logo ULMaG www.ulmtechnologie-shop.com
Salons & rassemblements

<< page..123456..page >>
photos : Patrick Perrier - ULMag & constucteurs
Blois 2018
septembre 2018 - par ULMag -
Métamorphose

commencer la visite ...................................... visite virtuelle classée
L'édition 2018 du rassemblement ULM de Blois s'est déroulée par une météo parfaite, sans canicule, presque sans nuages, avec juste un peu de vent pour rendre l'air respirable. Les visiteurs étaient connaisseurs et intéressés. Quant aux exposants... quelques absents regrettés et quelques furieux démonstratifs au professionnalisme exacerbé. On pouvait ainsi se dépayser d'architectures monumentales en tentes berbères en quelques dizaines de mètres. Les ULM présentés ont, pour leur part, pris la pleine mesure de la redéfinition réglementaire à venir ; poids, rapidité, tarifs... tout les ingrédients du reniement des origines.
Si le salon de 2017 s'était montré réjouissant par la diversité et le nombre des nouveautés, ce n'est pas ce qui caractérise l'édition de 2018, dont on a pu constater l'uniformité de la classe multiaxe qui, à l'instar de l'automobile ne présente plus qu'un profil commun, un embonpoint caricatural, des performances cosmiques et des prix exorbitants. Au point que la seule réelle surprise du constructeur tchèque TL Ultralight, le Stream (biplace en tandem ressemblant à s'y méprendre au Shark), figurait en qualité d'avion, puisque n'ayant aucune vocation à devenir ULM. Les constructeurs ont pour la plupart bien compris qu'il ne servait plus à rien de déguiser les faits établis : les ULM sont lourds et le resteront, puisque l'administration et la fédération ont cédé devant l'insistance collective. Donc maintenant la masse des ULM n'est plus cachée, les vérités sont dites et les clients n'ont plus à feindre la surdité à l'exposé des chiffres. Ainsi tout le monde s'en va heureux, comptant les euros par centaines de milliers, par deux centaines de milliers, puisque les avions qui sont présentés le valent ou le pèsent bien. Tout cela dans un décor pharaonique qui n'envie rien à l'exposition de Friedrichshafen tant par l'architecture que par la débauche d'attractivité. Un salon ''pro'' en quelque sorte... Les hélicoptères étaient représentés en nombre raisonnable, avec une mention pour l'équipe française de Héli-Tech qui construit une machine réellement nouvelle, moderne, futuriste et sécuritaire, avec son parachute et son moteur redondant. Restent les pendulaires, parents pauvres de l'exposition, les autogires qui deviennent enfin conviviaux et pratiques et quelques phénomènes aussi atypiques que sympathiques, au rang desquels figurent en bonne place les répliques de AKS (Motte, Kiebitz, Sherwood Ranger) ou de Ultralight Concept (Stampe SV-4 RS), qui n'ont pas failli en dépit du vent de travers.
Une tente berbère à Blois ???

Les équipementiers ne déméritent pas, entraînant la clientèle dans une course (folle ?) à la technologie, synonyme de course aux tarifs supersoniques. Doubles amortisseurs Béringer pour poser sur des surfaces inégales, hélices aux performances insensées pour décoller court et voler vite, afficheurs géants... Le monde de l'ULM semble tout autant épris de gigantisme que accroc à la high-tech. Et qu'importe la dépense, pourvu qu'on possède l'inutile chose à la mode. Après tout, à quoi sert de voler si on ne possède pas les options qui conviennent ? Surprenante façon de voler.
Blois en chiffres
Comme chaque année, l'organisateur du Salon de Blois nous livre les chiffres clés de l'événement. Ainsi l'édition 2018 a-t-elle attiré 3392 visiteurs ''terrestres'' et 864 visiteurs venus par la voie des airs, soit un total de 4 256 personnes, un chiffre en baisse par rapport à l'année passée (-9,4% ), et qui ne parvient pas à recoller au standard des années 2010 à 2014. Du côté des aéronefs, on dénombre 660 ULM (dont 180 d'exposants) et 150 avions. La ligne d'exposition était plus courte que les années précédentes ; moins d'exposants donc, mais toujours un nombre équivalent de professionnels (539) et 160 pilotes démonstrateurs. Des chiffres en légère baisse par rapport à l'année précédente. Comme chaque année, la centaine de bénévoles a réalisé un travail formidable. On l'en remercie. La mise à disposition de l'aérodrome durant 3 jours et la compréhension des résidents est à remarquer également.
Un multiaxe stationné sur le parking automobile...
Carton rouge
Un nombre important d'incidents a révélé que certains pilotes ne sont pas à la hauteur du pilotage d'un ULM dans les conditions d'un tel rassemblement. Aussi la préfecture a demandé à l'organisateur de prendre les mesures nécessaires pour éviter que cela ne se reproduise à l'avenir.

Contact
AEISULM - 02 54 20 61 59 - 06 07 68 51 84 - jmc41350@me.com - www.ulmblois.fr

Visite par ordre alphabétique

AKS rétroAeroprakt A22 L2 912iS
Aeropro EurofoxAerospace Pegaso
Aerospool Dynamic WT9 D3 OK Edition 2018Aerotec Innovation Siren
Air Création iFun 16 & 16 SPAquilair Aircraft
AutoGyro MTO SportAéro-Pages
BRM Aero XL8 BristellBeringer Shock-Wheel
Cépaduès EditionsDTA Xeeleex
DUC HélicesDynali H3 Naked
Déco et MarquageELA 10 Eclipse
Flight of Dreams ULMFly Synthesis Catalina NG
G1 Aviation SPYLHumbert Tetras
Héli-Tech HTC 130 SportlineHélices repliables Paulo
ICP Savannah SJMB Aircraft VL3 Evolution
Jabiru 2200 Gen 4Loravia
MobilTankNando Groppo Trial
PowerTechProp' Elec Parawatt
Remorques PegaseSE-Aviation Aircraft MCR Evolution
SkylaneSkyleader 400
TL Ultralight StreamTL Ultralight TL-2000 Sting S4
TL Ultralight TL-3000 SiriusTecnam P92 & P2002
ULM TechnologieUltralight Concept Stampe SV-4 RS
Verner MotorZenair 650 Ei & 650 ER
eN-Tank

<< page..123456..page >>


Webmaster : Fabrice Gay & MH - Rédacteur : Miguel Horville - ULMaG ©2008-2019













page générée en 0,04 sec.