logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
. . Magazine ->
Tourisme

<< page..12345678..page >>


Obiou ou Grande Tête de l'Obiou est un sommet des les Préalpes françaises, situé entre Grenoble en Isère et de Gap dans les Hautes-Alpes. Il est, avec ses 2789 mètres d'altitude, le point culminant du massif du Dévoluy. L'Obiou et le Grand Ferrand dominent le Nord-Ouest du Trièves. L'Obiou a été le théâtre de deux catastrophes aériennes. D'abord en 1946, quand un avion de l'US Air Force s'y est écrasé causant 4 victimes. Ensuite en 1950, quand un DC-4 canadien (le Pèlerin Canadien) ramenant des pèlerins de Rome à Montréal s'est écrasé à Salette-Fallavaux (voir ''L'Obiou - Entre Dieu et Diable'' de Louis-Edmond Hamelin).


Montmeilleur


Offrez-vous les sommets d'un bel endroit



Accès rapides


Chaleur écologique

Ainsi les grandes pièces quasi inchauffables sont-elles devenues confortables par adoption de chauffage pas le sol. Et pour que cela reste économiquement viable, tout en respectant l'élan écologique global, une chaudière à copeaux de 150 kW a été installée dans une dépendance. Elle est alimentée par une vis sans fin qui importe les copeaux depuis un stock généré par une machine louée une journée par an pour broyer des troncs récupérés dans les 3 hectares boisés que compte le domaine. Le foyer chauffant à 650°C produit très peu de cendres et demande donc un entretien léger. Une technique satisfaisante qui ne coûte que 30% de la dépense générée par un chauffage traditionnel au fuel (production d'eau chaude incluse). Si aujourd'hui le gros oeuvre est achevé, toitures rénovées et bâtiments consolidés, il reste d'éternels travaux d'entretien ou les finitions de parties de confort comme le sauna. Actuellement, un factotum -M . Cosson- entretient le domaine, Irmgard s'occupant des jardins, aidée de son mari pour ce qui concerne la culture de légumes et fruits bio (pommes de terre, potirons, courgettes, tomates, haricots) que les visiteurs sont invités à utiliser pour la confection de leurs repas. En fait, la force qui anime les époux Lemberger est de sembler avoir le temps de vivre, là où des humains normaux se noieraient dans l'ouvrage. Car outre ces travaux herculéens, Nos hôtes ont encore un temps à consacrer au plaisir aérien. Pilote privé sillonnant l'Europe pour ses affaires à bord d'un Malibu IFR à turbine, Ernst est passé à l'ULM, d'abord un X-Air 2-temps, avant de passer au Savannah et au MCR. Il conserve les deux appareils, complémentaires selon lui pour varier les plaisirs du vol.


Les fruits et légumes du jardin à disposition des hôtes pour la confection de leurs repas.


De bons appartements chauds

Les châtelains occupent 5 pièces sur la cinquantaine que compte le château. Cinq pièces, avec une préférence pour la cuisine dont la fenêtre donne sur l'Ouest, avec des couchers de soleil extraordinaires sur le Vercors, le Grand Veymont et le Mont-Aiguille (ou Mont Inaccessible, où l'aviateur Henri Giraud y a posé son Piper Super Cub une cinquantaine de fois - voir vidéo ci-dessous). Le reste des pièces, associées en appartements, est proposé pour des séjours touristiques, des séminaires ou des rendez-vous d'affaires. Chaque appartement possède plusieurs pièces en jouissance exclusive, dont une salle de bain, avec cuisine privative ou commune. Dès le début de la visite, on succombe à plusieurs charmes mystérieux qui tour à tour fascinent, intimident et séduisent. La qualité des rénovations, l'authenticité de la décoration, la vérité des volumes... aucune supercherie ne possède ce lieu. Ce sont donc quatre appartements qui s'offrent aux visiteurs, et trois gîtes dans les annexes du château. Des ''locations'', dont la taille, la qualité et l'originalité méritent à elles seules le déplacement. Qu'on choisisse l'Eden, la chambre Louis XI, la Chapelle ou tout autre logement, on a toujours vue sur un panorama magique. Le parc incite à la rêverie ; un moment de ressourcement au calme (quel calme !). Le top consistant à tremper dans le jacuzzi extérieur (38°C) face à l'Obiou et au Grand Ferrand. Unique.



Cuisine historique du château, avec une architecture répandue dans les vieilles maisons du Trièves, une grande pièce voutée, reliée à une autre pièce voutée de dimensions plus modestes à travers une plaque de fonte qui fait le fond de cheminée.


Cette petite pièce s'appelle le poelle et c'est là que les gens s'entassaient l'hiver, maîtres et domestiques, pour avoir chaud.


Interrupteurs en céramique ''papillon'' ; ils sont des milliers, à être entretenus, restaurés, remplacés...


Deux escaliers en colimaçon en pierre mènent aux différents niveaux.





Les robinetteries en cuivre, les vasques de lavabos en pierre, céramique, grès ou marbre, chaise d'aisance (!).






<< page..12345678..page >>
Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2020
















page générée en 0,08 sec.