logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Tourisme

<< page..123456..page >>




La Ferme du Couvent


Calme et sérénité en Ile-de-France



Accès rapides


L'aviation dans les gènes

A l'origine de la ferme du Couvent, un passionné de montgolfières, Jacques, mari de Nicole, disparu depuis, a décidé de créer cet endroit pour vivre sa -et de sa- passion. L'idée était de proposer des vols du soir et du matin et d'offrir dans l'interval une hospitalité ''à la ferme''. L'aventure a fonctionné durant une décennie à raison d'une soixantaine de vols annuels. L'activité a basculé le jour où un client aéronaute trouvant le cadre agréable a voulu y organiser le mariage de ses enfants. Ce fût le déclic pour la famille Legrand qui depuis s'affaire à organiser ce genre de festivités. La gestion des baptêmes en montgolfière devenant trop complexe, l'activité prit fin. Mais l'aéronautique manquait aux deux ''hommes'' de la famille qui se sont mis au paramoteur et au paraplane... En 2005, la piste a été créée afin de baser un premier ULM FK9 à la ferme. Un autre appareil suivra, plus technique à poser, le Dynamic. La passion de l'air a été communiquée génétiquement par le grand-père, Paul. Cet ingénieur chez Hispano-Suiza puis Snecma avait en son temps construit deux avions nommés LS 50 et LS 60 (LS pour Legrand-Simon), le premier dans le cadre du ''concours des avions-écoles économiques'' connu sous le nom du ''concours des avions de 75 ch'' (1947) dont la finalité était de dynamiser l'aviation populaire (dans le but d'entretenir une ''réserve'' de pilotes en cas de conflit), le second pour le ''concours de l'aéronef de grande vulgarisation'' (1958). Bien que déclaré vainqueur du concours, le LS 60 ne fût pas construit en série, et c'est le Morane-Saulnier Rallye Club qui devint l'avion populaire de l'époque. Paul Legrand ne s'arrêta pas là, construisant dans les années 80 un hydravion composite avec Latécoère, monoplace formule canard destiné à rentrer dans la catégorie ULM. L'appareil est actuellement exposé au musée de l'hydraviation de Biscarrosse. Abandonnant un projet de chariot paraplane, le grand-père participa en famille à la réalisation d'un hydroglisseur 912 S repliable dont l'unique exemplaire repose également à Biscarrosse.


Le grand-père Legrand a imaginé cet ULM hydro désormais basé au musée de Biscarrosse.


Le LS 50 (LS pour Legrand-Simon) servira de base au développement du LS60, primé pour devenir avion populaire dans les années 60.


LS 60, toujours en état de vol, à Lyon.


Hydroglisseur 912 S. Les flotteurs latéraux se replient pour un transport au gabarit routier.



<< page..123456..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,06 sec.