Son verrouillage mono-point est accessible sans contorsion.
Parfaitement alignée comme pour narguer les pilotes néophytes, une série de boutons et autres breakers attend d'être manipulée. Mais avant, un coup de clé pour lancer le moteur. Encore tiède du vol précédent, ce dernier part sans brutalité. Emission sonore et vibrations restent à un niveau très bas. Au sol, le capot plongeant profite à la visibilité vers l'avant. Nous verrons en vol qu'elle est parfaite dans toutes directions, notamment dans les trois/quart arrière pour virer en base ou surveiller un circuit encombré.


Le tableau de bord ne s'encombre pas de formes élaborées, mais reste très lisible et pratique, à la bonne distance pour être manipulé, sans être omniprésent, ni dangereux. Beaucoup de place pour les amoureux des pendules.


Le VL3 propose de série un intérieur très bien fini, un espace généreux pour deux adultes grassouillets et une ergonomie parfaite. Pour palier aux petites tailles, prévoyez des coussins ou l'option palonniers réglables.


Le coffre et vaste, mais aussi très profond, ce qui nuit à l'accessibilité. Il est limité à 45 kg de charge ! Le piano à queue et la collection d'enclumes seront donc du voyage...


Une seule commande de gaz au centre ; cette disposition ne plaît pas toujours. Le compensateur de profondeur mécanique lui est associé, ce qui n'est pas illogique.



<< page..123456..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020










page générée en 0,01 sec.