logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Tourisme

<< page..1234567891011..page >>




Montélimar-Ancône

mai 2007 - par ULMag

Vous n'y viendrez plus par hasard

En plus de la recette du nougat, Montélimar possède une rare et précieuse curiosité : un aérodrome de tourisme. Entre Provence, Ardèche et Vercors, cette destination aéronautique est aussi le point de départ de balades extraordinaires. Donc à vos tablettes et cap sur le Rhône.


Accès rapides





Un espace de liberté

L'aérodrome de Montélimar-Ancône est accessible à tous les aéronefs, sans contrôle, ni radio obligatoire, sans exigence, ni difficulté particulière. Les aéro-touristes venant du nord veilleront seulement à ne pas écorner la ZIT de Cruas-Meysse ; on évite tout problème en suivant le tracé de l'autoroute A7 jusqu'aux antennes de ré-émission de Serre-Rond. Le tour de piste à l'ouest gratifie d'un agréable survol du Rhône et de son canal. Mistral et voisinage rendent la piste 02 préférentielle et recommandée. Une fois posé, le meilleur emplacement est celui que vous choisirez ! Ce vaste champs d'aviation tolère une certaine décontraction tant que la sécurité et le respect des autres n'en souffre pas.


Coincé entre Ancône et la zone industrielle du Meyrol (Montélimar), l'aérodrome se repère de loin.


La centrale de Cuars-Meysse est protégée par une ZIT. Le cheminement ne pose pas de problème.


Autre point caractéristique pour un cheminement précis depuis le Nord, le long de l'autoroute.


En arrivant par le Nord, on longe un massif très inhospitalier. Pas de risque en cas de panne moteur, on peut planer jusqu'à la vallée du Rhône où les vaches sont assez nombreuses.


Canal de dérivation du Rhône entre Rochemaure et l'aérodrome de Montélimar.





<< page..1234567891011..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,08 sec.