logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Tourisme

<< page..1234567891011..page >>




Montélimar-Ancône


Vous n'y viendrez plus par hasard



Accès rapides


Mikoyan-Gurevitch MiG 23 MF Flogger
Chasseur bombardier
Russie




Construit depuis 1973, ce chasseur soviétique reçoit un puissant réacteur Toumansky R29B de 12 200 kg de poussée avec post-combustion. Il peut atteindre une vitesse de Mach 2.35 (2 500 km/h) et possède un rayon d'action supérieur à 1 900 km. Côté armement, le Mig 23 est équipé de deux canons bitube GSh 23 et 5 points d'emport. Sa masse totale est de 17 800 kg. L'appareil exposé au musée, complet avec son armement, provient de la NVA (National Volksarmée) armée de l'air de l'ex RDA. Il a été utilisé par le centre d'essais en vol allemand de Manching jusqu'a son retrait. C'est le premier MiG 23 donné à un musée et ce, grâce au concours du comité de jumelage entre Montélimar et Ravensburg.



Morane-Saulnier MS 760 Paris
Quadriplace de liaison rapide
France




Destiné à l'origine au transport rapide dans l'armée de l'Air, le Paris a servi dans la Marine Nationale, au Centre d'Essais en Vol, et chez quelques utilisateurs privés... fortunés. Le M5 760 est un descendant direct du biplace côte à côte MS 755 Fleuret, qui décolla pour la première fois en 1953. Concurrent direct du Magister, le Fleuret ne fut pas adopté par l'armée de l'Air, mais donna naissance à un avion de liaison rapide, le Fleuret II qui prit le nom de MS 760 Paris. Quatre passagers pouvaient prendre place sous la grande verrière coulissante du Paris, qui confiait sa motorisation à deux réacteurs Turboméca Marboré IIC3. Le prototype du MS 760A décolla pour la première fois le 29 juillet 1954, et fit l'objet de commandes de la part de l'armée de l'Air et de la Fuerza Aérea Argentina. 150 MS 760A seront finalement produits, parmi lesquels 48 exemplaires construits sous licence en Argentine par FMA. Le 12 décembre 1960, décolle une version légèrement plus musclée du Paris, qui reçoit maintenant deux réacteurs Turboméca Marboré VI. Désignés Paris IIR au CEV, ou Paris IR dans l'armée de l'Air, ces MS 760 B sont tous équipés de réservoirs supplémentaires en extrémités de voilure dans le but d'accroître leur autonomie. 63 avions sont construits pour l'armée de l'Air, et 48 assemblés au Brésil pour les besoins de la Force Aérienne Brésilienne. Les MS 760 Paris II quittent progressivement les unités de liaison de l'armée de l'Air, où ils sont remplacés par des TBM 700. Ce Paris IIR servait d'avion de liaison au CEV, qui l'utilisait entre ses bases de Brétigny, Istres et Cazaux.



Réacteur en attente pour l'exposition


Maquette Dassault-Dornier Alpha Jet 3 Lancier


Maquette Dassault Falcon


Maquette Dassault Falcon


Maquette Dassault Falcon 20 H


Maquette Dassault MD 450 Ouragan



<< page..1234567891011..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020













page générée en 0,08 sec.